AU CHAMP DES MORTS

Dans la joie

AU CHAMP DES MORTS n’est autre que le nouveau projet de Stefan Bayle qui s'est fait plutôt discret depuis le stand-by indéfini d'ANOREXIA NERVOSA, groupe qui fut tout de même l’un des plus emblématiques du black metal français durant une certaine période (à cette époque on n’avait pas besoin de jouer les trolls sur les réseaux sociaux pour acquérir un tel statut). Après un très bon EP deux titres, Le jour se lève, sorti en juin dernier, paraît — toujours chez les excellents Debemur Morti — leur premier album, Dans la joie.

Je dois déjà vous faire un aveu avant de commencer cette chronique, mais hormis Redemption Process que j’adore et qui semblait avoir déçu certaines personnes à sa sortie, je n’ai jamais été véritablement fan d’ANOREXIA NERVOSA. Oui cela peut être choquant, surtout lorsqu’on voit qu’un opus tel que Drudenhaus est tenu en haute estime par trois autres de mes compères (si on clique sur les notes de la chronique, on peut voir les coupables, c’est une nouvelle fonctionnalité qu’on a rajouté récemment à ma demande). Bon, ce n’est pas contre le groupe personnellement, mais j’ai en réalité une sainte horreur du black metal symphonique et de toute la grandiloquence qui va avec. Ça c’est le discours que je tenais quand je découvrais le BM il y a presque vingt ans, mais j’ai depuis un certain temps (re)découvert avec délectation quelques classiques du genre. En attendant de pouvoir réévaluer d’autres disques où des mecs se prennent pour Dracula dans une comédie musicale (j’assume entièrement mes propos), cet album d’AU CHAMP DES MORTS me convient parfaitement dans cette "sobriété" proche d’un Redemption Process

On a souvent associé ANOREXIA NERVOSA au charisme indéniable — mais parfois encombrant — de RMS Hreidmarr et pourtant en découvrant Dans la joie, ça crève les yeux (à défaut des oreilles), que cela soient au niveau des compositions ou des riffs, on reconnaît définitivement la patte de Maitre Stefan Bayle. Après le départ du premier en 2005, le second était à la recherche d’un nouveau vocaliste alors qu’il aurait très bien pu prendre sa place pour donner une suite à Redemption Process tant il impressionne avec son chant désabusé (on peut également ajouter la voix éthérée de Cécile Gonzales d’OLEN’K qui avait déjà fait les chœurs sur deux titres de New Obscurantis Order).

Pour ce qui est de la musique, je suis en désaccord avec la description donnée par le label qui annonce un disque aux allures d’ANOREXIA NERVOSA avec des influences "black-gaze, post-rock, cold wave et post-black metal". Toi lecteur qui commence à me connaitre, tu dois deviner qu’en lisant tous ces mots mis côte à côte me filent déjà de l’urticaire. Si je veux écouter du shoegaze, je me mets par exemple un album de SLOWDIVERIDE ou de MY BLOODY VALENTINE  ; pour ce qui est du post-rock, c’est n’importe quel classique des 90’s - c’est un genre qui n’a rien sorti de bon depuis plus de quinze ans -  et non pas ce métissage qui a fait énormément de mal à la musique du malin et qui nous livre à la pelle des disques sans âmes qui ne captent AUCUNEMENT l’essence de ces deux courants.

Pourtant, après plusieurs écoutes attentives, on se dit qu’il y a trop de riffs, peu de guitares éthérées et beaucoup trop de nuances pour être assimilé à ce genre bâtard et il en ressort que Dans la joie n’est ni plus ni moins qu’un très GRAND disque de black metal atmosphérique aux ambiances lancinantes et désespérées proche du doom. On pourra toujours faire la fine bouche avec le morceau "Contempler l'abîme" évoquant - mais alors de loin - du "postblackgaze" (bon c’est pas AMESOEURS ou ALCEST non plus), mais ce n’est qu’une broutille par rapport aux flots d’émotions que nous apporte ce disque (Rhâ ce morceau titre de dix minutes !).

Nous ne sommes qu’au mois de janvier et pourtant Dans la joie d’AU CHAMP DES MORTS marque déjà cette année de son empreinte et il ne sera sûrement pas oublié lors des bilans black metal de 2017...


par Vilosophe, le 09/01/2017

D'autres albums de Black Metal atmospherique recommandés

EMPEROR - In The Nightside EclipseTHROES OF DAWN - Dreams Of The Black EarthTHROES OF DAWN - Binding Of The SpiritSETH - Les Blessures de L'AmeSETH - By Fire, Power Shall Be...ASTARTE - Rise From WithinASTARTE - Quod Superius, Sicut InferiusVORDVEN - Towards The Frozen StreamsTHYRFING - Valdr GalgaMORGUL - Lost In The Shadows GreyMORGUL - Parody Of The MassLUNAR AURORA - Ars Moriendi

D'autres albums d'ambiance Sombre recommandés

HANDFUL OF HATE - You Will BleedMGLA - With Hearts Toward NoneOBTAINED ENSLAVEMENT - WitchcraftCATAMENIA - Winternight TragediesTHUS DEFILED - Wings Of The NightstormVINTERLAND - Wings Of Sorrow  - Welcome My Last ChapiterULG - WindarkWHITE DEATH - White DeathULVEGR - Where the Icecold Blood StormsDARK FUNERAL - Where Shadows Forever ReignTHY PRIMORDIAL - Where Only The Seasons Mark The Path Of TimeTOBC - What It's like to Be Undead

Autres chroniques