ATRABILIS / ECHANCRURE

Atrabilis / Echancrure

Ce n'est pas trop dans mon habitude de chroniquer un split. C'est d'ailleurs je crois la première fois que je le fais en plus de dix ans de chroniques à ce jour. Ne croyez pas que la qualité de cet opus m'a poussé à le faire, surtout pour moins de vingt minutes de musique. Je reste intimement convaincu que, à part pour des raisons vraiment précises et de manière intelligente (par exemple en reprenant le ou les morceau(x) impliqués dans le split dans un futur album), cela reste un produit totalement inutile face à un album. Mais comme ce produit n'est pas signé, j'en déduis qu'il ne s'agit seulement ici pour les deux groupes que de faire connaître leur nom et leur musique. Dans ce cas en effet, le split peut en effet offrir un intérêt.

Bref, venons-en plutôt à la musique.

Deux morceaux ici, un pour ATRABILIS, groupe hispanique, et un autre pour ECHANCRURE, tout droit venu de Paris. Tous deux sont des one-man-band, tous deux officient dans un bm mélodique ou atmosphérique à portée dépressive, du moins psychologique et malsaine, mais la réussite n'est pas la même. ECHANCRURE possède en effet un talent apparemment bien mieux mis en forme, grâce à un bm mélodique plutôt fin et bien fichu. La construction musicale est bien aboutie sur un peu plus de 9 minutes, avec des riffs très présents et une subtilité agréablement incarnée par des cordes et du piano. L'ensemble étant suffisamment inspiré, l'effet général est plus qu'intéressant. La voix manque un peu de puissance, mais suit bien l'ensemble. Dans l'ensemble, ce morceau annonce donc un potentiel musical qu'il me tarde de découvrir !

Il n'en va pas de même pour ATRABLIS, qui nous plonge dans une musique plus atmosphérique mais en réalité très capharnaümesque où quelques riffs pénibles s'enchaînent sans queue ni tête durant 10 minutes, dansant avec une voix assez moyenne. On décèle vaguement parfois un fil directeur, mais je pense que la majorité des auditeurs qui ne sont pas très fans de ce genre de bm décrocheront au bout de quelques minutes à peine. Difficile donc avec tout cela d'apprécier une inspiration ou une ambiance vraiment bien marquée. C'est bien dommage d'avouer que le break à la 6e minute et quelques représente peut-être le seul réel passage musical du morceau ! Le groupe a voulu créer une atmosphère torturée, au final seules nos oreilles l'ont été...

Souhaitons aux deux groupes de pouvoir bientôt s'exprimer dans un produit bien à eux, afin de goûter pleinement à leur musique ! Il est difficile de juger correctement des capacités de chacun sur un échantillon si faible.

par Baalberith, le 12/09/2011

D'autres albums de Black Metal atmospherique recommandés

SUMMONING - Oath BoundEMPEROR - In The Nightside EclipseBURZUM - Hvis Lyset Tar OssSUMMONING - Let Mortal Heroes Sing Your FameDRAPSNATT - Hymner Till UndergångenSUMMONING - Old Mornings DawnLYRINX / ELYSIAN BLAZE / D.O.R - Universal AbsenceWOODS OF DESOLATION - Torn Beyond ReasonBLUT AUS NORD - Memoria Vetusta I: Fathers of the Icy AgeSATYRICON - The ShadowthroneHECATE ENTHRONED - The Slaughter Of Innocence - A Requiem...HECATE ENTHRONED - Dark Requiems And Unsilent Massacre

D'autres albums d'ambiance Psychologique recommandés

THE SKADEN - You Will Hope I Had DiedANTAEUS / AOSOTH - Wrath Of The EvangelikumSHINING - VII: Född FörlorareTOTALSELFHATRED - TotalselfhatredLEVIATHAN (USA) - The Tenth Sublevel Of SuicideLUDICRA - The TenantAMNION - The Return Of Total DesolationANTI - The Insignificance Of LifeWOLOK - Servum PecusWOE - Quietly, UndramaticallyABSOLUTUS - Pugnare In Iis Quae Obtinere Non PossisLES CHANTS DE NIHIL - Propagande Erogène

Autres chroniques