ASTEL OSCORA

Eridan

Jeune groupe russe de bm sympho et onirique, ASTEL OSCORA en est ici à son deuxième album. Ce n'est pas la première fois que des Russes s'essaient à ce genre de style, on se rappelle de TVANGESTE, ROSSOMAHAAR ou, dans un style un peu moins orchestral, ATRA MUSTUM ; mais souvent avec plus de brio !

En effet, rien ne prête ici à tendre l'oreille avec plaisir : l'ensemble est peu changeant, comme une vieille soupe qu'on mélange sans fin et qui n'a plus trop de goût. Cela manque cruellement de violence, surtout de puissance, et de dynamisme pour des structures molles qui, lorsqu'elles bougent un peu, n'offrent alors pourtant aucun réel intérêt. Les claviers et les guitares se partagent pourtant intelligemment le travail, mais sans grande conviction. Et l'inspiration dans tout ça ? C'est là le plus gros problème, bien plus que l'aspect purement formel : on nage dans la grande masse des groupes pour qui l'inspiration reste une notion plus qu'autre chose. Il y a bien quelques mélodies qui existent et qui mériteraient d'être mises en avant, je pense par exemple aux claviers comme aux guitares dans le 5e morceau ou les guitares dans la seconde moitié du 2e morceau, mais elles sont presque toujours enfermées dans un ensemble très homogène dont rien ne ressort vraiment. On n'y croit pas, sauf à quelques courts moments (ex : 2e quart du 6e morceau), ça fait un peu juste dans l'ensemble ! Même les efforts réalisés sur les passages purement symphoniques (ex : le dernier morceau), à tendance psychédélique, ne touchent pas. Ca tombe un peu à l'eau !

Par contre là où c'est mieux réussi, c'est pour le concept. On a évoqué le côté psychédélique, la pochette est également bien à l'image du concept : une sorte de voyage éthéré où l'auditeur se perd dans les méandres de son esprit et d'un monde imaginaire. Certains diront qu'il faut avoir fumé pour s'immerger là-dedans, après il suffit ou non d'accrocher. Ce n'est pas cela qui rattrapera, évidemment, l'insipidité relative de l'ensemble...

Au final, un album bien mièvre, mou et peu accrochant qui ne fait pas mouche, loin s'en faut !

par Baalberith, le 08/07/2010

D'autres albums de Black Metal symphonique-orchestral recommandés

ANOREXIA NERVOSA - Redemption ProcessPENUMBRA - EmanatePENUMBRA - The Last BewitchmentGRAVEWORM - As The Angels Reach The BeautyGRAVEWORM - Scourge Of MaliceGRAVEWORM - Engraved In BlackTVANGESTE - Damnation Of RegiomontumENSLAVEMENT OF BEAUTY - MegalomaniaMOONSORROW - Suden UniMOONSORROW - Voiamasta Ja KumiastraMOONSORROW - KivenkantajaMOONSORROW - V: Hävitetty

D'autres albums d'ambiance Gothique/Romantique recommandés

ZWARTPLAAG - HaatstormBELENOS - L'ancien TempsYOUR SHAPELESS BEAUTY - Sycamore GroveYOUR SHAPELESS BEAUTY - My Swan SongFAR BEYOND - An Angel´s RequiemANOREXIA NERVOSA - Redemption ProcessASGAROTH - Absence Spells Beyond. . .HORTUS ANIMAE - Waltzing MephistoLOVE LIES BLEEDING - S . I . N .LIMBONIC ART - In Abhorrence DementiaHECATE ENTHRONED - Dark Requiems And Unsilent MassacreHECATE ENTHRONED - The Slaughter Of Innocence - A Requiem...

Autres chroniques