ASMUND

In the Halls of Glory

2e album du one-man-band russe, à première vue conservant une qualité formelle, mais s’avérant finalement une petite déception…

ASMUND fait toujours sur cet album du Black mélodique, avec des bases bien établies et un sens plutôt prononcé de la construction musicale : simple, c'est-à-dire sans effet de surenchère, mais assez efficace. Les morceaux sont un peu plus variés dans la longueur et le contenu, mais ne dérogeant pas à l’habitude du groupe dans le domaine technique (bien que ce soit moins poussé à ce niveau). Malheureusement, le rendu est clairement moins bon.

Le défaut le plus pénible à mon sens, c’est la présence d’une voix gutturale plus proche des canons RAC (où le timbre slave se fait bien sentir) que de ceux du Black, là où une voix Black bien haineuse prévalait sur le 1er album. Sans dénaturer complètement la musique offerte ici, cela lui enlève de la haine et rend la musique beaucoup plus… "humaine". De plus, l’appréhension de la musique devient franchement plus difficile pour ceux qui n’en ont pas l’habitude. Secondairement, si le style reste rythmé et entraînant, il manque de punch et de puissance mélodique, de rapidité. Nous avons encore le droit à quelques bons passages inspirés (ex : 3e morceau), mais dans l’ensemble le rendu musical manque de concrétisation, à défaut d’inspiration réelle. Au final, les morceaux touchent beaucoup moins et le style est bien moins efficient, surtout sur la longueur.

Côté visuel, le niveau monte presque d’un cran. En effet, si l’ensemble reste très proche de celui du premier album, avec ce fond cosmique omniprésent, le livret 12 pages cartonné et verglacé est agréable au toucher en comparaison du digipack précédent. Cependant, la pochette, en dehors de son aspect esthétique, devient un peu étrange avec cette association entre une imagerie NS et le fond étoilé. Bien sûr, on a compris que ce n’était pas un quelconque ersatz des troupes de l’Empire dans une présentation à la Star Wars, mais après ? Le titre nous amènerait à penser à une sorte de gloire des combattants allemands se dirigeant vers le Valhalla (on n’est pas à une erreur historico-culturelle près dans le milieu !), mais ce n’est guère pertinent. Quoi qu’il en soit, le concept n’est pas plus affiché que sur le précédent album : si l’ambiance nationaliste n’est pas absente, difficile d’en tirer grand-chose.

Un album à plus d’un titre intéressant pour ceux qui sauront passer sur la voix, mais moins Black et plus posé et "sage" que le précédent : le rendu en pâti forcément ! Préférez le 1er.

par Baalberith, le 15/04/2017

D'autres albums de Black Metal melodique recommandés

THROES OF DAWN - PakkasherraWINDIR - ArntorWINDIR - 1184WINDIR - LikferdGRAVEWORM - When Daylight's GoneCATAMENIA - EshkataCATAMENIA - Chaos BornDAWN - Slaughtersun - Crown of the TriarchyALGHAZANTH - Thy Aeons Envenomed SanityTHY PRIMORDIAL - Where Only The Seasons Mark The Path Of TimeNEGATOR - Old BlackTHE CALL - The Call

D'autres albums d'ambiance Nationaliste recommandés

ASKIVAL - EternityARSAIDH - RootsFORTERESSE - Crépuscule d'OctobreAUTARCIE / BAISE MA HACHE - Ultra-RuralAUTARCIE - Retour en crasseASMUND - Will

Autres chroniques