ASKIVAL

Eternity

La première chose qui frappe dans ASKIVAL, c'est le logo : superbe, avouons-le ! Il n'est hélas pas bien mis en avant sur la pochette, mais le voici en grand : http://www.metal-archives.com/images/1/1/5/0/115081_logo.jpg. ASKIVAL est de cette nouvelle troupe de groupes anglo-saxons (WINDRIDER, WINTERFYLLETH) qui exploite le paganisme dans le Black Metal, mais cette fois-ci d'une manière bien plus aérienne et subtile que réellement symphonique ou pagan.

Car ASKIVAL s'oriente plutôt vers du Black Metal atmo, parfois à fortes consonances mélodiques, capable de rester des minutes durant dans de belles et longues mélodies tout imprégnées de nappes atmosphériques prenantes (ex : une partie du 2e long morceau). Mais si l'album fait plus d'une heure, les morceaux peuvent durer moins de 4 minutes (4e, 5e et 8e morceaux, si j'omets l'introduction) comme plus de de 10 (7e et 9e morceaux), voire plus de 15 (2e morceau). On entrevoit une certaine construction musicale à la MOONSORROW, pour un groupe qui ne fait pourtant pas du tout la même musique. Rien de vraiment original là-dedans, mais il existe une variété indéniable. Le groupe enchaîne en effet les passages subtils (guitare sèche, flûte, offrent en effet de beaux moments de calme ma foi bien inspirés, comme encore dans le 2e morceau et dans le 6e) avec les passages ambiant (3e morceau), les chœurs (4e morceau) et les narrations/voix claires masculines et féminines (5e et 6e morceaux), au sein d'une musique bien maîtrisée et totalement crédible. Là où certains groupes, notamment français, utilisent à outrance les flûtes de manière irritante, le one-man-band écossais sait au contraire les manier. Là où certains groupes aiment à balancer des plages ambiant soporifiques au mieux et bien souvent inutiles, celles d'Eternity semblent tomber à pic, tout comme les quelques samples. L'album se termine sur un morceau purement symphonique qui fait clairement penser à une musique de film : inspiré et bien fichu ! Rien n'est de trop, rien n'est exagéré, tout est à sa place. Au final, difficile de donner une référence de style à cet album : tout ce que fait ASKIVAL est déjà connu, mais sa musique ne ressemble à aucun autre groupe. Les compos s'en retrouvent logiquement boostées : l'ensemble est en effet de bien belle qualité et si aucun passage n'offre de mélodie très prenante, tout l'album est agréable et suffisamment inspiré pour mériter amplement de figurer dans les groupes à connaître de cette année 2009.

Quant au visuel, il est beau, très beau ! Seul l'extérieur de l'artwork (et notamment la pochette) montre quelques dessins assez naïfs et qui rendent assez mal compte du concept (et de la qualité formelle) délivré par le livret qui, quant à lui, exploite de belles images et un concept païen bien abouti. En effet, cette pochette tendrait à faire penser à un album purement épique alors qu'il s'agit bien d'une ode au paganisme écossais. Et celle-ci est très bien rendu : on se croirait sur les landes écossaises à l'écoute de chaque morceau de ce bel album, l'épée à la main. Mission réussie donc !

Une bien belle balade de plus d'une heure au cœur de l'Ecosse ancestrale où chacun trouvera les images qu'il est venu chercher, dans un respect certain pour l'inspiration musicale. Bien dommage de savoir que ce groupe restera sans futur, car celui-ci a splitté juste après ce premier album en raison d'une panne d'inspiration de son homme-orchestre. Honnête, mais vraiment décevant pour nous !

par Baalberith, le 14/04/2011

D'autres albums de Black Metal atmospherique recommandés

RAATE - Demo IPAYSAGE D'HIVER - Paysage d'HiverSTERBEND - Dwelling LifelessMAKE A CHANGE... KILL YOURSELF - Make a change...kill yourselfDESOLATION TRIUMPHALIS - Forever Bound To NothingnessSUN OF THE BLIND - SkullreaderEMPEROR / ENSLAVED - Emperor / Hordanes LandBURZUM - Hvis Lyset Tar OssBURZUM - Det Som Engang VarENTHRONED - Prophecies of Pagan FireANCIENT - SvartalvheimPURITAS VIRGINUM - Décennie de Souffrance

D'autres albums d'ambiance Nationaliste recommandés

ASMUND - WillAUTARCIE / BAISE MA HACHE - Ultra-RuralARSAIDH - RootsAUTARCIE - Retour en crasseFORTERESSE - Crépuscule d'Octobre

Autres chroniques