ASGAROTH

Absence Spells Beyond. . .

Après une démo et un EP, ASGAROTH sort un premier album, en 1997, intitulé Trapped in the Depths of Eve... Absence Spells Beyond... n'est en réalité pas un 2e album, mais une réédition de ce premier album, additionné de 3 morceaux originaux et d'une reprise du groupe King Crimson qui constituent un miniCD intitulé Absence Spells Beyond... (qui n'est en réalité jamais sorti à ma connaissance indépendamment). J'ai donc choisi de chroniquer cet ensemble plutôt que d'en faire la distinction dans deux chroniques différentes...

Commençons donc pour une fois par le visuel et l'ambiance. Concernant le visuel, cela va aller vite car il n'y a de bien remarquable : l'ajout d'éléments visuels du premier album en additionnel, plutôt que le re-travail complet d'un visuel propre à cette réédition ne permet pas de générer quelque chose de crédible. Dommage, car il existe une atmosphère gothique voire romantique assez prononcée dans cet opus, qui aurait pu certes être meilleure, mais qui aurait surtout pu être mieux mise en avant. C'est tout particulièrement le cas sur Trapped in the Depths of Eve...

Musicalement, Trapped in the Depths of Eve... est un album de Black Metal mélodique bien épris de claviers, car le style confine finalement au Black Metal atmosphérique. Accompagnés par une voix bien criarde et très pertinente, noyée dans les nappes des claviers, les structures musicales mettent en avant les claviers de bien belle manière, générant une atmosphère générale plutôt prenante qui plonge intégralement l'auditeur dans un monde second, alors que le rôle des guitares est relégué au second plan. On est ici en plein dans la fin des années 1990 et cela s'entend ! Les défauts de jeunesse y sont aussi, par exemple dans l'exécution très limite du piano dans les morceaux 7 et 8. Cela passe aisément au regard de l'ensemble, d'autant que la construction musicale est maîtrisée sans problème. Les compositions sont globalement très intéressantes, aucun temps mort à regretter.

Pour ce qui est du petit Absence Spells Beyond... (mini CD qui précède l'album), si l'on omet la reprise il ne concerne que 3 morceaux pour environ 15 minutes de musique. Ici, le style est différent, plus mature, moins organique et immersif, d'une certaine manière. Pourtant, il offre, après une introduction sympathique, deux morceaux de qualité ! Plus mélodique, plus limpide, plus clair, le style comme la production présente des structures nettes et maîtrisées desquelles s'échappent une inspiration évidente. Le rythme est plus soutenu, et l'effet général n'en est que meilleur, même avec l'ajout de voix féminine qui s'intègre bien. Il faudra malheureusement se contenter que de deux morceaux...

Plus d'une heure dix de musique agréable, subtile et assez inspirée, ça ne se refuse pas !

par Baalberith, le 25/11/2013

D'autres albums de Black Metal atmospherique recommandés

AFSKY - SorgLOTH - ApocrypheSUNKEN - DeparturePURE WRATH - Ascetic EventideSOLBRUD - VemodSOLBRUD - JaertegnPLANETSHINE - Way to NowhereSALE FREUX - VindilisRUNESPELL - Unhallowed Blood OathPURITAS VIRGINUM - Décennie de SouffranceAN AUTUMN FOR CRIPPLED CHILDREN - The Long GoodbyeMACABRE OMEN - The Ancient Returns

D'autres albums d'ambiance Gothique/Romantique recommandés

ZWARTPLAAG - HaatstormYOUR SHAPELESS BEAUTY - My Swan SongGRAVEWORM - When Daylight's GoneYOUR SHAPELESS BEAUTY - Sycamore GroveLOVE LIES BLEEDING - S . I . N .HORTUS ANIMAE - Waltzing MephistoANOREXIA NERVOSA - Redemption ProcessFAR BEYOND - An Angel´s RequiemTARTAROS - The Grand Psychotic CastleVAMPIRIA - Among MortalsCRADLE OF FILTH - The Principle Of Evil Made FleshMORGUL - The Horror Grandeur

Autres chroniques