ART INFERNO

Abyssus Abyssum Invocat

ART INFERNO est le groupe d'un album en 1999, et puis plus rien. Aucun de ces Italiens n'officiant dans une autre formation notable, il est difficile d'avoir des nouvelles quant à la viabilité du groupe depuis...

Leur style ? Du Black Metal symphonique dans lequel les claviers ont le grand rôle. On pense assez facilement à leurs compatriotes de MALDOROR qui jouaient ce même style à cette époque. Quelques légers ajouts électroniques qui ne prennent pas vraiment le dessus sont ici aussi à relever. Ils offrent quelques belles envolées et une symphonie tenace et intéressante. Les guitares ne sont pourtant pas oubliées et sont plutôt bien « visibles » dans les structures musicales pour ce style de Black Metal, s'offrant parfois quelques soli (ex : 5e morceau). La construction musicale bénéficie de nombreux breaks, pas toujours très bien fichus, mais qui ont l'avantage d'interdire toute linéarité. Elle offre de surcroît une introduction et une conclusion. La musique manque malgré tout de richesse et de travail, certainement d'homogénéité. Il manque également de bonnes transitions et de rebondissements crédibles : les structures musicales sont en réalité trop ambitieuses pour la maîtrise constatée. Autre problème : l'inspiration n'est pas totalement absente, mais il manque à cette musique de rendu et d'efficacité pour être réellement crédible. A noter qu'une deuxième partie tend à se distinguer (d'une première), offrant des similitudes avec CRADLE OF FILTH, jusque à la voix, cependant moins poussée, et la narration.

Conceptuellement, ART INFERNO offre un univers sombre et gothique, entre le romantisme noir italien et le vampirisme anglais, agrémenté de quelques chœurs, bien implanté sur ces plus de 55 minutes de musique. Dommage que le visuel ne suive pas. La pochette est très passable, bien trop niaise, mais l'intérieur du livret est pire : pages noires, violet, rouge, jaune, on se demande ce qui leur a pris !

Un album intéressant à plus d'un titre, mais qui souffre d'imperfections formelles et d'un manque d'inspiration qui rebutera trop le commun des auditeurs. L'aventure vaut malgré tout le coup d'être vécue pour ceux qui aiment le style.

par Baalberith, le 06/01/2013

D'autres albums de Black Metal symphonique-orchestral recommandés

PENUMBRA - EmanatePENUMBRA - The Last BewitchmentGRAVEWORM - As The Angels Reach The BeautyGRAVEWORM - Scourge Of MaliceGRAVEWORM - Engraved In BlackTVANGESTE - Damnation Of RegiomontumENSLAVEMENT OF BEAUTY - MegalomaniaMOONSORROW - Suden UniMOONSORROW - Voiamasta Ja KumiastraMOONSORROW - KivenkantajaNOKTURNAL MORTUM - Goat HornsOBSIDIAN GATE - The Nightspectral Voyage

D'autres albums d'ambiance Gothique/Romantique recommandés

GRAVEWORM - When Daylight's GoneHORTUS ANIMAE - Waltzing MephistoCRADLE OF FILTH - Vempire (Or Dark Faerytales In Phallustein)HECATE ENTHRONED - The Slaughter Of Innocence - A Requiem...CRADLE OF FILTH - The Principle Of Evil Made FleshPENUMBRA - The Last BewitchmentMORGUL - The Horror GrandeurTARTAROS - The Grand Psychotic CastleYOUR SHAPELESS BEAUTY - Sycamore GroveGRAVEWORM - Scourge Of MaliceLOVE LIES BLEEDING - S . I . N .ANOREXIA NERVOSA - Redemption Process

Autres chroniques