ARMAGGEDON

S.H. 666 (The Awakening of the Baphomet's Einsatzgruppen)

Nombreux sont ceux qui pensent que le black est mort, et tout aussi nombreux sont les groupes qui sont là pour leur prouver le contraire. Notre ARMAGGEDON national est de ceux-là, et il revient cette année avec son cinquième album. Sans surprise, le groupe reste fidèle à ses principes, aussi bien au niveau musical qu'au niveau de l'imagerie, et ça tombe bien puisqu'on n'en demande pas plus.

Par son niveau de maîtrise, I.N.R.I en avait agenouillé plus d'un à sa sortie et l'attente n'en était que plus grande quant à son successeur. Les plus assoiffés ont pu se rincer les oreilles avec le split Anti Zionist en 2010, mais il aura fallu finalement 4 ans pour enfin écouter ce nouveau cru. Et quelle cuvée ! Les premiers morceaux se révèlent efficaces d'emblée, à tel point qu'on ne remarque pas tout de suite que c'est une boîte à rythme qui tape derrière. Les mélodies sont toujours aussi présentes et mises en avant, à l'image du titre "Daemon's Supremacy" ressorti de derrière les fagots pour l'occasion puisqu'il était déjà présent sur des démos de 2002. A ce sujet, on peut noter que le groupe aime bien recycler ses propres morceaux, comme l'ont montré les titres "Worship The Goat" ou "Kill The Koward Khrist" par exemple, avec un résultat bien meilleur évidemment. Vivement une remise à jour de "Satan Master". La suite de l'album est bien sûr au niveau, restant dans le sillon laissé par DARKTHRONE / GORGOROTH & co ARMAGGEDON continue de pratiquer son trve black non dénué de riffs "catchy" et d'une rythmique alternant le rock'n'roll, le lancinant et l'écrasant. Sûrement moins froid dans son rendu que certains modèles du Nord, mais tout aussi possédé.

En hommage à ses influences, comme à l'accoutumé, le groupe reprendra "Moonspell Rites" de BEHEMOTH,titre présent sur l'EP And the Forests Dream Eternally. Grande période de BEHEMOTH s'il en est, ce morceau est également le reflet d'une époque malheureusement révolue du BM, dont ARMAGGEDON semble pourtant faire partie. Ce n'est d'ailleurs pas un hasard si les différentes reprises du groupe se situent dans cette période 93-94-95.

Alors certes, sur ce nouvel album on peut logiquement regretter la puissance et la précision d'exécution de son prédécesseur, mais il se dégage néanmoins une aura très prenante et malsaine, peut être plus proche d'un Ave Satan finalement. Pour faire écho à la fin de la chronique d'I.N.R.I, cet album ne le dépasse pas, mais il lui succède de manière honorable et cohérente. De toute façon cette note ne veut rien dire, ARMAGGEDON ne fait pas de compétition, il fait du black metal et perpétue la flamme, tout simplement.

par Blaise, le 24/06/2013

D'autres albums de Black Metal old school recommandés

WINTER OF APOKALYPSE - Solitary Winter NightBLODSRIT - HelvetshymnerLEVIATHAN (Swe) - Far Beyond The LightWARLOGHE - Womb Of PestilenceMORKEKUNST - MørkekunstARMAGEDDA - Ond Spiritism - Djefvulens SkalderARMAGEDDA - Only True BelieversHETROERTZEN - Flying Across The Misty GardensTORTURIUM - Misanthropic Angels Burning WindsDER STÜRMER / TOTENBURG - Si Vis Pacem, Para BellumODELEGGER - The Titan's TombFREITOD - Possessed by the Horns of Terror

D'autres albums d'ambiance Satanique recommandés

MARDUK - WormwoodWARLOGHE - Womb Of PestilenceLUCIFERIAN RITES - When the Light DiesDARK FUNERAL - Vobiscum SathanasOBSCURUS ADVOCAM - Verbia DaemonicusGORGOROTH - Under the Sign of HellDARKTHRONE - Under a Funeral MoonDEVILISH ERA - Under The Aegis Of The MegathropistFÖRGJORD - UhripuuENTHRONED - Towards The Skullthrone Of SatanABIGOR - Time is the Sulphur in the Veins of the SaintAMON - The Worship

Autres chroniques