ARKONA (POL)

Lunaris

Les Polonais d’ARKONA officient depuis 1994, autant dire qu’ils n’en sont pas à leur premier essai. Lunaris est leur sixième album, fruit d’une évolution musicale et d’une maturité réelle, bien que non aliénante pour ceux qui connaissent l’ensemble de leur discographie. Ce nouvel album, qui suit un autre deux ans plus tôt (qui venait rompre presque dix années d’absence), s’avère être peut-être leur meilleure œuvre, ce qui est assez rare après 22 ans d’activité…

Le style présenté ici est du Black Metal mélodique qui flirte parfois avec le brutal (ex : dernier morceau) ou plus souvent avec l’orthodoxe. En d’autres termes, un Black assez énergique, bien que pas forcément toujours rapide et violent, qui se démarque assez nettement du précédent opus bien plus franchement Brutal. Les breaks sont en effet bien présents et les passages mid-tempo sont loin d’être oubliés, au contraire. Cela génère une construction musicale intéressante où la prédilection va aux riffs et à l’assise mélodique. Car, disons-le sans détours, le point central de la musique de cet album est bien le jeu des guitares, qui offre un fil directeur notable dans la plupart des morceaux (ex : le 1er).

L’approche fait penser à pas mal de ténors du style orthodoxe ou presque (par exemple  INFINITY), mais avec une approche mélodique moins "intègre", et des mélodies plus reconnaissables (ex : ALGHAZANTH). Ce n’est pas plus mal ! Les claviers interviennent d’ailleurs intelligemment pour gonfler les mélodies et, souvent, pour offrir quelques envolées ou reprises (de la mélodie principale) tout à fait crédibles. C’est un choix tout à fait judicieux, bien que certains parmi les moins ouverts reprocheront forcément au groupe cette "facilité", alors que d’autres gloseront sur son manque de travail formel au sein des structures musicales certes un petit peu linéaire et parfois répétitives. Finalement, au-delà de quelques passages un peu ternes, l’inspiration est au rendez-vous et offre un ensemble très agréable (il suffit d'écouter le riff principal de la seconde partie du dernier morceau pour s'en convaincre !).

Le visuel n’a rien d’extraordinaire : le livret de 8 pages inclus dans le digipack est sans grand intérêt, répétant à chaque page un fond assez banal avec les paroles en premier plan. Le reste suit la même logique, avec juste la lune en arrière-plan. L’ensemble reste donc simple, mais cohérent et assez efficace. La pochette elle-même serait de qualité s’il n’y avait pas ces traits dorés et cet horrible logo de type grind-core ! L’ambiance quant à elle, assise sur un concept sombre, n’a rien d’extraordinaire, mais à l’image d’un ALGHAZANTH, encore une fois, on y croit suffisamment…

Un très bon album qui devrait faire consensus auprès des fans - et des autres, car il devrait pousser ceux qui n’appréciaient pas forcément le groupe jusqu’alors à s’y intéresser de plus près. Vivement le prochain !

par Baalberith, le 27/12/2016

D'autres albums de Black Metal melodique recommandés

WINDIR - ArntorCELTEFOG - Sounds of the Olden DaysARYAN ART - ...I Berem Plodovete Na Nasheto NehajstvoLEGION OF DOOM - The Horned Made FleshULVER - Bergtatt - Et Eeventyr I 5 CapitlerFINSTERFORST - ...Zum Tode HinWINDIR - 1184HAKUJA - LegacyFINSTERFORST - WeltenkraftLES CHANTS DE NIHIL - Propagande ErogèneVALLENDUSK - Black Clouds GatheringWOLFNACHT - Project Ordensburg

D'autres albums d'ambiance Sombre recommandés

MIST OF MISERY - Shackles of LifeAFSKY - SorgULG - WindarkRUNESPELL - Unhallowed Blood OathDEADWOOD - Picturing a Sense of LossWHITE DEATH - White DeathSARKRISTA - Summoners of the Serpents WrathDARK SONORITY - KaosrekviemCLANDESTINE BLAZE - Fist of the Northern DestroyerCLANDESTINE BLAZE - City of SlaughterDARKTHRONE - A Blaze in the Northern SkyAU CHAMP DES MORTS - Dans la joie

Autres chroniques