ARGAR

Grim March To Black Eternity

J'avais été impressionné, ou quasiment, par le potentiel de ce groupe espagnol avec leur premier album, force est de constater qu'il y a une petite baisse de régime sur ce nouvel opus.…

Non pas que la musique soit bien différente du premier album : toujours ce black bien atmosphérique dans lequel le clavier est présent (sans pour autant tout dominer, la musique reste davantage portée sur les riffs black), notamment en passages choisis, l'ensemble baigné dans une ambiance très sombre et mortuaire, dans la veine d'Ars Moriendi de LUNAR AURORA. Bref, de quoi plaire à pas mal d'entre vous, je n'en doute point ! Non, le problème est que le grand intérêt d'ARGAR résidait dans cette dualité vocale (voix black classique/chant hurlé en complément) et que cette dualité ne se retrouve plus ici. Cela enlève de l'intérêt, notamment dans l'ambiance et dans leur type de bm. Car ARGAR fait toujours du ARGAR et les fans du groupe ou du type ne risquent pas d'être déconcertés musicalement parlant : on retrouve toujours cette linéarité caractéristique. Le rythme est peut-être moins soutenu que sur le précédent opus, mais les riffs restent bien black. Le deuxième problème est donc la trop grande linéarité musicale. Trop présente, elle engendre des lourdeurs et lassitudes chez le fan plus attentif et exigeant, ce qui est un peu dommage quand on sait que si la technique n'est pas extraordinaire, elle n'est pas pour autant mauvaise et les musiciens sont capables de bien mieux !
Par contre, il y a un net progrès question visuel, avec une pochette très intéressante et bien dans l'ambiance, accompagnée hélas d'une trop grande pauvreté du livret où seules quelques images très bien utilisées sont à mettre à leur crédit, le reste n'étant que textes simples sur fond noir. Manque de finition donc, mais la qualité et l'effet sont là. Cela se ressent également dans l'atmosphère qui reste évidemment d'une certaine qualité, mais à qui il manque un petit quelque chose, peut-être un clavier un peu plus présent tout au long et moins « sporadique ».
Question rendu des compos, enfin, il y a un manque indéniable car aucun des morceaux ne saute vraiment à l'oreille et s'il n'y a rien de très rebutant, ça manque cruellement de passages intéressants. Quitte à faire quelque chose de compact, (trop) homogène, autant que ce soit inspiré !

En définitif, un assez bon album de black atmo sombre qui manque quand même d'originalité et de rendu pour sortir de sa catégorie de groupe UG moyen.

par Baalberith, le 28/03/2009

D'autres albums de Black Metal atmospherique recommandés

EMPEROR - In The Nightside EclipseTHROES OF DAWN - Dreams Of The Black EarthTHROES OF DAWN - Binding Of The SpiritSETH - Les Blessures de L'AmeSETH - By Fire, Power Shall Be...ASTARTE - Rise From WithinASTARTE - Quod Superius, Sicut InferiusVORDVEN - Towards The Frozen StreamsTHYRFING - Valdr GalgaMORGUL - Lost In The Shadows GreyMORGUL - Parody Of The MassLUNAR AURORA - Ars Moriendi

D'autres albums d'ambiance Sombre recommandés

AOSOTH - IV - Arrow in HeartSETH - By Fire, Power Shall Be...MORTIFERA - MaledictiihHAKUJA - LegacyLUNAR AURORA - Ars MoriendiHARAKIRI FOR THE SKY - Harakiri for the SkyKATECLYSM - Demo 2007OV HOLLOWNESS - DiminishedMORPHINIST - NebulaeMESARTHIM - AbsenceDEADWOOD - Picturing a Sense of LossULG - Windark

Autres chroniques