ARGAR

CWN ANNWN

ARGAR est un groupe catalan aujourd'hui (2013) splitté qui a à son actif une démo en 1997, suivi de ce premier album CWM ANNWN, enfin un second album en 2004. Le moins que l'on puisse dire c'est que le style ici abordé, du Black Metal atmosphérique bien malsain et criard, n'est pas dans la veine des groupes de la péninsule ibérique, surtout à cette époque, mais les Espagnols s'en sortent très bien (bien mieux en tout cas que sur le album suivant) !

Musicalement, le style est sans conteste dédié aux claviers : ceux-ci couvrent de nappes (parfois limite symphoniques) des riffs pourtant intéressants et audibles, avec quelques légères démonstrations, accompagnés d'une batterie qui joue sur les rythmes, mais qui dans l'ensemble préfère le blast. Bien leur en fasse, car le rendu ainsi généré est des plus agréables : les structures sont maîtrisées, certes pas très travaillées, mais aucunement linéaires. En plus, elles exhibent une densité musicale évidente. On reconnaît quelques influences célèbres dans cet album, à commencer par In the nightside eclipse (ex : morceau 2), auxquelles on peut rajouter des similitudes avec d'autres albums postérieures ou contemporains, par exemple le Compendium Infernus de DIABOLICAL BREED, les premiers HECATE ENTHRONED ou encore le 1er album de BISHOP OF HEXEN. Ainsi, non seulement ils se permettent de nous sortir une musique inspirée et bien fichue, mais en plus, ils restent homogènes dans leur style tout en changeant à chaque morceau ou presque de « présentation musicale ». Beau travail !

Reste le visuel qui est complètement bâclé : sous couvert d'être intègre, le groupe n'offre qu'un livret 4 pages tout en noir avec de simples paroles sur fond noir et une pochette volontairement dégradée. Cela n'enlève pas la qualité de l'ambiance, mais même s'il faut reconnaître que ça suit le concept, il est cependant dommage qu'ils n'aient pas plutôt opté pour un visuel plus travaillé comme sur le second opus.

Donc, l'ambiance, sombre et malsaine, est remarquable. On sent la mort sur nos pas et on devine le cortège funèbre qui nous suit ! Du premier au dernier morceau, on plonge avec délice dans les méandres de leur univers torturé. Les nappes de clavier, les structures, le rythme effréné, y sont pour beaucoup, mais il ne faudrait pas oublier le choix ô combien judicieux de coller à une voix Black bien haineuse une seconde voix éraillée en écho, ce qui gonfle grandement le rendu !

Un grand moment pour un grand album !

par Baalberith, le 25/03/2013

D'autres albums de Black Metal atmospherique recommandés

ANTLERS - Beneath.Below.BeholdVIOLET COLD - Sommermorgen (Pt. I to III)DRUDKH - They Often See Dreams About the SpringAFSKY - SorgONIRISM - The Well of StarsLOTH - ApocrypheLUMNOS - Ancient Shadows of SaturnSUNKEN - DepartureSUMMONING - With Doom We Come SADNESS - LeaveZAKLON - Viatry Karacunavaj nocyULG - Windark

D'autres albums d'ambiance Sombre recommandés

EMPEROR - Anthems To The Welkin At DuskEMPEROR - In The Nightside EclipseTAAKE - Nattestid Ser Porten VidTAAKE - ...DoedskvadMARDUK - WarschauIMMORTAL - Sons of Northern DarknessKHOLD - Mörke Gravers KammerLUNAR AURORA - Ars MoriendiLUNAR AURORA - Elixir Of SorrowCATAMENIA - Winternight TragediesDARK FUNERAL - Where Shadows Forever ReignENTHRONED - Prophecies of Pagan Fire

Autres chroniques