ARCKANUM

Fenris Kindir

Certains se sont peut-être inquiétés de la non-activité de Shamaatae en 2012 : pas la moindre sortie alors que la routine le voyait sortir un album par an depuis 2008. Allait-il repartir en hibernation comme après Kampen ? Avait-il besoin de retrouver l'inspiration ? En tout cas ce retour en 2013 est plus que bienvenue et ne risque pas vraiment de décevoir, sauf ceux qui attendent toujours un ÞÞÞÞÞÞÞÞÞÞÞ-bis.

Musicalement les habitués reconnaitront d'emblée le style ARCKANUM, pas de surprise à ce niveau-là. Mais on sent très vite qu'un effort important a été fait sur l'ambiance, tant au niveau de la production que sur les compos elles-mêmes. Déjà la simple présence du tandem intro-outro met la puce à l'oreille car ce n'est pas du tout une habitude du bonhomme, il faut remonter loin (Antikosmos) pour avoir un semblant d'introduction significative en début d'album. Ensuite la présence de deux titres instrumentaux ("Hamrami" et "Vargøld") renforce cette sensation. Violons tristes pour l'un, ambiance lugubre pour l'autre à coup de "Heil Fenrir", "heil Angrboda" et diverses incantations en fond sonore (les textes sont disponibles dans le livret). Pour être honnête cela me laisse plutôt insensible mais au moins je vois où je mets les pieds - enfin les oreilles.

Les compos quant à elles sont moins mélodiques que certaines réalisations passées et se rapprochent plus d'un Sviga Lae niveau ambiance. Et encore, celui-ci comportait quelques leads bien sentis, ici ils sont quasiment inexistants. Fenris Kindir mise d'avantage sur l'efficacité avec les vocaux écorchés de Shamaatae bien en avant, une basse très audible, des riffs courts, incisifs et un martèlement quasi-incessant sur chaque titre (hors instrumentaux bien sûr). La production amplifie le côté sombre des morceaux, quitte à faire "crépiter" certains passages pour rendre le tout plus "abrasif", l'effet est en tout cas réussi. Les parties plus ambiancées sont de fait plus marquante, on notera le break de "Hatarnir" ou les vocaux féminins sur "Angrboða". L'album est donc sur la forme très cohérent, je regrette en revanche le manque de mélodies saisissantes qui faisait à mon sens la force du projet. C'est pourquoi je le placerais à titre personnel derrière Helvítismyrkr, ÞÞÞÞÞÞÞÞÞÞÞ - évidemment - et même Sviga Læ. Ca n'en demeure pas moins un album intéressant en soit, mais ce choix d'orientation me parle moins.

Niveau concept, celui-ci est toujours bien développé comme souvent avec Shamaatae. J'ai déjà parlé des instrumentaux qui renforcent cet aspect, mais visuellement le livret est aussi plutôt riche, à coup de gribouillages runiques et de symbolique nordique. On se demande juste ce que viens faire l'imposant et déplacé "Fuck Off" à l'arrière de l'album ?!?

Proche de ses réalisations récentes, ARCKANUM semble pourtant s'en éloigner. Il évite ainsi de se répéter outre mesure et satisfera sans trop de problème ceux qui préfèrent le côté sombre et moins mélodique de la formation. Il est clair que la suite de ÞÞÞÞÞÞÞÞÞÞÞ semble de moins en moins à l'ordre du jour, c'est un peu ce que je regrette, mais sans être indispensable cet album mérite l'écoute, ne serait-ce que pour son côté légèrement audacieux (j'insiste sur légèrement).

par Blaise, le 02/08/2013

D'autres albums de Black Metal recommandés

KRIEG - TransientNATTFOG - Mustan Auringon RiittiNEHËMAH - Light Of A Dead StarDUX - VintrasIMMORTAL - Diabolical Fullmoon MysticismKAMPFAR - Fra UnderverdenenKESTREL - Weather EyeTAAKE - Noregs VaapenARS MORIENDI - Du tréfonds d'un êtreNUIT NOIRE - Infantile EspiegleryDIAPSIQUIR - A.N.T.I.NEKROS MANTEIA - Deus Otiosus

D'autres albums d'ambiance Nordique recommandés

WINDIR - 1184WINDIR - ArntorMISTUR - AttendeHELHEIM - Av Norron AettBURZUM - BelusENSLAVED - BlodhemnBATHORY - Blood Fire DeathENSLAVED - EldNYDVIND - Eternal Winter DomainSATANIC WARMASTER - FimbulwinterANGANTYR - ForvistENSLAVED - Frost

Autres chroniques