APOCYNTHION

Sidereus Nuncius

APOCYNTHION est un des (nombreux) nouveaux groupes « découverts » par Pest Productions, ce qui présage à la fois d'une qualité minimum et d'un certain style. Après un premier ep intitulé Correlations, sorti en 2012, le groupe propose ici son premier album : Sidereus Nuncius. Le style n'est pas trop dans l'habitude musicale Black Metal de la péninsule ibérique, mais on ne va pas le leur reprocher !

Pas forcément facile à appréhender, cet album présente une musique indéniablement influencée par la vague Post-Black Metal, jouant à la fois sur les atmosphères et les rythmes, ainsi que sur quelques mélodies, le tout dans un rythme naturellement mid-tempo. Ce n'est pas dans la présentation technique qu'il faut donc aller voir le travail d'un point de vue formel, mais plutôt dans la construction musicale. Celle-ci est plutôt travaillée, présentant pas mal de breaks ainsi qu'un effort pour générer quelque chose de varié, sur presque une heure de musique. La musique est hélas un peu molle et surtout gâchée par une voix claire de mauvaise qualité, assez mal placée et trop présente. Heureusement sur ce point, les passages instrumentaux purs sont nombreux et la voix Black bien présente. Les contrastes musicaux ne sont pas assez forts, alors que la voix Black est d'une qualité toute à fait raisonnable. Bien que la subtilité musicale soit bien présente, il manque quelques bonnes mélodies prenantes, distillées dans une ambiance générale, ce qui permettrait de gonfler indéniablement l'intérêt de l'auditeur. Celui qui apprécie un tant soit peu le style trouve finalement son compte d'abord dans les longs breaks et interludes, qui constituent sans aucun doute les moments les plus intéressants. Je pense notamment à la belle introduction ou un passage au premier tiers du 3e morceau.

Le concept d'APOCYNTHION est ma foi assez difficile à cerner, en tout cas il se dégage une ambiance que je qualifierais de cosmique, comme une sorte d'introspection et d'une réflexion personnelle sur le monde qui nous entoure, sur la présence de l'homme dans l'univers. Bref, pas mal de considérations pas forcément très faciles à imager, mais qui s'assoient malgré tout sur un développement d'atmosphères assez prenantes. Quant au visuel qui l'accompagne, le travail est présent mais très particulier : jeu de couleurs, jeux de styles graphiques, on est sans nul doute ici dans une volonté assez moderne qui ne plaira pas à tous mais qui a le mérite, au moins, de suivre tout à fait le concept.

Un album à réserve aux seuls fans du style, qui manque d'un peu de finition dans le rendu pour être vraiment intéressant, mais dont le potentiel est évident. Attendons la suite...

par Baalberith, le 13/07/2013

D'autres albums de Black Rock Metal recommandés

DEADWOOD - Picturing a Sense of LossLIFELOVER - PulverDEAFHEAVEN - New BermudaSVARTI LOGHIN - Drifting Through the VoidIN LUNA - Forgotten LivesLANTLOS - LantlôsFALAISE - My Endless ImmensityMARUNATA - RéminiscenceTRNA - Lose Yourself to Find PeaceTRNA - Earthcult

D'autres albums d'ambiance Cosmique recommandés

ARCKANUM - HelvítismyrkrBLUT AUS NORD - Memoria Vetusta III: Saturnian PoetryLEVIATHAN (USA) - True Traitor, True WhoreELDRIG - UrlagarneLANTLOS - LantlôsBLOOD OF KINGU - Sun in the House of the ScorpionGRIEVANCE - The Phantom NovelsENTARTUNG - KrypteiaDER WEG EINER FREIHEIT - UnstilleFRIGORIS - Nur ein Moment...SOLSTAFIR - KöldCOSMIC CHURCH - Ylistys

Autres chroniques