AOSOTH

IV - Arrow in Heart

A chaque album je me pose la question, vont-ils faire mieux qu'avant ? Non pas que le précédent relève du génie forcément, mais parce que pour le style, la répétition est prévisible et l'évolution difficile. Si les premiers essais du groupe restaient dans l'ombre d'ANTAEUS, Ashes of Angels affirmait enfin le style AOSOTH et proposait vraiment quelque chose d'intéressant. On pouvait craindre une stagnation, notamment via les splits entre temps, mais vint le sobrement intitulé III, repoussant d'un cran les limites, plongeant encore plus loin dans le sombre, le menaçant et le suffocant. Difficile d'aller plus loin sans se fourvoyer, pourtant en 2013 Arrow in Heart l'a fait. Il a apporté les subtilités et les variations nécessaires tout en respectant la trame du groupe, si bien que cet album fait mouche à chaque écoute.

D'une efficacité et d'une intensité sans temps mort, AOSOTH s'est décidé ici à aérer ses compos. Rassurez-vous, la marque de fabrique du projet est toujours là, le rythme est toujours aussi lourd et prenant,la basse toujours aussi mise en avant, les hurlements de MkM toujours aussi possédés. La différence viens des cassures dans le rythme, plus nombreuses et surtout plus marquées qu'avant, mais aussi des titres plus riches, avec plus de détails. Tout ça créer rapidement une certaine addiction à l'ensemble.

Les titres sont souvent long et étirés, si bien que la plupart (prenez le premier morceau ou "Temple of Knowledge" par exemple) se retrouvent affublés de longs breaks, très calmes, limite ambient, suivis généralement d'une reprise dantesque, ou la rythmique viens nous écraser littéralement jusqu'à nous posséder, preuve qu'ils maîtrisent leur art de mieux en mieux. Mais ce n'est pas encore ça qui surprend le plus, la chose marquante, ce sont des petits détails - d'ailleurs ne dit ont pas que le diable se cache dans les détails ? - des petits riffs sournois qui attirent l'oreille derrière dans cette atmosphère opaque. Répétés de manière cyclique, ils nous obsèdent et nous rendent rapidement fous. Cette façon de faire me rappelle étrangement HATE FOREST, formation bien éloignée et pas dans le même registre, mais le ressenti est parfois très semblable. Ecoutez d'ailleurs "Under Nails & Fingertips...", en plus de comporter ces riffs sournois, on retrouve cette façon de couper net à la fin du morceau,comme sur le Sorrow du groupe en question. Bref, ces riffs sont partout, et une fois repérés vous ne les lâcherez plus. Là est la véritable force de cet opus.

Une fois de plus, AOSOTH arrive à rester intègre tout en apportant quelque chose de nouveau à sa musique. Un apport savamment dosé, toute la difficulté est là. Sous ses air rentre-dedans et sans concessions le groupe montre ainsi qu'il est bien plus subtil et complexe qu'il n'y parait, devenant d'une certaine manière une référence dans son domaine. Si à tout ça vous rajoutez une production aux petits oignons, où aucun instrument n'est mis sur la touche, alors on approche d'un album presque sans failles. Et s'il y en a, ça me fait chier de les trouver !

Voilà que je me retrouve dans la situation du début, à me demander si cet album pourra être dépassé. Une chose est sûre, AOSOTH est encore sur la pente ascendante, seule l'avenir nous dira quel est leur sommet.

par Blaise, le 04/10/2013

D'autres albums de Black Metal brutal recommandés

AMNION - Cryptic WanderingsCRYSTALIUM - De Aeternitate CommandoTSJUDER - Legion HelveteNIDEN DIV. 187 - In the Twilight of WarSATYRICON - The Age of NeroLES CHANTS DE NIHIL - La Liberte Guidant le Fer MARDUK - WarschauVALKYRJA - The Invocation of DemiseHOLDAAR - Year 120-thANTAEUS / AOSOTH - Wrath Of The EvangelikumAIGRO MUCIFELAM - Lost Sounds Depraved1349 - Hellfire

D'autres albums d'ambiance Sombre recommandés

HANDFUL OF HATE - You Will BleedMGLA - With Hearts Toward NoneOBTAINED ENSLAVEMENT - WitchcraftCATAMENIA - Winternight TragediesTHUS DEFILED - Wings Of The NightstormVINTERLAND - Wings Of Sorrow  - Welcome My Last ChapiterULG - WindarkWHITE DEATH - White DeathULVEGR - Where the Icecold Blood StormsDARK FUNERAL - Where Shadows Forever ReignTHY PRIMORDIAL - Where Only The Seasons Mark The Path Of TimeTOBC - What It's like to Be Undead

Autres chroniques