AOSOTH

Ashes of Angels

Tout juste un an après leur première offrande, Ashes of Angels sonne comme la suite logique d'un groupe sans concession officiant dans un black torturé et brutal. A la barre, toujours les mêmes rejetons : MkM (ANTAEUS) et BST (BALROG), autant dire peu de chances pour les amateurs de la première heure d'être déçus. Si le premier glaviot vous avait ouvert l'appétit, la suite vous en balance un nouveau sur le coin de la gueule.

Dans les faits, rien de neuf sous le soleil : toujours aussi brûlant de haine, masqué par une mer de nuages grisâtres jetant un voile sombre dans nos misérables et vaines existences mortelles. Les guitares dissonantes ajoutent à ce pittoresque panorama une touche des plus malsaines ("Teaching/Erasing" est un titre d'une incroyable efficacité) et la brutalité des compositions n'a rien à envier aux autres formations dont AOSOTH a partagé l'affiche, on y retrouve d'ailleurs un peu l'esprit torturé de FARSOT, l'habillage sonore thématique en moins. AOSOTH ne s'embarrasse pas d'un quelconque decorum (ou si peu, le temps d'une introduction sur "Banished") et laisse la part belle à la musique : en 45 minutes ils nous prouvent leur talent (ce que ne manque pas de confirmer leur succès scénique).

L'album se termine par une reprise d'ANTAEUS, intéressante car mettant en évidence la différence de style et la volonté de MkM de se tourner vers des compositions plus sinistres et lourdes que les martèlements bourrins et bestiaux de sa première formation.

Du coup, on ne peut reprocher à cet album qu'une seule chose, sans doute est-ce un point dont beaucoup se moquent mais qui est essentiel : le manque de démarcation, de singularité. Dans la masse de productions, Agonia Records mise sur des valeurs sûres telles qu'AOSOTH, certain d'atteindre un public toujours friand de nouveaux déversements de haine.

Ashes of Angels est une sortie sincère et efficace. AOSOTH mérite son succès.

A noter qu'un EP est sorti quelques semaines après, que le groupe partage avec MALHKEBRE (intitulé The Truth Through Salt). 

par DreamSquare, le 23/12/2009

D'autres albums de Black Metal brutal recommandés

AMNION - Cryptic WanderingsCRYSTALIUM - De Aeternitate CommandoTSJUDER - Legion HelveteNIDEN DIV. 187 - In the Twilight of WarSATYRICON - The Age of NeroLES CHANTS DE NIHIL - La Liberte Guidant le Fer MARDUK - WarschauVALKYRJA - The Invocation of DemiseHOLDAAR - Year 120-thANTAEUS / AOSOTH - Wrath Of The EvangelikumAIGRO MUCIFELAM - Lost Sounds Depraved1349 - Hellfire

D'autres albums d'ambiance Satanique recommandés

MARDUK - WormwoodWARLOGHE - Womb Of PestilenceLUCIFERIAN RITES - When the Light DiesDARK FUNERAL - Vobiscum SathanasOBSCURUS ADVOCAM - Verbia DaemonicusGORGOROTH - Under the Sign of HellDARKTHRONE - Under a Funeral MoonDEVILISH ERA - Under The Aegis Of The MegathropistFÖRGJORD - UhripuuENTHRONED - Towards The Skullthrone Of SatanABIGOR - Time is the Sulphur in the Veins of the SaintAMON - The Worship

Autres chroniques