AOSOTH

III

Mine de rien, BST est l’une des figures les plus actives du black français. Et chacun de ses visages est assez différent des autres pour justifier cette super-activité. AOSOTH se démarque de VI qui n’est pas un clone de THE ORDER OF APOLLYON ou de BALROG. AOSOTH a toujours été le côté le plus sombre de BST et reflète son goût pour un black cru et sans concession. Alors effectivement, c’est aussi, et peut-être surtout, à mettre au crédit de MkM, le deuxième membre. Lui, il a participé à des groupes plus proches d’AOSOTH comme TEMPLE OF BAAL et ANTAEUS.
Quoi qu’il en soit, leur collaboration est fructueuse et ils proposent là leur 3ème album en 4 ans. Intitulé III, il fait dans la sobriété jusque dans le visuel et la présentation. Même les morceaux sont sans titres, justes numérotés de 1 à 6. Et musicalement, ils ne font pas dans la dentelle, un mot qui semble inexistant dans le dictionnaire d’AOSOTH !
Il y a un peu plus de 40 minutes de musique, et elles matraquent intensément avec comme d’habitude une production chaude, brûlante comme l’enfer. Il n’y a pas de temps morts, mais du bourrinage en règle qui s’apparente à un viol auditif bien violent. La musique vous pénètre profondément dans les oreilles et opère un va-et-vient pervers, continu et sans compassion. AOSOTH enclenche le mode Pure Evil, et sa conviction est contagieuse. On en est heureux de se faire maltraiter de la sorte. Pour ceux qui ont encore peu de références dans le black, ils peuvent imaginer DEATHSPELL OMEGA sans ses parties dissonantes. Ça y ressemble beaucoup dans ses passages de haine sans artifices.
Encore plus simple à comprendre, c’est le genre d’album qu’on met à fond chez soi quand on va faire les courses et qu’on veut bien faire chier nos voisins, qui eux nous ont assommés de leurs bouses électroniques la veille.
Comme toujours avec ce style, je ne dirais pas que j’en ai besoin tous les jours, mais que c’est une belle pièce dans le genre…

par Sakrifiss, le 17/07/2011

D'autres albums de Black Metal brutal recommandés

AMNION - Cryptic WanderingsCRYSTALIUM - De Aeternitate CommandoTSJUDER - Legion HelveteNIDEN DIV. 187 - In the Twilight of WarSATYRICON - The Age of NeroLES CHANTS DE NIHIL - La Liberte Guidant le Fer MARDUK - WarschauVALKYRJA - The Invocation of DemiseHOLDAAR - Year 120-thANTAEUS / AOSOTH - Wrath Of The EvangelikumAIGRO MUCIFELAM - Lost Sounds Depraved1349 - Hellfire

D'autres albums d'ambiance Satanique recommandés

DARK FUNERAL - Vobiscum SathanasDARK FUNERAL - Diabolis InteriumENTHRONED - Towards The Skullthrone Of SatanSARGEIST - Satanic Black DevotionBEHEXEN - By The Blessing Of SatanDARK FUNERAL - Angelus Exuro Pro EternusSARGEIST - Disciple of the Heinous PathBEHEXEN - Rituale Satanum SARGEIST - Let The Devil InPLAGA - Pożeracze SłońcSARGEIST - Feeding the Crawling ShadowsTHROMOS - Haures

Autres chroniques