ANTHELION

Bloodshed Rebefallen

Les groupes taïwanais sont suffisamment rares pour que lorsque quelque chose de bien se fasse, ce soit porté à l'attention du public blackist...

Un premier constat s'impose : ANTHELION ne fait pas dans l'Underground classique avec tendances son raw et visuel vide avec plein de noir partout. Ici, c'est plutôt le professionnalisme qui est à la mise avec un son de qualité, un livret tellement gros qu'il est séparé en fait en deux livrets (mais ne nous méprenons pas, c'est ainsi car ils ont voulu mettre leurs textes en mandarin avec sinogrammes et latin, ainsi qu'une traduction anglaise. Bref, sinogrammes/anglais auraient amplement suffi) et clip vidéo à l'appui. Musicalement, c'est pro oui, avec d'ailleurs une touche qui n'est pas sans rappeler DIMMU BORGIR sur certains passages. La voix quant à elle est bien plus tranchante que celle des Norvégiens et le style plus mélodique que symphonique, bien que les claviers ne soient pas délaissés, loin s'en faut. C'est d'ailleurs dans la mélodie des guitares que le groupe place tous ses espoirs : des riffs efficaces qui ont le mérite de marquer la mémoire qui, alliés avec des structures efficaces mais classiques (autant dans leur longueur, entre 5 et 9 minutes et demie, que dans leur rythme et leurs rebondissements), composent un cocktail qui a déjà fait ses preuves chez bon nombre de groupes plus anciens ! Ajoutons à tout cela une technique plus que correcte et quelques touches de subtilité (ex : du piano sur les deux petits morceaux 2 et 3 -qui d'ailleurs sont étrangement séparés pour offrir un break général dans leur musique qui n'en avait nul besoin !- et également quelques chœurs féminins, comme au début du 5e morceau) et on a là la promesse d'un bon album à se mettre sur la platine.

Alors vous allez me dire, inutile d'espérer trouver dans cet album un semblant d'ambiance et de concept, ils ont apparemment l'air d'être assez fans des serpents, mais on est plus proche d'un clip à la AGATHODAIMON (les connaisseurs apprécieront) que d'un esthétisme à la DARKESTRAH ! Ne boudons pas notre plaisir, le principal est là : ce que ANTHELION a voulu nous offrir, c'est de la musique pour de la musique...

Un bon album intéressant pour les fans de Black Metal pro et mélodique.

par Baalberith, le 28/03/2009

D'autres albums de Black Metal symphonique-orchestral recommandés

ALGHAZANTH - Wreath of ThevetatNOKTURNAL MORTUM - WeltanschauungHORTUS ANIMAE - Waltzing MephistoMOONSORROW - Voiamasta Ja KumiastraALGHAZANTH - Vinum Intus MOONSORROW - VerisäkeetCRADLE OF FILTH - Vempire (Or Dark Faerytales In Phallustein)MOONSORROW - V: HävitettySKYFOREST - UnityEQUILIBRIUM - Turis FratyrWINDRIDER - To New Lands... ALGHAZANTH - The Three-Faced Pilgrim

D'autres albums d'ambiance Indéfinissable recommandés

CATACOMBES - "Le Démoniaque"ENSLAVED - Axioma Ethica OdiniF41.0 - BürdeABIGOR - Channeling The Quintessence Of SatanCATAMENIA - Chaos BornCIRRHUS - CirrhusKHORS - ColdTERRODROWN - Colonize And RegulateDEATHCULT (Nor) - Cult of the DragonVIOLET COLD - Desperate DreamsPENUMBRA - EmanateDIMMU BORGIR - Enthrone Darkness Triumphant

Autres chroniques