AN AUTUMN FOR CRIPPLED CHILDREN

The Long Goodbye

Depuis leur premier album en 2010, les Néerlandais de AN AUTUMN FOR CRIPPLED CHILDREN enchaînent les albums avec une vitesse quasi-métronomique de un par an, en gros. Ils ne chôment pas et il est évident qu'avec un tel rythme, ce n'est jamais évident de na pas tourner rapidement en rond et d'offrir des clones du précédent à chaque nouvel opus. Après un rapide passage sur le label assez réputé ATMF, ils arrivent pour ce nouvel album sur un obscure petit label chinois qui vient de naître lors de cette signature, ce n'est pas le signe non plus d'un nouveau produit qualitatif. Bref, le contexte général prêterait à la plus grande prudence, surtout que pour ceux qui connaissent leur musique, elle n'est guère ouverte aux nouveautés marquées. Et pourtant, il faut avouer que ce cinquième album est loin d'être leur plus mauvais, au contraire, il trône à mon sens dans le trio de tête jusqu'à présent...

Si le style de Try Not to Destroy Everything You Love était clairement plus post-BM qu'à l'accoutumée, celui de The Long Goodbye revient à un Black plus classiquement atmosphérique dans la veine des premiers albums, c'est-à-dire à des mélodies plus incisives et un jeu de guitares plus classique. Au-delà, les claviers sont toujours aussi envahissants et la (belle) voix de MXM, toujours aussi noyée et agréable. La batterie semble par contre un peu moins déconnectée des structures musicales et des atmosphères (sans pour autant abandonner son style « flipper » traditionnel), qui quant à elles restent attachées à des morceaux tournant toujours autour des 4 à 5 minutes. Ces derniers présentent une homogénéité certaine, mais sont dotés également de breaks réguliers qui, sans empêcher la linéarité musicale (pas du tout gênante en soi), interdisent finalement toute redondance et lourdeur générale. Côté inspiration, le niveau reste tout à fait correct pour ceux qui apprécient le style évidemment : plusieurs mélodies sont plus que jamais percutantes dans l'histoire du groupe, rappelant de ce côté la référence qu'est Everything.

AN AUTUMN FOR CRIPPLED CHILDREN n'a jamais été très fort pour le visuel. Le dernier album en est d'ailleurs un très bon exemple. Sur celui-ci, certes la pochette est belle (simple mais rudement efficace), et le livret 8 pages reste homogène dans les tons noir et blanc et plutôt bien réalisé, bien que sans fioriture. Pourtant, le souci est que visuellement, on a du mal à cerner le concept : alors que la pochette ne laisse guère de doute, le livret dévoile des vieilles photos de personnes et d'intérieur de maison qui n'ont pas grand-chose à voir à part tenter de générer une impression de torpeur et d'isolement, de mélancolie. Rappelez-vous, on avait déjà eu la même chose sur le premier album. Chacun fera son choix, le principal est qu'en tout cas l'ambiance est plus que jamais présente et emporte facilement l'auditeur dans son univers. Alliée à la voix qui booste le tout, c'est comme toujours le point fort du groupe !

Un bon album qui sonne un peu comme un retour aux sources. Les fans du style apprécieront ! Dommage par contre que l'album n'atteigne pas les 37 minutes (le dernier morceau est une reprise d'AUSTERE)...

par Baalberith, le 29/04/2015

D'autres albums de Black Metal atmospherique recommandés

RAATE - Demo IPAYSAGE D'HIVER - Paysage d'HiverSTERBEND - Dwelling LifelessMAKE A CHANGE... KILL YOURSELF - Make a change...kill yourselfDESOLATION TRIUMPHALIS - Forever Bound To NothingnessSUN OF THE BLIND - SkullreaderEMPEROR / ENSLAVED - Emperor / Hordanes LandBURZUM - Hvis Lyset Tar OssBURZUM - Det Som Engang VarENTHRONED - Prophecies of Pagan FireANCIENT - SvartalvheimPURITAS VIRGINUM - Décennie de Souffrance

D'autres albums d'ambiance Nature recommandés

THROES OF DAWN - PakkasherraTHROES OF DAWN - Dreams Of The Black EarthTHROES OF DAWN - Binding Of The SpiritTHROES OF DAWN - Quicksilver CloudsCATAMENIA - Location : ColdMOONSORROW - VerisäkeetMOONSORROW - Jumalten aikaBURZUM - Hvis Lyset Tar OssDISMAL EUPHONY - Autumn Leaves: The Rebellion of TidesTHY SERPENT - Forests Of WitcheryAGALLOCH - The MantleNARGAROTH - Jahreszeiten

Autres chroniques