ALGHAZANTH

Wreath of Thevetat

Après un 1er album de très bonne facture, ALGHAZANTH en a fait un 2e d'un niveau totalement différent, presque navrant. Le 3e album a marqué un retour en force du groupe et il devenait plus qu'évident que ce 4e album allait être un bon témoin de la crédibilité du groupe. Très heureux de constater que celle-ci est apparemment toute entière, car les Finlandais nous offrent ce qui se fait de mieux en matière de Black Metal symphonique depuis pas mal de temps ! Avec ce quatrième album, les Finlandais ont su donc prouver qu'ils étaient loin d'avoir épuisé toutes leurs ressources !

Pas vraiment d'innovation musicale ici : un Black Metal bien typé finlandais, avec des guitares mélodiques et des claviers très présents qui offrent des nappes atmosphériques, poussant bien souvent jusqu'au symphonique (ex : 4e morceau). Les morceaux génèrent donc de bonnes symphonies. A ce sujet, quelques ajouts de cordes donnent un charme tout à fait pertinent à cet album ! Alors on n'est guère surpris par leur musique et de ce jeu constant entre celui des claviers ou des guitares (qui aura le dernier mot ?) ; on ne peut qu'apprécier l'efficacité et la maîtrise de leur travail. Car question fond et forme il n'y a pas grand-chose à redire. C'est bien fait, varié dans les rythmes avec quelques belles pointes et un ensemble plutôt calme par rapport à ce à quoi ils nous avaient habitués jusqu'à présent. C'est d'ailleurs peut-être là leur seul petit défaut : on aurait aimé avoir un album un peu plus bourrin et rapide, mais bon. En tout cas les riffs sont vraiment intéressants et cela offre une inspiration dans les compos qui permet de ne pas s'ennuyer une seule seconde (malgré quelques petites lourdeurs peu gênantes, ex : 6e morceau) ! Quant à la voix, elle est toujours bien black et percutante, c'est encore un atout indéniable.

Question ambiance, le niveau n'est pas aussi bon. Loin d'être stérile, la présence de l'atmosphère dégagée par les claviers traduit difficilement un concept toujours assez sombre. Le concept semble d'ailleurs être occulte également, mais l'ensemble du visuel manque d'approfondissement.

Si vous aviez laissé tomber le groupe, c'est le moment de vous y remettre, à moins que vous ne soyez définitivement allergiques aux claviers !

par Baalberith, le 19/10/2013

D'autres albums de Black Metal symphonique-orchestral recommandés

MIST OF MISERY - Shackles of LifeSKYFOREST - UnityART NOIR - Symphonies FunèbresDIABOLICAL BREED - Compendium InfernusALGHAZANTH - The Three-Faced PilgrimALGHAZANTH - Vinum Intus VAMPIRIA - Among MortalsTVANGESTE - Damnation Of RegiomontumNOKTURNAL MORTUM - Goat HornsKATAXU - Hunger Of ElementsMOONSORROW - VerisäkeetCHTHONIC - Takasago Army

D'autres albums d'ambiance Occulte recommandés

ORANSSI PAZUZU - VärähtelijäSLAEGT - Beautiful and DamnedHÄMYS - AlkemiaARYOS - Les Stigmates d'HécateARYOS - Prophétie AcideARYOS / REGNANT AND THRALL - A Célébration to Lilith von SiriusARYOS - Maître des Dominations CérébralesDUX - VintrasNYSEIUS - De Divinatione DaemonumALGHAZANTH - Vinum Intus DER WEG EINER FREIHEIT - FinisterreOCCULTUS - Inthial

Autres chroniques