ALDAARON

Nous Reviendrons Immortels

Le passage de l'étape démo à l'étape album est souvent risqué pour beaucoup de groupes. Certains se focalisent sur la technique et en oublient leur propre style, d'autres ressortent exactement la même chose, sans aucune recherche d'évolution. Mais rien de tout ça pour Aldaaron: si vous avez apprécié la demo, vous vous enthousiasmerez pour l'album, car à mon avis, il est clair qu'avec celui-ci, Aldaaron s'est ouvert les portes de la forteresse des grands du "pagan BM" français, avec BELENOS, NYDVIND, HIMINBJORG ...

Le style du groupe est reconnaissable, et il ne s'agit nullement d'une pâle copie des groupes précédement cités: riffs incisifs parfois à consonnance heavy/thrash, passages épiques ou accoustiques à l'atmosphère païenne, batterie dynamique et percutante, et même le luxe de lignes mélodiques aux accents WINDIResques et de soli envoûteurs...Et le groupe sait donner la juste répartition entre parties rapides et parties plus posées, et c'est exactement ce qu'on attend de ce style de BM: on se surprend souvent à remuer la tête en rythme, puis l'instant d'après à se laisser entrainer par un passage plus étheré. Je ne dirais pas que chaque titre est un hymne en puissance, mais on en est franchement pas loin, les titres s'enchainent: "Seigneur de l'hiver" ouvre très fort les hostilités par son côté entrainant et épique, le bien nommé (mais bien court aussi) "instrumentale" suit en gardant le rythme rapide et la puissance du titre précédent, mais sans les vocaux. "Nirnaeth Arnoediad" partie I et II sont les titres qui cachent en leur coeur les passages les plus posés, avec une ambiance travaillée utilisant passages accoustiques et claviers discrets. "En route vers la bataille", seul titre hérité de la demo, expose ici sa puissance de feu avec la production bien adaptée de l'album. S'en suit "Royaume" et le frénétique "Prophetie" où le groupe nous démontre tout le talent qu'il a à trouver des riffs tueurs. Bref, la musique d'Aldaaron est franchement efficace, on est loin de l'album qu'on a l'impression d'avoir écouté 100 fois, sans pour autant qu'il ne se perde dans la recherche d'originalité, le groupe a trouvé son style, et un style qui est personnellement tout à fait de mon goût! Que demander de plus?

A coté de ça, ne vous fiez pas à la pochette qui fait un peu photocopie à force d'avoir été retravaillée, le visuel général de l'album est plutôt réussi, à la fois sobre et évocateur, à l'image de cette partie centrale où l'on voit un moine, solitaire, perdu dans un désert de neige. Les textes ne prennent pas partie d'une mythologie particulière (à part Nirnaeth Arnoediad dont les textes s'inspirent de Tolkien), mais d'un paganisme guerrier en quête de liberté.

Que sonne donc le Gjallarhorn, les âmes païennes doivent être averties de la naissance de cette oeuvre forgée au coeur des Alpes !

par Necrowarrior, le 26/03/2010

D'autres albums de Black Metal pagan recommandés

YE OLDE RELIC - The SeasonsAASKEREIA - Dort, wo das alte Böse ruhtBATHORY - Blood Fire DeathHEIMDALLS WACHT - Westfälischer SchlachtenlärmWINTERFYLLETH - The Mercian Sphere WINTERFYLLETH - The Threnody of TriumphWINTERFYLLETH - The Divination of Antiquity WINTERFYLLETH - The Dark HereafterHEIMDALLS WACHT - Der Untergang der alten Welt HEIMDALLS WACHT - Ut de graute olle Tied - Deel INACHTFALKE - Wotan's ReturnHEIMDALLS WACHT - Nichtorte....oder die Geistreise des Runenschamanen

D'autres albums d'ambiance Païenne recommandés

ELITE - We Own the MountainsARCKANUM - KostogherKERMANIA - AhnenwerkETERNUM - Veil of Ancient DarknessFINSTERFORST - WeltenkraftHEIMDALLS WACHT - Ut de graute olle Tied - Deel IHEIMDALLS WACHT - Nichtorte....oder die Geistreise des RunenschamanenSELVANS - LupercaliaVINDLAND - Hanter savetFINNTROLL - Ur Jordens DjupORTHANC - L'amorce du DéclinKRODA - Schwartzpfad

Autres chroniques