ALDA

:Tahoma:

Deux après leur premier album (éponyme) sorti en quasi-clandestinité (cassette audio à 50 exemplaires et CD-R en réédition), les Etats-Uniens d'ALDA reviennent avec un nouvel album qui fleure bon, encore une fois, la vaste Nature de l'Etat de Washington. En réalité, l'album que je chronique présentement est une « réédition », car après avoir choisi une seconde fois le format bâtard de la cassette, le groupe a eu la chance de tomber sur le label Pest productions, qui s'est empressé d'éditer l'album dans un digipack à la pochette douteuse (car à l'aspect un peu trop naïf), mais qui a au moins le mérite de proposer un vrai produit à l'acheteur.

Encore une fois, ALDA joue un Black Metal atmosphérique et surtout pagan, empreint de subtilité mais aussi d'une certaine puissance, au sein duquel les passages acoustiques (intelligemment placés) répondent aux riffs typiquement Black Metal, sans que ça dissone ou que ça ne contraste trop fort. En quelque sorte un AGALLOCH mélangé à quelques influences de WOLVES IN THE THRONE ROOM en moins dense, moins puissant, mais en plus mélodique et tellement plus subtile ! Nous ne sommes pas toujours dans un Black Metal pagan de pure souche, car les influences mélodiques et atmosphériques savent s'en écarter, mais le style en reste fortement marqué. Les structures, tout à fait classiques, ne sont pas pour autant simplistes, agrémentées de plusieurs breaks de qualité (acoustiques ou atmosphériques) et de bons rebondissements, elles offrent une construction tout à fait plaisante. Il manque finalement juste de l'inspiration, car celle-ci reste assez timide durant les 50 bonnes minutes de cet opus, et n'offre aucun passage réellement marquant.

Si la pochette est à revoir, rappelons-le, le reste du visuel est un peu plus intéressant bien que manquant vraiment de travail : une belle image d'un paysage montagnard classique trône dans le dépliant cartonné (pour information, il s'agit de la pochette originale de l'album !), mais rien d'autre. Heureusement, l'ensemble des tons et des couleurs (marron) est homogène, mais c'est dommage de ne pas avoir proposé un peu plus ; une excuse dont les digipacks sont hélas assez friands depuis toujours ! L'ambiance, quant à elle, est bien rendue, avec un concept dédié à la Nature, mais duquel on peut apprécier aussi quelques atmosphères rappelant très agréablement la culture amérindienne (ex : dans le 1er morceau et le 4e). Bref, le voyage n'est pas exemplaire, mais plutôt probant, ce qui est déjà un bon point.

Un deuxième album dans la veine du premier, mais en plus atmosphérique, qui reste un produit sûr pour les fans du genre. Un bon moment en perspective donc !

 

par Baalberith, le 26/10/2012

D'autres albums de Black Metal pagan recommandés

HEIMDALLS WACHT - GeisterseherWINTERFYLLETH - The Dark HereafterBELENOS - SpicilegeBATHORY - Blood Fire DeathHEIMDALLS WACHT - Ut de graute olle Tied - Deel Twee (Land der Nebel)HAVUKRUUNU - HavulinnaanWINTERFYLLETH - The Divination of Antiquity PROPHECY - Heathen YearsWINTERFYLLETH - The Threnody of TriumphHEIMDALLS WACHT - Westfälischer SchlachtenlärmNACHTFALKE - Wotan's ReturnWALDGEFLUSTER - Femundsmarka - Eine Reise in drei Kapiteln

D'autres albums d'ambiance Nature recommandés

THROES OF DAWN - PakkasherraTHROES OF DAWN - Dreams Of The Black EarthTHROES OF DAWN - Binding Of The SpiritDISMAL EUPHONY - Autumn Leaves: The Rebellion of TidesAGALLOCH - The MantleTHY SERPENT - Forests Of WitcheryTHROES OF DAWN - Quicksilver CloudsCEREMONIAL EMBRACE - OblivionCATAMENIA - Location : ColdFINSTERFORST - Wiege der FinsternisWOLVES IN THE THRONE ROOM - Two HuntersFINSTERFORST - ...Zum Tode Hin

Autres chroniques