AKITSA

La Grande Infamie

Décidément, le jusqu'au-boutisme québécois c'est vraiment pas mon truc. J'avais déjà parlé de MALVEILLANCE et leur black-punk tellement poussé à l'extrême que c'en devenait imbuvable. AKITSA s'en distingue pas mal musicalement, mais s'en rapproche dans l'idée. La grande infamie est donc le troisième album pour les deux compères O.T. et Néant.

Ici on a à faire un black metal minimaliste aux influences punk. Des riffs simplistes au possible, sans originalité, sans émotion. Un ou deux riffs par chanson, quelques petites variations ou ajouts, une boîte à rythme répétitive et une voix dégueulée. Certains y trouveront quelque chose de malsain, de décalé et de sombre ; moi je trouve ça simplement médiocre. Les riffs sont simplistes et vides d'émotions au possible, et les subir pendant plusieurs minutes relève de la torture en règle. Rien ne m'hérisse les poils ici, ça me facilite plus le transit intestinal qu'autre chose. La voix est totalement insupportable, et si on peut lui trouver une qualité, c'est qu'elle est bien à l'image du reste. Je parlerais bien de la boîte à rythme, mais tirer sur des ambulances c'est pas mon truc...

Pourtant, le concept occulte, un peu à la DARVULIA, est assez prometteur. Idem pour la magnifique pochette, purement black metal, qui donne vraiment envie. On retrouve parfois le côté dissonant de chez ces Français, mais en vraiment mal exploité. Et tiens, pour souligner un peu la médiocrité du groupe, évoquons le dernier titre, « Forêt disparue ». Rien à voir avec du black metal, ça serait plutôt du funeral doom. 2 riffs très banals au compteur, et toujours cette médiocrité ambiante. Les cris sont encore plus insupportables, ce qui est quand même un exploit.

Au final, ce qui m'embarasse le plus dans ce disque c'est le nombre de personnes semblant apprécier ce groupe. J'ai vraiment l'impression de rater quelque chose ici. Enfin en tout cas, moi et AKITSA c'est fini, je ne retenterais pas l'expérience, et je laisse ce groupe à ceux qui y trouvent des qualités.

par Jankowitch, le 26/05/2011

D'autres albums de Black Metal minimaliste recommandés

SALE FREUX - Adieu, vat !BLACK FUNERAL - Belial ArisenURFAUST - Der Freiwillige BettlerURFAUST - EinsiedlerENBILULUGUGAL - Noizemongers for GoatserpentURFAUST - Trúbadóirí Ólta an DiabhailURFAUST - Verräterischer, nichtswürdiger Geist

D'autres albums d'ambiance Satanique recommandés

MARDUK - WormwoodWARLOGHE - Womb Of PestilenceLUCIFERIAN RITES - When the Light DiesDARK FUNERAL - Vobiscum SathanasOBSCURUS ADVOCAM - Verbia DaemonicusGORGOROTH - Under the Sign of HellDARKTHRONE - Under a Funeral MoonDEVILISH ERA - Under The Aegis Of The MegathropistFÖRGJORD - UhripuuENTHRONED - Towards The Skullthrone Of SatanABIGOR - Time is the Sulphur in the Veins of the SaintAMON - The Worship

Autres chroniques