ABORYM

Psychogrotesque

Je n’ai jamais été le plus grand fan d’ABORYM, mais alors que jusqu’à maintenant, leurs albums trouvaient leur place dans ma chaîne à l’occasion, j’ai eu énormément de mal avec ce retour, 4 ans après un Generator convaincant. 

Les rumeurs colportées par ceux qui avaient eu la chance (on se comprend !) de l’écouter en avance annonçaient un grand album, avec un titre unique découpées en 10 parties, et des surprises à la pelle, principalement dues à des invités de marque.

Alors attention, il y a « beau monde » et « beau monde ». Personnellement, la participation d’un guitariste de Thrash Metal (Pete Evil de BLOOD TSUNAMI), je m’en bats les couilles. Pareil pour Emiliano Natali, le légendaire bassiste du merveilleux pays du power metal ou encore de la chanteuse américaine Karyn Crisis (du groupe CRISIS, très loin de mes préoccupations). A la limite, Narchost aurait pu être une bonne nouvelle, mais qui connaît ce guitariste de BM qui de toute façon n’est chargé que des samples indus sur cet album ? En fait, plus qu’à mes parties génitales, ce sont à mes oreilles que ces participations risquaient de porter atteinte, et bien qu’ils ne soient pas les seuls responsables, ils contribuent au déplaisir de ces 50 minutes de musique.

Les seules participations qui m’intéressent sont celles de David Tiso (EPHEL DUATH), Marc Urselli (clavier pour le très ancien et très mort FUNERAL ORATION), Giulio Moschini (GRIMNESS) et Marcello Balena, saxophoniste.

Alors attention, que mes propos ne soient pas considérés comme ceux d’un conservateur opposé à tout mélange. Je rappelle que j’ai adoré THE MEADS OF ASPHODEL et SKITLIV (du même label qu’ABORYM en passant…), mais il y a plus de la moitié des titres de ce Psychogrotesque qui m’irritent au plus haut point. « II », « III » et « VI » m’ont convaincu parce qu’ils n’en font pas trop et laissent une place à l’efficacité. Les refrains y sont très corrects et m’ont rappelé de vieux souvenirs de FORLORN et CREST OF DARKNESS, à l’époque où on tentait d’intégrer les machines au black. Ah oui, les références ne sont pas prestigieuses, mais il y a de réelles similitudes. C’est plaisant mais « VII » a tendance à trop jouer là-dessus. Contrairement à « III » qui, s’il n’est pas parfait à cause d’une intro électro un peu trop poussée à la DIABLERIE / DUB BUK, contient une bose dose de hargne. Celle-ci est d’ailleurs très forte sur l’excellent « VI » où les mélanges sont enfin réussis. Le saxo ne s’efface pas rapidement comme sur « V », et on est tenu en haleine jusqu’aux vocalises féminines finales.

Les autres morceaux m’ont tous gavé ou endormi pour diverses raisons. Le pire est le « VIII », immonde à moins d’être fan de DEATHSTARS (Oui, les références ne s’améliorent pas !) et de l’électro clubesque. Il reste « I », « IV » et « IX » qui sont des intros ou intermèdes sans grande importance avec des bruits de mouche ou de voix qui susurrent, et le dernier « X » qui n’est pas désagréable mais ne retient pas l’attention. Une piste cachée des plus inutiles vous attend en fin d’album.

Peut-être que pour apprécier cet album, il faut aimer le metal au sens large avant d’aimer le black metal, mais il ne me semblait pas que c’était le cas sur les albums précédents. Je ne me sens pas assez concerné par les sons proposés pour aimer cet album, et certains passages sont vraiment laids.
Une dernière chose : Non ! Ce n’est pas un seul titre découpé en 10 parties. C’est juste qu’il n’y a pas de blanc entre les morceaux. Ils sont superposés les uns aux autres, mais ce serait comme dire que deux morceaux n’en font qu’un parce que le bruit du vent apparaît entre eux…

par Sakrifiss, le 17/01/2011

D'autres albums de Black Metal electronique-industriel recommandés

SAMAEL - Reign Of LightGERM - WishMESARTHIM - IsolateMESARTHIM - PillarsVIOLET COLD - Desperate Dreams

D'autres albums d'ambiance Satanique recommandés

AMYSTERY - All Hail the CultDARK FUNERAL - Angelus Exuro Pro EternusTORMENTOR - Anno DominiSUPPLICIUM - Atrae PoenaeOSCULUM INFAME - Axis of BloodBLACK FUNERAL - Belial ArisenBLOOD STAINED DUSK - Black Faith InquisitionCHAOS INVOCATION - Black Mirror HoursBEHEXEN - By The Blessing Of SatanWATAIN - Casus LuciferiCHADENN - ChadennAMNION - Cryptic Wanderings

Autres chroniques