ABIGAIL WILLIAMS

In The Absence Of Light

Deuxième album et l'occasion pour ABIGAIL WILLIAMS de prouver deux choses : d'abord que les sirènes du metal grand public ne sont pas une invention des fans blasés et deuxièmement qu'ils n'ont définitivement aucune personnalité. En effet, malgré une forte similitude avec DIMMU BORGIR, le premier album nous avait offert une bonne musique, bien fichue et maîtrisée dans l'ensemble, avec des compos crédibles et intéressantes. Au contraire, ce deuxième opus sombre dans un bm super conventionnel mais sans âme et sans aucune véritable inspiration à part quelques rares passages très courts.

Musicalement, la qualité de claviers s'est estompée, peut-être parce qu'il n'existe plus dans le groupe de claviériste à proprement parler. Ce n'est pas un mal en soi, quand on est capable d'assumer avec le reste. Ce n'est pas le cas ici : le style mélodique prend le pas sur ce que l'on pouvait appeler du bm symphonique jusqu'alors, donnant au final une musique bm (très metal) super classique dans le genre, au sein de laquelle les guitares ont définitivement pris le dessus sans grande conviction. Ajoutons à cela des compos assez vides et pas (peu ?) inspirées, et vous obtenez un ciment qui ne prend pas. Non pas que ce soit ennuyant (quoiqu'à écouter le deuxième morceau on se demande), mais c'est cruellement banal au point que les minutes passent et que si l'on ne se concentre pas sur la musique, on perd le fil de l'écoute. Un cruel constat qui ne pardonne pas aux musiciens qui ont un talent formel, technique, mais pas grand-chose à dire ! Il y a bien quelques passages à la guitare intéressants comme je le disais en intro, mais ils sont vite absorbés dans une musicalité mièvre et sans saveur. Bref, le seul point réellement positif reste le chant black, qui ma foi est toujours aussi percutant et incisif, et peut-être une certaine violence d'exécution qui compense légèrement la pauvreté des compos.

A l'image de la "superbe" pochette : un album sans talent pour un groupe sans mérite ! C'est bien dommage, car malgré leur manque d'originalité, ils étaient partis sur des bonnes bases...

par Baalberith, le 30/09/2010

D'autres albums de Black Metal atmospherique recommandés

AFSKY - SorgLOTH - ApocrypheSUNKEN - DeparturePURE WRATH - Ascetic EventideSOLBRUD - VemodSOLBRUD - JaertegnPLANETSHINE - Way to NowhereSALE FREUX - VindilisRUNESPELL - Unhallowed Blood OathPURITAS VIRGINUM - Décennie de SouffranceAN AUTUMN FOR CRIPPLED CHILDREN - The Long GoodbyeMACABRE OMEN - The Ancient Returns

D'autres albums d'ambiance Satanique recommandés

DARK FUNERAL - Vobiscum SathanasDARK FUNERAL - Diabolis InteriumENTHRONED - Towards The Skullthrone Of SatanSARGEIST - Satanic Black DevotionBEHEXEN - By The Blessing Of SatanDARK FUNERAL - Angelus Exuro Pro EternusSARGEIST - Disciple of the Heinous PathBEHEXEN - Rituale Satanum SARGEIST - Let The Devil InPLAGA - Pożeracze SłońcSARGEIST - Feeding the Crawling ShadowsTHROMOS - Haures

Autres chroniques