A DIADEM OF DEAD STARS

The Mist Bearer

Ce n’est pas courant de voir un groupe commencer sa carrière par un album et enchaîner ensuite par une démo (même si c’est quelques mois après), mais c’est ce que le one-man-band grec de A DIADEM OF DEAD STARS a fait avec The Mist Bearer. De même, comme l’a fait à sa façon le Finlandais OCTOBER FALLS, le groupe grec commence sa carrière par une musique dépourvue de voix…

Le ton est donné : le style atmosphérique et aéré du groupe s’exprime ici pleinement, accompagné sur le 1er morceau (le meilleur et le plus intéressant sans nul doute) de quelques chœurs masculins (à la EMPYRIUM ULVER) et de guitare sèche très bienvenus. On se croirait presque à l’école norvégienne, à ceci près que loin d’un HINSIDIGThe Mist Bearer s’intéresse davantage à gonfler les atmosphères aux claviers qui envahissent de manière éthérée les structures musicales. C’est le constat qui s’établira dans tous les autres morceaux des seulement 39 minutes de musique de cet album. Malheureusement, l’absence de voix Black (on peut dire de voix, tout court, si on omet les chœurs du début) et le manque de violence (deux problèmes qui seront corrigés dans l’album suivant), tendent à enfermer cette musique davantage dans les canons de la musique atmosphérique d’ambiance que dans ceux du Black Metal atmosphérique. La présence du Black est cependant assurée par les riffs et les structures musicales assez typiques, mais celles-ci s’enferment trop dans une linéarité pas toujours très convaincante.

Réédité par les chinois de Pest production, le visuel sent bon les années 1990 : aucun travail infographique, juste un assemblage sur un livret de 16 pages de photos de Nature, presque en découpage-collage. Rien de terrible donc, mais l’essentiel est respecté : rendre compte du concept du groupe. L’ambiance elle-même est d’ailleurs au service de ce concept : très bien établie grâce aux samples de chant d’oiseaux, à la guitare sèche et aux nappes de claviers, elle développe sans souci son univers.

Un album un peu court mais d’une ambiance très intéressante, qui est donc à réserver aux seuls fans du style !

par Baalberith, le 05/11/2016

D'autres albums de Black Metal naturaliste recommandés

WOLVES IN THE THRONE ROOM - Two HuntersENISUM - Samoht NaraOCTOBER FALLS - The Womb of Primordial Nature

D'autres albums d'ambiance Nature recommandés

BURZUM - Hvis Lyset Tar OssCELTEFOG - Sounds of the Olden DaysFINSTERFORST - ...Zum Tode HinTHROES OF DAWN - Dreams Of The Black EarthKHORS - MysticismVALLENDUSK - Black Clouds GatheringEVILFEAST - Lost Horizons of WisdomCATAMENIA - Location : ColdNJIQAHDDA - Nji. Njiijn. Njiiijn.THROES OF DAWN - PakkasherraTHROES OF DAWN - Binding Of The SpiritCEREMONIAL EMBRACE - Oblivion

Autres chroniques