1349

Hellfire

Au tournant des années 90 et des années 2000, l'état d'esprit du Black Metal Oldschool aura laissé place à d'autres visions du Black Metal. Certains irréductibles continueront à faire vivre la flamme blasphématoire du Black Metal traditionnel : GRAVEN en Allemagne, JUDAS ISCARIOT aux États-Unis, TAAKE en Norvège, les premières heures du Black Orthodoxe à la sauce toulonnaise puis finlandaise, et quelques autres. En Norvège, auprès du Black traditionnel et complexe de TAAKE, d'autres noms émergeront, comme 1349. Rejoint par le batteur de SATYRICON, Frost, 1349 sortira d'abord deux albums purement Oldschool, mais dans lequel l'aspect brutal s'insinuera de plus en plus. Liberation puis Beyond the Apocalypse, sortiront en 2003 puis 2004. Avec un rythme de sorties honorables, 1349 propose ici son troisième album, Hellfire, considéré par une partie des fans comme le meilleur album du groupe. 

A partir d'"I Am Abomination", on se retrouve plongé dans un univers de brutalité, de rapidité et de performances de niveau extrême. En plus de la performance dont nous gratifie Frost, les guitares jouent un rôle important dans cette déferlante de violences sans issue. Le premier riff d'"I Am Abomination" apporte une atmosphère malsaine et cruelle. La cruauté se retrouvera notamment dans la voix du vocaliste Ravn. Loin du tragique inhérent à certains albums de Black Metal désespérés, tout n'est que cruauté et sadisme chez ce chanteur là. 1349 va bien plus loin que beaucoup d'autres groupes : pour eux, tout doit être annihilé, même les sentiments et les passions humaines.

Et que dire de plus sur la musique et l'atmosphère en général à part qu'on est directement projeté dans les enfers tels qu'imaginés par Ravn, Frost et toute la clique ? Le visuel nous montre des couleurs chaudes, offrant une vision certes proche des clichés, mais efficace, sur ce que seraient les enfers. La galette est formé d'une roue représentant certainement la roue du Chaos. Sur l'avant de la pochette, on devine une croix inversée. Ces symboles mettent d'autant plus dans le bain de magma en fusion, cerné de flammes, des enfers que représentent la musique de 1349.

Hellfire est un album aussi agréable que délicieux à écouter pour les amateurs de Black Metal traditionnel. En plus du respect des thématiques, la musique en elle-même donne envie d'être repassée encore et encore. Mais, éloigné d'un DARKTHRONE ou d'un IMMORTAL des premières heures à la production étouffée et crade, une clarté nouvelle apparaît. La production rajoute à la brutalité de Hellfire. A noter, en supplément, la présence de refrains efficaces sur les titres les moins longs. Ces derniers se hurlent au cœur de la damnation éternelle. Bref, si vous n'êtes pas habitués aux visions malsaines, cet album deviendra pour vous un cauchemar auditif de 52 minutes. Mais pour les fans de Black Metal pur et dur, je le répète, c'est un véritable plaisir d'écouter Hellfire.

Le couple de "Sculptor of Flesh" suivit de "Celestial Deconstruction" donne d'abord des passages rappelant le Thrash Metal, avec ces saccades rythmiques, puis sur le deuxième, long de sept minutes, presque huit, un Black Metal intense et désespéré. Nous imaginons, avec les membres de 1349, jusqu'au titre homonyme, les enfers. Hellfire se termine pour de bon sur les ricanements de celui qui semble représenter le Diable en personne. Notre destin est scellé pour de bon.

1349 confirme avec Hellfire son statut de groupe culte du Black Brutal norvégien. Suite aux premiers albums d'IMMORTAL, le flambeau du Black Brutal avait été repris par la Suède avec MARDUK, DARK FUNERAL ou encore SETHERIAL. Dorénavant, 1349 amène une vision plus norvégienne du Black Brutal. Oui, ça fonce. Oui, ça martèle. Mais l'atmosphère reste également très présente.

par Gul Le Ricanant, le 30/04/2017

D'autres albums de Black Metal brutal recommandés

HANDFUL OF HATE - You Will BleedHOLDAAR - Year 120-thHAGL - IrminsulLES CHANTS DE NIHIL - La Liberte Guidant le Fer AMNION - Cryptic WanderingsVALKYRJA - The Invocation of DemiseSARKOM - Aggravation Of MindN.K.V.D. - VlastTSJUDER - Legion HelveteTSJUDER - Desert Northern HellSATYRICON - The Age of NeroNEGATOR - Die Eisernen Verse

D'autres albums d'ambiance Satanique recommandés

RIENAUS - SaatanalleCAEDES CRUENTA - Skies DaimononPLAGA - Magia Gwiezdnej EntropiiPLAGA - Pożeracze SłońcCHAOS INVOCATION - Black Mirror HoursFREITOD - Possessed by the Horns of TerrorFALLAKR - LVCAMON - The WorshipTHROMOS - HauresBLASPHEMY - Fallen Angel of DoomSARKRISTA - The Evil IncarnateINQUISITION - Into The Infernal Regions Of The Ancient Cult

Autres chroniques