1349

Demonoir

1349 est déjà de retour après l’album très décrié de 2009 : Revelations of the Black Flame. Dans la chronique de celui-ci, je disais :

 « Tous les déçus ont cherché une raison à ce changement de direction. Pourquoi un groupe qui a sorti 3 albums qui tabassent sec et qui prenaient de plus en plus de saveur se met-il à faire du black au tempo bien plus lent et de l'ambiant à deux balles ? 

  1. "C'est à cause de l'âge" 
  2. "Le batteur, Frost, était malade"
  3. "Ils devaient sortir un dernier album sur leur label Candlelight et ils ont décidé d'en faire un pourri exprès. C'est un cadeau empoisonné et les vrais nouveaux titres seront sur leur prochain label.

Ah ça... toutes les rumeurs et suppositions y sont passées. »

Finalement, ces « rumeurs » n’étaient pas si farfelues que ça puisque les norvégiens ont vite pondu pour un autre label un album qui ressemble beaucoup plus aux débuts du groupe. Les morceaux retrouvent de la hargne avec la batterie de Frost qui refait très mal. Elle ne cesse de tabasser les tympans. Encore une fois on a des riffs très speed, qui viennent donner de la personnalité à chaque titre sans les amollir, au contraire. Les vocaux sont toujours aussi haineux, mais ils proposent quelques textures. On a des effets "robotiques" sur "Atomic Chapel" qui apportent bien un plus. Alors tout est parfait sur ces nouvelles 49 minutes ? On a retrouvé nos bons vieux norvégiens ?

Et bien non. Tout d’abord parce que si on réécoute les 3 premiers albums, on ressent une baisse de forme. Les morceaux sont moins percutants à cause de la production. Pas parce qu’elle est ronflante, Hellfire avait prouvé que la qualité du son n’altérait pas les ambiances démoniaques, mais parce qu’elle est plus claire. Finalement, elle est moins agressive que sur les débuts. 

Ensuite, le gros problème vient de ce que 1349 n’ait pas complètement lâché ses passages ambiant inutiles. Ils ont cette fois-ci décidé des les mettre en intermèdes systématiques, sous le nom "Tunnel of Set" et en les numérotant de I à VII. Eh bien ces titres ont tendance à casser le rythme. Certains diront qu’ils permettent de souffler entre deux baffes dans la gueule, mais depuis quand a-t-on besoin de ça en écoutant du 1349. Un des attraits du groupe, c’était tout de même d’en mettre plein la poire en continu. Avant, un morceau nous cassait les jambes, l’autre nous cassait les bras, puis on se faisait tabasser à terre pour ensuite se faire violer et dépecer avant que le reste de nos entrailles soit balancée aux chiens. Là, on se prend un coup, on se relève, on s’en prend un autre, on se relève... C’est ce qui fait de cet album une demie-réussite. Il ne nous achève pas... C’est tout de même chiant de devoir garder sa petite télécommande en main pour zapper un titre sur deux. Si 1349 voulait apporter une touche de légèreté, il y avait d’autres moyens, comme le piano mélancolique qui vient conclure « The Devil of the Deserts».

Finalement, on a 6 vrais titres, qui tournent tous autour des 6 minutes et cassent bien le crâne, mais moins fort qu’à la grande époque ! Le dernier de ces morceaux, "Demonoir" est en plus à part, bien plus posé et jouant plus sur le côté sombre que bestial de 1349. Il rappelle du coup les dernières oeuvres de SATYRICON.

Ecoutez cet album après Revelations of the Black Flame, il vous semblera excellent. Ecoutez-le après Liberation, il vous semblera plus faible.

par Sakrifiss, le 27/06/2010

D'autres albums de Black Metal brutal recommandés

TSJUDER - Desert Northern HellOV HELL - The Underworld RegimeSETHERIAL - NordDARK FUNERAL - Where Shadows Forever ReignHAGL - IrminsulCORPUS DIAVOLIS - RevoluciaAMNION - The Return Of Total DesolationENSLAVED - BlodhemnAD HOMINEM - Dictator - A Monument Of GloryMARDUK - FrontschweinAOSOTH - IV - Arrow in HeartOCCULTUS - Inthial

D'autres albums d'ambiance Satanique recommandés

MARDUK - WormwoodDARK FUNERAL - Vobiscum SathanasDARK FUNERAL - Diabolis InteriumDARK FUNERAL - Angelus Exuro Pro EternusENTHRONED - Towards The Skullthrone Of SatanGORGOROTH - Under the Sign of HellABIGOR - Time is the Sulphur in the Veins of the SaintDARKTHRONE - Under a Funeral MoonTSJUDER - Desert Northern HellTSJUDER - Legion HelveteMAYHEM - De Mysteriis Dom SathanasOSCULUM INFAME - Axis of Blood

Autres chroniques