La première période (Old School) - milieu des années 1980 jusqu'au milieu des années 1990

Il ne saurait ici être question de répondre à la question tant de fois recyclée dans les médias : quel est le premier groupe de Black Metal et qui l'a créé ? Plusieurs noms ont été cités et aucun d'eux ne peut se vanter de remporter réellement la palme.

D'abord les Britanniques de VENOM. Il s'agit en effet de l'un des premiers groupes de Metal à exhiber pentacles et croix inversées, symboles indissociables du Black Metal à cette époque. Né en 1979, il a surtout donné le nom de Black Metal à son 2e album en 1982, créant par-là même le nom que nous connaissons tous aujourd'hui. Mais à écouter cet album et le style du groupe à cette époque, nous sommes obligés de constater qu'il ne s'agit ni plus ni moins que de Heavy-Speed-Thrash Metal un peu plus sombre que d'habitude.

 

De même pour le célèbre groupe suédois BATHORY, né en 1984 avec notamment leur album éponyme Bathory. Là encore le style est très proche de l'album Black Metal de VENOM, même si l'on sent qu'une étape de plus a été franchie dans le côté sombre et agressif. La voix n'a toujours rien à voir avec une voix Black Metal telle qu'on la rencontrera plus tard, nous y reviendrons.

 

Nous pourrions faire le même constat encore pour le groupe suisse HELLHAMMER (futur CELTIC FROST) qui officie à cette même époque dans un style qui n'est pas vraiment non plus alors du Black Metal au sens où on l'entendrait aujourd'hui.

 

C'est d'ailleurs l'une des questions majeures que l'on pourrait se poser : qu'est-ce que le Black Metal ? Si l'on comprend des thématiques et des symboles conjoints, quel point commun musical pourrait-on donner à tous ces groupes ? Une question pas si simple quand on s'aperçoit de la conception parfois très large que possèdent certains fans ou spécialistes (et moi le premier !). Au sens strict, on retrouve dans le Black Metal une voix souvent poussée, mais davantage dans les aigus que dans les graves, au contraire de la scène Death Metal. De même le riff Black Metal est assez particulier : pour un guitariste droitier, il consiste à faire aller sa main droite positionnée au centre de la guitare très rapidement, de haut en bas, alors que sa main gauche plaque des accords assez simples et linéaires sur le manche. A ce sujet justement, une hypothèse a été avancée selon laquelle Euronymous, géniteur du groupe norvégien MAYHEM, serait le véritable inventeur du Black Metal dans le sens où il aurait créé cette nouvelle façon de riffer propre au Black Metal. Encore une fois rien de très sûr, les légendes sur les actes et les dires de MAYHEM sont légion.

 

Au final, il faut bien reconnaître que le Black Metal n'est pas né d'un groupe, mais d'une évolution, d'une transition musicale de quelques années (entre 1981-82 et 86-87), au cours desquelles les influences Metal s'entremêlent et s'additionnent de concepts sombres, occultes et sataniques, afin de donner naissance à un nouveau style basé sur des structures musicales et des riffs assez linéaires et simplistes.

 

Un autre constat fiable peut être soulevé ici : malgré quelques exceptions notables, le Black Metal est bien un nouveau mouvement musical né et qui s'est développé à ses débuts en Scandinavie. Cela est certainement dû à de fortes valeurs culturelles païennes imbibant ces pays et à une forte opposition à une chrétienté qui y a durement sévi sur ces terres. Peut-être aussi, sans déterminisme excessif, le nationalisme exacerbé et le relatif isolement géographique de la Scandinavie la confinant à un climat assez froid, est favorable alors à l'expression culturelle sombre et froide du Black Metal. Dans tous les cas, la Suède, et encore plus la Norvège, abritent les plus grands groupes de Black Metal de l'époque. Il est vrai que la Suède a déjà un passé Metal important derrière elle, avec notamment de nombreux groupes de Death Metal. La Norvège quant à elle, à travers le Black Metal, perce pour la première fois réellement dans la scène Metal. Des groupes comme MAYHEM, BURZUM, EMPEROR, DARKTHRONE, font très tôt faire parler d'eux, d'abord pour leur musique, puis pour des histoires de faits divers dès les premières années de la décennie 1990. Ainsi, Dead (chanteur de MAYHEM) se suicide en 1991 ; le seul membre de BURZUM (Christian « Varg » Vikernes) prend de nombreuses années de prison pour incendies d'églises et pour le meurtre d'Euronymous (le leader de MAYHEM) dans une sordide et complexe histoire de relations ; Faust, le batteur d'EMPEROR, prend 14 ans de prison pour incendies d'églises et pour le meurtre d'un homosexuel ; Samoth, le leader et guitariste d'EMPEROR, fait quasiment 2 ans de prison pour incendies d'églises (encore !) et Tchort, le bassiste d'EMPEROR, fait 6 mois de prison pour attaque à main armée et incendies d'églises (toujours). On estime à près de 40 le nombre d'églises brûlées par ces musiciens plus ou moins revendiqués satanistes ou païens. Je n'épiloguerai pas sur les motivations et la légitimité d'actes évidemment très discutables mais finalement assez complexes. Relevons seulement que toutes ces personnes à l'époque très jeunes (entre 16 et 25 ans) sont aujourd'hui rangées dans la vie de tous les jours et bien loin de ce qu'elles étaient avant.

 

Cela ne les a pas empêchés, jeunesse fougueuse oblige, d'avoir, tous ou presque, intégré dès la fin des années 1980 le Black Inner Circle. Ce groupuscule sectaire agit alors dans le mouvement Black Metal comme une véritable petite mafia tentant de contrôler son existence. Sous la direction de personnages connus de la scène comme Fenriz, leader de DARKTHRONE, ou Euronymous de MAYHEM, l'Inner Circle contrôle les sorties d'albums de Black Metal, avec acceptation ou non et menaces de mort à la clé dans le cas de persévérance malgré un refus ou simplement parce que l'image du groupe ne plaît pas au Cercle (c'est le cas par exemple pour le groupe de Death états-unien DEICIDE). L'Inner Circle mène ainsi d'une main de fer la scène Black Metal, dictant ses positions et ses volontés à tous. Ce contrôle dictatorial est plutôt négatif pour cette dernière, d'abord parce que cela constitue une sorte de frein à la créativité et à la beauté du style, mais aussi parce que le Black Metal ne peut alors pas s'épanouir et toucher un plus large public (crédible, j'entends).

 

Donc, à sa base, c'est-à-dire depuis sa création jusqu'au début des années 90, le Black Metal puise ses racines dans le Death Metal, qui lui-même est une extrapolation du Thrash et du Speed Metal : c'est la période dite Old-school. Les synthés sont exclus de la musique Black Metal ou s'y retrouvent (un peu plus tard) sous une forme atmosphérique ou en légers ajouts, ponctuellement, dans un style plus ou moins violent. Au contraire, les guitares et la voix sont les caractéristiques musicales essentielles du mouvement. Il y aura une exception (et tardive) : le très célèbre In The Nightside Eclipse d'EMPEROR (qui avait déjà débuté son style en 1992 avec Wrath Of The Tyrant), premier véritable album de Black Metal atmosphérique qui déclenche rapidement des émules dans les années suivant sa sortie.

 

Dès le début des années 1990, notamment avec les années 1993/94 (qui marquent la fin de l'Inner Circle avec la mort notamment d'Euronymous, l'emprisonnement de Vikernes, et l'immixtion des autorités norvégiennes dans les affaires du groupuscule), le Black Metal connaît un certain essor. Beaucoup de groupes de Black Metal naissent ou/et se développent, faisant évoluer naturellement le mouvement en style et en quantité, mais aussi en qualité musicale quoi qu'en disent certains nostalgiques.