Légende des chroniques

Le Black Metal est une musique riche, complexe et surtout très variée. Il est donc difficile d'en extraire un tableau exhaustif et purement objectif de ses caractéristiques. Il est pourtant important de s'y risquer afin de mieux renseigner le lecteur. Il faut rappeler à toute fin utile que le Black Metal possède une identité qui s'est modifiée au fil des années et la définition de ce qu'était le Black Metal au début des années 90 n'est plus la même que celle qu'on lui donne aujourd'hui. Dans nos différentes analyses, nous avons essayé de dresser un état des lieux à l'heure actuelle et non une sorte d'autopsie d'une musique passée ou de certains fans et groupes qui tiennent à maintenir la définition originelle du Black Metal. Ainsi, nos appellations se décomposent en style (musical) et en ambience (conceptuel). Par exemple, l'appellation Black Metal symphonique païen, peut paraître on ne peut plus barbare à première vue, alors qu'elle se lit le plus simplement du monde de cette manière :

genre (musical) : Black Metal d'obédience symphonique
ambiance : aborde le thème du paganisme

Nous avons conscience que cela peut donner parfois quelques titres à rallonge, mais c'est extrêmement clair lorsque l'on a compris notre façon de procéder et bien plus précis pour renseigner le lecteur. Nous pourrions ne pas nous embêter et mettre simplement black sympho, black païen, etc... (comme beaucoup d'autres sites), voire pagan extreme metal ou autres barbarismes qui, nous le croyons, n'aideront pas à renseigner correctement le lecteur.

Voici donc les définitions des styles (genres) que nous utilisons pour les chroniques :

  • Black Death/Heavy/Rock/Doom/Thrash Metal : Black Metal surtout marqué par des influences Death Metal, Rock (ce que l'on appelle plus communément "Post-Black Metal"), Heavy Metal, Thrash Metal ou Doom Metal (voire Funeral pour ce dernier)

    exemples représentatifs : LEGENDA (pour le côté Doom) ; ABSU ou DESTROYER 666 (pour le côté Thrash) ; ALCEST et Lantlôs de LANTLOS (pour le côté Rock) ; NORTHER et At The Heart Of Winter d'IMMORTAL (pour le côté Heavy) ; IX Equilibrium d'EMPEROR, DISSECTION et LORD BELIAL (pour le côté Death)

  • Black Metal atmosphérique : Black Metal jouant sur les ambiances, le plus souvent en utilisant les claviers en nappes (en fond ou en premier plan) et parfois sans clavier, mais toujours de manière à créer une atmosphère englobant la musique. Le structures musicales sont normalement étirées dans la longueur et dans la durée des morceaux ; les riffs sont quant à eux normalement cycliques

    exemples représentatifs : SUMMONING ; In the Nightside Eclipse d'EMPEROR ; DRUDKH ; For All Tid de DIMMU BORGIR ; Dark Requiems And Unsilent Massacre d'HECATE ENTHRONED ; LUNAR AURORA ; AUSTERE ; WOODS OF DESOLATION

  • Black Metal avant-gardiste : Black Metal se démarquant par sa recherche de variété et d'originalité au sein des structures et de la construction musicales, voire souvent par l'utilisation d'instruments ou d'éléments extérieurs au Metal, ce qui rend difficile l'appréciation et l'appréhension de sa musique

    exemples représentatifs : DORNENREICH ; Srontgorrth de NAGELFAR ; SIGH ; SOLEFALD

  • Black Metal bestial : Black Metal joué de manière brutale, "primitive" et lourde, avec parfois une voix assez grave et des bases Death, Thrash ou Grind. L'aspect mélodique et la musicalité sont souvent absentes et la technique des instruments volontairement peu élaborée

    exemples représentatifs : BLASPHEMY ; BLACK WITCHERY

  • Black Metal brutal : Black Metal axant sa musique sur le rendu brutal des compositions. Le rythme est globalement soutenu et il se dégage une certaine "lourdeur" de la musique ainsi proposée, sans que les mélodies en soient forcément exclues

    exemples représentatifs : MARDUK ; DARK FUNERAL ; NEGATOR ; SETHERIAL ; Pure Holocaust d'IMMORTAL ; In Battle et The Rage of the Northmen d'IN BATTLE ; Carnage in Worlds Beyond d'ENTHRONED

  • Black Metal complexe : Black Metal axant sa musique sur l'effet de complexité qui émane de l'utilisation d'instruments Metal traditionnels et de celle de ses claviers, en offrant une certaine rapidité et densité dans sa musique et en n'hésitant pas à superposer les structures musicales de tous ces instruments

    exemples représentatifs : Drudenhaus d'ANOREXIA NERVOSA ; Anthems to the Welkin at Dusk d'EMPEROR ; Soulblight d'OBTAINED ENSLAVEMENT ; Red Jewel de TARTAROS ; To the Gates of Blasphemous Fire de NOKTURNAL MORTUM

  • Black Metal électronique/industriel : Black Metal jouant sur les effets électroniques, sur la boîte à rythme et une certaine récurrence de structures assez linéaires, offrant souvent un rendu parfois martial et rigide, parfois plus planant

    exemples représentatifs : PARNASSUS ; Land of Fog d'EWIGKEIT ; In the Streams of Inferno de MYSTICUM

  • Black Metal folklorique : Black Metal basé sur des éléments mélodiques originaux (notamment aux claviers) mais surtout sur l'utilisation d'instruments "non-metal", souvent tirés de la tradition nationale d'un peuple ou d'un pays, offrant ainsi une certaine originalité par rapport à la musique Black Metal traditionnelle. L'ajout des instruments peut être privilégié dans les breaks musicaux et les interludes, ou plutôt en accompagnement des autres instruments "Metal" traditionnels

    exemples représentatifs : ARKONA (RUS) ; FINNTROLL ; BLACK MESSIAH ; MANEGARM ; Nechrist de NOKTURNAL MORTUM ; Till Fjalls de VINTERSORG ; TEMNOZOR ; KRODA ; premiers albums de BORKNAGAR


  • Black Metal mélodique : Black Metal axant sa musique sur la mélodie des guitares, secondairement sur celle des claviers, de manière suffisamment importante pour qu'elle soit le moteur et l'expression de ses structures et compositions musicales. Il existe plusieurs degrés d'intensité dans l'expression mélodique de ce style

    exemples représentatifs : ANGANTYR ; CATAMENIA ; FINSTERFORST ; LUTOMYSL ; Songs of the Desolate One de MEPHISTOPHELES ; MYSTIC FOREST ; Peisithanatos DE NYKTALGIA ; Pakkasherra de THROES OF DAWN ; WINDIR ; NAGLFAR

  • Black Metal minimaliste : Black Metal développant une musique très épurée et des structures, des riffs, voire une utilisation des claviers, réduits à leur plus simple appareil

    exemples représentatifs : ILDJARN ; STRIBORG ; PAYSAGE D'HIVER

  • Black Metal naturaliste : Black Metal basé sur des éléments mélodiques voire folkloriques plus ou moins discrets, utilisés au sein de structures musicales souvent atmosphériques, assez linéaires et mid-tempo, pour des morceaux généralement longs. L'ajout de guitare sèche ou/et de samples de Nature peut faire ressortir une ambiance dédiée justement à la Nature ou au panthéisme, tout comme celui de quelques voix claires et l'utilisation parfois importante d'arpèges et de riffs "étirés" sur la longueur

    exemples représentatifs : Ashes Against the Grain d'AGALLOCH ; Two Hunters de WOLVES IN THE THRONE ROOM ; FEN ; Chants d'hier, Chants de guerre, Chants de la Terre d'HIMINBJORG

  • Black Metal old school : Black Metal normalement épuré dans ses structures et ses riffs, se démarquant des influences purement Metal que peut avoir le Black Metal primitif, mais proposant toujours une certaine redondance et une faible variété dans l'ensemble de sa construction musicale. Il est souvent centré sur le riffing et se rapproche donc du Black Metal norvégien des débuts des années 1990

    exemples représentatifs : Transilvanian Hunger de DARKTHRONE ; GORGOROTH ; JUDAS ISCARIOT ; DODSFERD

  • Black Metal orthodoxe : Black Metal abordant musicalement des structures musicales classiques assez proches de la première vague historique de Black Metal, avec le plus souvent une certaine base mélodique et parfois l'utilisation de choeurs. Il peut y avoir, en interlude ou en accompagnement des "parties" metal, l'ajout de quelques instruments "non-metal" comme le violon, et du clavier. Rappel : le terme orthodoxe désigne ce qui est conforme à un cadre réglementaire établi, cela ne désigne donc pas forcément un cadre religieux (et notamment satanique)

    exemples représentatifs : SARGEIST ; Rituale Satanum et By the Blessing of Satan de BEHEXEN ; Kostogher et ÞÞÞÞÞÞÞÞÞÞÞ d'ARCKANUM ; De Mysteriis Dom Sathanas de MAYHEM ; TAAKE ; Pentagram de GORGOROTH ; Envaatnags Eflos Solf Esgantaavne et Sanojesi Aarelle de HORNA ; SATANIC WARMASTER

  • Black Metal pagan : Black Metal basé sur des éléments mélodiques voire folkloriques souvent intégrés aux "parties" Metal, mais jouant surtout dans registre de structures assez épurées (mais pas forcément simplistes) auxquelles sont ajoutées quelques chœurs, passages à la guitare sèche et voix claires. Le clavier est souvent peu présent et les riffs sont assez tranchés, alors que le rythme peut très bien être soutenu. Des chœurs, de la narration ou des voix claires peuvent également apparaître

    exemples représentatifs : AASKEREIA ; Pale folklore et The Mantle d'AGALLOCH ; ODAL ; les albums Black Metal d'OCTOBER FALLS ; HIMINBJORG ; NYDVIND ; Bergtatt - Et Eeventyr i 5 Capitler d'ULVER ; Av Norron Aett d'HELHEIM ; KAMPFAR


  • Black Metal primitif : Black Metal historiquement né dans les années 1980, se distinguant peu de ses bases Heavy, Thrash et Death Metal. La mélodie et la technique en général sont absentes, le riffing est basique, le rythme est soutenu et les vocaux souvent éraillés. La linéarité, ou du moins une faible variété dans les compositions, est également de mise.

    exemples représentatifs : Bathory de BATHORY ; Deathcrush de MAYHEM ; Worship Him de SAMAEL ; Satanic Rites de HELLHAMMER

  • Black Metal progressif : Black Metal basé sur quelques éléments mélodiques qu'il élabore dans des structures souvent travaillées dans lesquelles la section rythmique joue un rôle central, parfois indépendamment du reste de la musique, et où les parties instrumentales (souvent longues et hétérogènes) laissent place à l'individualisation d'instruments souvent variés

    exemples représentatifs : Voice Of Steel de NOKTURNAL MORTUM ; Monumension et Vertebrae d'ENSLAVED

  • Black Metal RAC : Black Metal aux influences punk et rac, basé sur des rythmes plutôt mid-tempo et entraînants, et accompagné par un chant souvent martial pas très classique des "canons" Black Metal

    exemples représentatifs : ABSURD ; M8L8TH ; TOTENBURG

  • Black Metal symphonique/orchestral : Black Metal utilisant les claviers pour générer un certain degré d'orchestration symphonique, s'appuyant donc sur une plus grande complexité et technicité de cet instrument que ne le ferait le Black Metal atmosphérique. A noter que le Black Metal orchestral correspond en quelque sorte au paroxysme du genre symphonique, dans lequel les guitares sont réellement reléguées au second plan par rapport aux claviers et/ou aux cordes

    exemples représentatifs :  pour le côté orchestral: Goat Horns de NOKTURNAL MORTUM, OBSIDIAN GATE, Aeons of Magick de SIRIUS, Profanum Aeternum - Eminence Of Satanic Imperial Art de PROFANUM, Hunger of Elements de KATAXU, Puritanical Euphoric Misanthropia de DIMMU BORGIR , Damnation And A Day de CRADLE OF FILTH, In Abhorrence Dementia et Moon in the Scorpio de LIMBONIC ART pour le côté symphonique: MOONSORROW, STORMLORD, Witchcraft d'OBTAINED ENSLAVEMENT, Vinum Intus et Wreath of Thevetat d'ALGHAZANTH, Weltanschauung de NOKTURNAL MORTUM, GRAVEWORM, EQUILIBRIUM, la majorité des albums de la première période de CRADLE OF FILTH et de DIMMU BORGIR.


Lorsqu'aucun de ces styles ne sied suffisamment au produit chroniqué, nous avons choisi de nous contenter de l'appellation Black Metal, sans aucun qualificatif supplémentaire. Lorsqu'au contraire plusieurs styles peuvent être choisis pour définir un album, il va de la responsabilité du chroniqueur de choisir celui qui lui semble le mieux convenir.


Les ambiances (types) retenues (c'est-à-dire ce que ressent le chroniqueur, pas forcément le concept sur lequel se base le groupe) sont les suivantes :


  • Celtique (ambiance traitant de la société et de la culture traditionnelle celtiques)

    exemples représentatifs : BELENOS ; AES DANA ; CRUACHAN ; ABSU

  • Cosmique (ambiance exprimant des réflexions philosophiques ou métaphysiques plus ou moins ésotériques et/ou personnelles sur des sujets assez divers)``

    exemples représentatifs : Handful Of Stars de DRUKH ; Lantlôs de LANTLOS ; LUTOMYSL

  • Dépressif/suicidaire (ambiance visant à provoquer chez l'auditeur un sentiment de désespoir ; la mise en scène et la thématique abordées sont secondaires face au but escompté, c'est-à-dire l'effet provoqué chez l'auditeur)

    exemples représentatifs : AUSTERE ; WOODS OF DESOLATION ; SILENCER : NYKTALGIA ; MAKE A CHANGE...KILL YOURSELF

          

  • Epique/Fantasy (ambiance traitant de thèmes divers en rapport avec les aventures épiques et/ou avec l'Histoire et la culture d'un ou de plusieurs peuples (réel(s) ou fictif(s)), mais dans une mise en scène toujours fictive)

    exemples représentatifs : SUMMONING ; EQUILIBRIUM ; BLACK MESSIAH ; GRAVELAND ; ASTARTE ; Ill-Natured Spiritual Invasion d'OLD MAN'S CHILD

  • Germanique (ambiance traitant de la société et de la culture traditionnelle germaniques)

    exemples représentatifs : MENHIR ; Zornes Heimat d'ODAL

  • Gothique/romantique (ambiance traitant du romantisme dans sa dimension psychologique, morale ou fantastique, dans une mise en scène basée sur des lieux et des thèmes macabres, médiévaux ou modernes, flamboyants, voire érotiques)

    exemples représentatifs : ANOREXIA NERVOSA ; CRADLE OF FILTH ; DARZAMAT ; GRAVEWORM ; HECATE ENTHRONED ; In Abhorrence Dementia de LIMBONIC ART; MORGUL ; SIEBENBURGEN ; TARTAROS ; YOUR SHAPELESS BEAUTY

  • Gréco-romain (ambiance traitant de la société et de la culture traditionnelle gréco-romaines)

    exemples représentatifs : Dionysos de LUX OCCULTA

  • Guerre mondiale (ambiance traitant de manière explicite de la 1ère ou de la 2nde Guerre mondiale)

    exemples représentatifs : Blood On Snow de EASTERN FRONT ; ENDSTILLE

  • Guerrier (ambiance traitant de l'ambiance de la guerre et du combat ; la mise en scène et la thématique abordées sont secondaires face au but escompté, c'est-à-dire l'effet provoqué chez l'auditeur)

    exemples représentatifs : Vrede d'ALLEGIANCE ; In Battle d'IN BATTLE ; Heaven Shall Burn...When We Are Gathered et Panzer Division Marduk de MARDUK ; Unholy Crusade de LORD BELIAL ; To the Gates of Blasphemous Fire de NOKTURNAL MORTUM

  • Historique (ambiance traitant de l'Histoire de manière générale dans le temps et l'espace, ou traitant d'une période ou d'un pays/peuple en particulier)

    exemples représentatifs : FOLKHEIM ; Vlast de NKVD

  • Médiéval (ambiance traitant de manière explicite de l'époque médiévale, dans sa dimension historique, fantasmée ou symbolique, quels que soient les thèmes abordés)

    exemples représentatifs : Andacht et Zyklus de LUNAR AURORA ; Ballade Cuntre lo Anemi francor de PESTE NOIRE ; The Rebirth Of The Middle Ages de GODKILLER ; AORLHAC

  • Mélancolique (ambiance visant à provoquer chez l'auditeur un sentiment de mélancolie ; la mise en scène et la thématique abordées sont secondaires face au but escompté, c'est-à-dire l'effet provoqué chez l'auditeur)

    exemples représentatifs : DRAPSNATT ; COLDWORLD ; ALCEST ; FEAR OF ETERNITY ; WOLFSHADE

  • Nationaliste (ambiance traitant de la fierté voire de revendications d'une identité nationale, voire encore de spécificités culturelles, propres à un peuple ou à un pays, en dehors de toute considération chronologique)

    exemples représentatifs : ASKIVAL ; FORTERESSE ; PESTE NOIRE ; SOMBRE CHEMIN

  • Nature (ambiance traitant de la Nature pour elle-même, en excluant strictement toute dimension sociétale)

    exemples représentatifs : EMPYRIUM ; Ashes Against the Grain et The Mantle d'AGALLOCH ; Autumn Leaves - The Rebellion of Tides et Soria Moria Slott de DISMAL EUPHONY ; WOLVES IN THE THRONE ROOM ; THROES OF DAWN ; OCTOBER FALLS ; HATE FOREST ; Autumn Aurora et Forgotten Legends de DRUDKH ; Verisakeet et Tämä Ikuinen Talvi de MOONSORROW

  • Nordique (ambiance traitant de la société et de la culture vikings et plus généralement des traditions scandinaves, finlandaises et islandaises)

    exemples représentatifs : WINDIR ; Urkraft et Valdr Galga de THYRFING ; Kivenkantaja et Suden Uni de MOONSORROW ; Eld et Frost d'ENSLAVED ; FALKENBACH ; MANEGARM ; Eternal Winter Domain de NYDVIND ; Where Ravens Fly et In the Raven's Shadow d'HIMINBJORG

  • NS (ambiance traitant de manière explicite et partisane de l'idéologie nazie, à travers ou non un contexte historique) Nous précisons que ce n'est pas parce que nous évoquons cette ambiance et que nous chroniquons des groupes de ce type que nous cautionnons ce genre d'idéologie. Merci de ne pas faire d'amalgame diffamant. Les groupes de ce type existent dans la scène Black Metal et comme PostChrist chronique du Black Metal, nous ne voyons aucune raison de ne pas en chroniquer, au risque de sombrer nous-mêmes dans une caricature ridicule et illogique

    exemples représentatifs : Planet ZOG - The End de AD HOMINEM ; WOLFNACHT ; DER STURMER ; ARYAN ART

  • Occulte (ambiance traitant de l'occultisme et de toutes les philosophies et formes rituelles propres aux religions ou cultes, actuels ou plus anciens, ainsi que de l'ésotérisme de manière plus générale)

    exemples représentatifs : ACHERONTAS ; Loreia de SIEBENBURGEN ; BLESSED IN SIN ; VLAD TEPES

  • Oriental (ambiance intégrant la culture orientale actuelle sans distinctions de genres, ainsi que la société et la culture traditionnelle, donc plus anciennes, de l'Orient de manière tout aussi large dans le temps et l'espace)

    exemples représentatifs : DARKESTRAH ; MELECHESH ; SAD LEGEND ; ZURIAAKE

  • Païen (ambiance traitant du paganisme de manière générale sans s'attacher à un type de paganisme en particulier ; le panthéisme, évoquant donc le lien spirituel de l'homme envers la Nature, est également intégré à cette ambiance)

    exemples représentatifs : AASKEREIA ; Pale folklore d'AGALLOCH ; Fran Marder et Kostogher d'ARCKANUM ; FINNTROLL ; la majorité des albums d'HEIMDALLS WACHT, la majorité des albums de KAMPFAR ; Goat Horns de NOKTURNAL MORTUM

  • Psychologique (ambiance traitant des expressions et des fantasmes de l'esprit humain à travers une mise en scène explicite, par exemple celle de la folie, ou des émotions fortes, comme la peur et la haine)

    exemples représentatifs : Il Etait Une Fois Une Forêt... de GRIS ; Anti d'ANTI ; TOTALSELFHATRED ; LE GRAND GUIGNOL

  • Satanique (ambiance traitant explicitement de la philosophie et des cultes sataniques, ainsi que de la mythologie chrétienne liée aux enfers et aux expressions du Mal face au Bien)

    exemples représentatifs : By the blessing of Satan de BEHEXEN ; DARK FUNERAL ; Profanum Aeternum - Eminence Of Satanic Imperial Art de PROFANUM ; SARGEIST ; Symphonies of Infernality de THYRANE ; BAPTISM ; Towards Skullthrone of Satan d'ENTHRONED

  • Slave (ambiance traitant de la société et de la culture traditionnelle slaves)

    exemples représentatifs : ARKONA (RUS) ; Blood in Our Wells de DRUDKH ; Nechrist et Weltanschauung de NOKTURNAL MORTUM

  • Sombre (ambiance généraliste traitant du thème de la noirceur et de l'obscurité en tant qu'ambiance générale, en y ajoutant éventuellement une connotation particulière ou un thème précis, mais sans que celui-ci ou celle-ci ne soit représentatif du type dans l'ensemble)

    exemples représentatifs : TAAKE ; Verwüstung - Invoke the Dark Age d'ABIGOR ; Anthems to the Welkin at Dusk et In the Nightside Eclipse d'EMPEROR ; De Mysteriis Dom Sathanas de MAYHEM ; Soulblight et Witchcraft d'OBTAINED ENSLAVEMENT ; LUNAR AURORA ; For All Tid et Stormblast de DIMMU BORGIR ; Through Times of War de KEEP OF KALESSIN ; Moon in the Scorpio de LIMBONIC ART ; Enter the Moonlight Gate de LORD BELIAL

Lorsqu'aucun de ces types ne sied suffisamment au produit chroniqué, nous avons choisi de nous contenter de l'appellation Indéfinissable. Lorsqu'au contraire plusieurs types peuvent être choisis pour définir un album, il en va de la responsabilité du chroniqueur de choisir celui qui lui semble le mieux convenir. 


Une dernière chose importante : le chroniqueur prendra toujours soin de privilégier l'ambiance (donc pouvant être ressentie par l'auditeur) au concept exprimé/désiré par le groupe, cela veut dire que si l'album affiche un concept mais que celui-ci diffère de ce que ressent le chroniqueur, c'est ce dernier qui l'emportera. Voilà pourquoi nous notons l'ambiance de l'album et non son concept.


Les notes des albums sont appliquées sur une échelle de 0 à 6 où chaque demi-point est concrétisé par une glaive romain et chaque point par deux glaives romains croisés.

Voilà en tableau, une courte explication de la manière dont il faut appréhender les différentes notes :

NOTATION GLOBALE
Note
Signification
Chef d'oeuvre : très rare !
Très bon, voire excellent album que l'on doit connaître impérativement (surtout si on aime le style) !
Bon, voire très bon album. Il manque quelques petites choses pour en faire un album indispensable, mais c'est à connaître.
Bon album, mais avec quelques défauts plus ou moins marqués, mais qui restent surmontables dans l'appréciation générale de l'oeuvre.
Il peut y avoir quelques passages intéressants, mais globalement, les défauts sont trop importants pour que cet album ait vraiment de l'intérêt.
Mauvais : ne pas en tenir compte !
Nul ! A oublier ou à écouter pour rigoler.


Nous vous rappelons pour devancer toute critique, que toute notation est par essence-même subjective et dépend de l'appréciation humaine et personnelle d'un chroniqueur. De plus, chaque chroniqueur note selon un contexte personnel particulier (un chroniqueur ayant chroniqué plusieurs centaines d'albums mettra moins facilement une bonne note qu'un autre n'en ayant chroniqué que quelques dizaines, voire moins !). Inutile donc de vous offusquer ou de vous hébéter devant telle ou telle chronique, surtout au niveau des appréciations. Nous vous conseillons plutôt d'apprendre à connaître les chroniqueurs et à vous identifier à celui éventuellement qui représente le mieux vos goûts en matière de Black Metal. Ces chroniques n'en auront que plus de pertinence à vos yeux !

Nous avons ajouté pour l'information trois rubriques : l'ambiance, le visuel et le travail musical (c'est-à-dire si l'album est travaillé, construit et plutôt technique ou simpliste à tous niveaux). Ces sous-notes sont, quant à elles, établies sur une échelle de 0 à 5.

Seuls les albums (ou assimilés), splits et EP font l'objet d'une chronique sur PostChrist.