WOLFNACHT

Project Ordensburg

 Beaucoup ont sûrement déjà entendu parler de ce one man's band puisqu'il est l'un des plus célèbres représentants du NSBM. Et malgré les apparences, il est grec. Pourtant on aurait vite imaginé qu'il avait été formé par des nazis congelés durant plus de 50 ans dans les glaces du Pôle Nord, tel De Funes dans Hibernatus tant tout est ici dédié entièrement au IIIème Reich. L'unique membre pousse le vice jusqu'à chanter principalement en allemand, se concentrer sur un seul et unique thême NS et décorer ses livrets de gravures, de photos et de croix d'une autre époque. Le Grec fait donc tout son possible pour coller à un concept qui le rapproche des vrais Germaniques de TOTENBURG.

Mais l'interprétation et les ambiances en diffèrent. WOLFNACHT a trouvé sa patte personnelle et elle se retrouve d'abord dans des vocaux remarquables qui inspirent haine, souffrance et mélancolie à la fois ! Il faut le faire !. Ils viennent attaquer directement le coeur de l'auditeur qui ne peut pas rester de marbre. Ensuite, elle se manifeste aussi par un mélange surprenant de genres. Certains titres sont directs, rapides et punk dans la construction. D'autres sont tout aussi agressifs mais accompagnés de mélodies entrainantes. Jusqu'à ce nouvel album, chaque style représentait 50% des compositions. Si l'avantage était d'avoir un bon équilibre, cela faisait plutôt mon malheur puisque j'ai toujours été ennuyé par leurs titres sans mélodies et conquis par les autres. J'idôlatre WOLFNACHT quand il nous balance des rythmes furieux transcendés par des riffs mélancoliques et des vocaux expressifs comme sur « Wild Hunt », « Sal und Sig » ou « Das Lied Des Wuotanskultes », d'anciens titres cultes.

 Alors en écoutant Project Ordensburg, j'ai été servi puisque sur 9 titres, la plupart proposent des mélodies entrainantes mettant en avant les émotions. Ce sont des chevauchées infernales qui donnent un sentiment de puissance et de haine. Ce n'est pas du NSBM qui se rappelle avec nostalgie une époque révolue et idéalisée, mais un kommando encore actif qui écrase tout sur son passage. En sachant qu'il y a pas mal de clavier, certains vont avoir peur, mais ils ajoutent énormément de tension ici, comme sur le final de « Wotans Wildes Heer » par exemple qui ferait presque penser au sympho déglingué d'ANOREXIA NERVOSA. Le plaisir n'est plus au compte goutte comme sur les galettes précédentes mais presque continu.

 

 « Aryonismos » et « Kampf gegen juda » montrent d'emblée le talent du groupe pour mêler les envolées et la fureur (ou Führer). Il viennent claquer des mélodies sur des airs puissants et titillent la fibre nationaliste.

« Das Land der Roten Rose » et « Wehrwolflied » ont aussi beaucoup de personnalité. Ils intègrent des ambiances black vicking, mais cela n'est pas si étonnant puisque le NSBM a souvent utilisé cette imagerie nordique. En tout cas, c'est encore efficace, et on bombe le torse.

Et il y a surtout le phénoménal « Durch Nacht Zum Licht » dans lequel la tension monte peu à peu pour exploser. Les vocaux y sont imposants, les meilleurs de l'album. Ce titre est une bombe.

Il reste « Neues Volk » et « Project Ordensburg », plus bêtes et méchants mais avec leurs qualités tout de même. Sur l'un ce sont les vocaux hurlées qui restent en tête, sur l'autre les riffs survoltés qui sont concluants.

 

 Quel album ! Je suis sûr que certains seront réfractaires à cause des vocaux trop rêches ou de la production qui aurait être plus puissante, mais voilà, c'est rare que j'écoute un album aussi longtemps tout en ayant encore envie de le remettre. Il parlera sûrement à ceux qui comme moi aiment les titres entrainants mais emplis de force et de haine. A tester !

par Sakrifiss
Le 24/04/2012

Votre note

Vous devez être connecté pour discuter de cette chronique sur le forum.

   

Commentaires

Le 24/04/2012 à 23:04:17

Ouaip, 5,5 tout de même, une vraie écoute est nécessaire alors.

J'ai vraiment découvert ce groupe il y a pas longtemps, avec Zeit Der Cherusker, et je trouvais ça complètement cheap (le son, la voix, les guitares...tout). Et puis c'est marrant au final ça me fait le même effet que tu décrit : on y retourne sans trop savoir pourquoi, un riffs nous accroche, la voix reste en tête... Ce qui fait qu'au final un morceau comme "Das Lied Des Wuotanskultes" me touchent profondément.

Les morceaux du dernier que tu propose me font aucun effets par exemple, mais rien que pour ce que tu as dit et ce petit bout de phrase : "Le plaisir n'est plus au compte goutte comme sur les galettes précédentes mais presque continu", je crois qu'il mérite au moins une écoute complète.

Le 25/04/2012 à 04:04:55

C'est une note totalement subjective pour le coup. C'est évident que beaucoup ne peuvent pas accrocher à ce style, mais plus je l'écoute, plus il me devient nécessaire.

Le 25/04/2012 à 09:04:21

D'autant plus subjective quand tu vois la mienne! Après, tous les goûts sont dans la nature, mais je trouve cet album vraiment pourri tant qu'on est dans un sujet consacré justement à ce genre d'appréciation. Comme Blaise, je ne comprends pas une telle note...

Le 25/04/2012 à 14:04:48

Ce n'est pas la note, mais la chronique qui doit être comprise.

Le 25/04/2012 à 15:04:17

Arf, ce que je dis à chaque fois, donc je ne vais pas te contredire, mais sachant que la légende des chroniques précise explicitement: "Très bon, voire excellent album que l'on doit connaître impérativement (surtout si on aime le style) !" pour la note de 5,5, sachant que 5,5 est la 2e meilleure note possible d'un album (pour te donner un exemple sur les milliers d'albums que je connais, je mets cette note ou plus à seulement...29 albums (certainement moins de 1,5% de ce que je connais)!!!!!! J'ai des raisons de me poser des questions. Je crois qu'il faut rester crédible et cohérent avec soi-même et les directives qu'on soumet dans la légende aux lecteurs.

Attention, je ne remets pas en question ton jugement, je m'interroge et j'espère que tu ne t'es pas un peu enflammé sur le coup, ce qui arrive à tout le monde. D'ailleurs de mon côté, ça m'arrive régulièrement de descendre ou de monter a posteriori (donc après avoir publié la chronique) d'un demi-point voire d'un point. Si tu toi aussi quelqu'un d'assez sélectif question qualité, crois-tu que cet album est digne d'être dans tes 1 ou 2% de tes albums préférés?

Le 25/04/2012 à 15:04:28

Tu vois tres bien le nombre d'albums auquel j'ai mis cette note jusqu'a maintenant, donc tu peux etre sur de mon choix !

D'ailleurs vous etes chiants parce que vous m'avez donne envie de le remettre alors que j'ai d'autres choses a ecouter !!!



Une autre determinante pour que je mette au moins 5.5, c'est qu'il y ait une patte. Il faut que je reconnaisse tout de suite le groupe sans avoir a me dire "C'est excellent, mais c'est qui deja...".



La preuve que je ne me suis pas enflamme c'est qu'au contraire j'ai de plus en plus aime l'album, et que ca continue !



Donc, non, on ne pourra pas me discrediter :cool:

Le 27/04/2012 à 00:04:41

WOLFNACHT c'est énorme, et qu'il va falloir que je me le procure ce Project Ordensburg aux meme titre que ceux qui me manquent parce que les extraits m'ont bien plû.



Pour ceux qui voudraient découvrir le groupe je recommande chaudement Heidentum qui est tout simplement une des plus grosses baffes que j'ai pris en Black Pagan / NSBM. A mettre au panthéon aux cotés des Kristallnacht, Absurd, Infernum et consort, du grand art!



La question de savoir si une note est subjective ou pas me parrait débile, au meme titre que la chro la note reflete l'avis de son rédacteur. Je vois pas comment il peut etre possible de pas s'emporter, etre enthousiaste, etc... quand on parle d'un truc qu'on adore.



Genre foutre 6/6 à Obtained Enslavement ça tient de la farce par exemple, mais bon personne vient faire chier avec ça. :mrgreen:

Le 05/05/2012 à 22:05:28

Bon, j'ai fini par l'écouter un certain nombre de fois quand même.

Particulier ce dernier album. Très, peut être trop, centré sur les vocaux (ça fait réviser sont allemand au moins), le rythme est bien entraînant, mais je trouve les mélodies pas assez percutantes, l'album manque clairement de puissance. Il faut reconnaître que certains moment sont très catchy, d'autant que l'album à une personnalité certaine qui se révèle au fur et à mesure, mais l'intérêt s'arrête là pour moi. Pas de grosse émotion, ni de réel besoin de le remettre du coup. Je préfère m'envoyer un bon vieux ABSURD !

Le 06/05/2012 à 00:05:59

Je me remettrai un jour peut-etre a ABSURD parce que je n'ai jamais aime ce que j'en ai entendu, et que du coup je ne suis meme plus sur d'avoir un album d'eux...

Mais si tu les cites ici c'est qu'il doit y avoir une possibilite pour que certains titres me parlent sans que je sois tombe dessus.

Le 06/05/2012 à 08:05:42

Musiclement y'a de bons trucs dans ABSURD (quelques bonnes mélodies), mais la voix et le côté punky des riffs s’insupportent au plus haut point!

Le 06/05/2012 à 08:05:52

Le punk, il faut vraiment que ce soit leger ou plus en retrait pour que je l'apprecie.

Mais la encore, je ne pourrais pas dire a partir de quelle dose je sature.



C'est ce que je n'aimais pas sur d'anciens WOLFNACHT et que je n'ai pas a reprocher sur ce dernier.

Le 06/05/2012 à 08:05:25

On est pas ici (sur ce sujet) pour en parler, mais je pense que ça doit rester suffisamment secondaire pour que tu puisses aimer, moi ça relève vraiment de l'allergie pur et simple, un peu comme le rap.

Vous devez être connecté pour discuter de cette chronique sur le forum.

   

D'autres albums de Black Metal melodique recommandés

ANGMAR - Zurück in die Unterwelt CATAMENIA - Winternight TragediesFRIGORIS - WindASMUND - WillFINSTERFORST - Wiege der FinsternisTHY PRIMORDIAL - Where Only The Seasons Mark The Path Of TimeGRAVEWORM - When Daylight's GoneFINSTERFORST - WeltenkraftORDER OF THE WHITE HAND - Veren muistoGOATMOON - VarjotVALLENDUSK - VallenduskELDRIG - Urlagarne

D'autres albums d'ambiance NS recommandés

ARYAN ART - ...I Berem Plodovete Na Nasheto NehajstvoCRIPTA OCULTA - Ecos dos Dólmens EsquecidosARYAN ART / FUROR - SplitHOLDAAR - Year 120-thASGEIRR - Diktat AllianzWARWULF - Forgotten Dreams of a Lost EmpireDER STÜRMER - Transcendental Racial IdealismNITBERG - NagelreidDER STÜRMER / TOTENBURG - Si Vis Pacem, Para BellumPANTHEON - Draugrs DaugWSCHOD - O Dumie, Sile i OgniuGAUNTLET'S SWORD - Theosophy

Partager cette chronique

Autres chroniques