WOE

Quietly, Undramatically

Née en 2007, cette formation américaine sort ici son deuxième album, après A Spell for the Death of Man en 2008, qui n’est pas encore parvenu à mes oreilles, mais qui aura convaincu le label que chacun connaît bien : Candlelight ! Le line-up est composé de musiciens expérimentés venant de KRIEG, ALGOL, WOODS OF YPRES, INFERNAL STRONGHOLD… mais qui jouent une musique ayant beaucoup de similitudes  avec la nouvelle scène américaine. C'est-à-dire COBALT et NIGHTBRINGER en tête, mais avec aussi des ambiances qui lorgnent vers OCTOBER FALLS, voire FEN.
 Les morceaux contiennent tous une part importante de rage, emmenée par une batterie surpuissante et une production irréprochable qui détruit tout. "The Road of Recovery" est de ce genre de morceaux sans concession, alors que "Quietly, Undramatically" joue plutôt sur les subtilités. Il commence avec des sonorités dynamiques, aux vocaux survoltés et des guitares qui balancent des leads carrés, presque melo-death. A partir de la quatrième minute, des vocaux clairs viennent sublimer le titre, et les guitares s'envolent, nous emmenant avec elles pour survoler tour à tour des plaines arides, des monts enneigés, et des vallées luxuriantes. Alors que l'on pense réatterrir à une minute de la fin, la violence reprend le contrôle et nous fait faire un dernier tour au-dessus d'un volcan en éruption.
 L'équilibre entre les différentes ambiances sont formidablement maîtrisées, surtout parce que les passages clairs sont bien répartis et jamais systématiques. La musique est agressive la majeure partie du temps, et le groupe ne joue pas du tout la facilité.
"Without Logic" et « Hatred is Our Heart » sont ainsi des morceaux courts, 100% haine pure semblant venir des tripes de groupes plus radicaux. On est loin des 12 minutes de "Full Circle", et de ses nombreux changement de rythme flirtant avec le progressif, sans jamais y tomber (Et là, je dis Ouf !). On peut juste reprocher à quelques passages d'être un peu pédants, mais l'ambiance est toujours présente.
Un album très pro, très intéressant, qui mérite l'oreille attentive de tous ceux qui ne crachent pas sur la nouvelle vague yankee. Dommage que certains membres aient décidé de quitter le navire, l'embarcation me semblait bien lancée...
http://www.myspace.com/woeunholy

par Sakrifiss
Le 08/02/2011

Votre note

Vous devez être connecté pour discuter de cette chronique sur le forum.

   

Commentaires

Vous devez être connecté pour discuter de cette chronique sur le forum.

   

D'autres albums de Black Metal complexe recommandés

FANISK - NoontideC.Y.T - Configuration of a Yearned TwilightLUDICRA - The TenantDEATHSPELL OMEGA - KénôseHÄMYS - AlkemiaPETRYCHOR - Effigies and EpitaphsSHINING - VII: Född FörlorareSIGH - Scenes from HellDEATHSPELL OMEGA / S.V.E.S.T. - SplitGAUNTLET'S SWORD - TheosophyLIMBONIC ART - Ad Noctum - Dynasty Of DeathARTHEMESIA - Deus-Iratus

D'autres albums d'ambiance Psychologique recommandés

LUTOMYSL - De ProfundisCLANDESTINE BLAZE - Falling MornumentsLES CHANTS DE NIHIL - Propagande ErogèneLURKER OF CHALICE - Lurker Of ChaliceLES CHANTS DE NIHIL - La Liberte Guidant le Fer SHOGGOTH - Pandemia Of HatredANTAEUS / AOSOTH - Wrath Of The EvangelikumWOLOK - Servum PecusPURITAS VIRGINUM - Décennie de SouffranceABSOLUTUS - Pugnare In Iis Quae Obtinere Non PossisANTAEUS - Cut Your Flesh And Worship SatanSARKOM - Aggravation Of Mind

Partager cette chronique

Autres chroniques