VALLENDUSK

Black Clouds Gathering

En 2012, VALLENDUSK se révèle avec son excellent ep éponyme qui m'avait ma foi totalement convaincu. Efficace et très Black, le groupe m'avait d'autant plus impressionné qu'ils étaient Indonésiens et que la scène Black de ce pays n'est pas très développée. Quatre ans d'attente pour que le groupe sorte enfin son premier album. Quatre ans, oui, mais pas moins de 67 minutes de musique d'une qualité indéniable, alors impossible de bouder son plaisir...

Alors que dire de cet album ? D'abord qu'il se compose de 7 morceaux seulement, mais oscillant entre 8 minutes pour le plus court à plus de 13 minutes pour le dernier. C'est donc que le quatuor de Jakarta a pris son temps pour développer sa musique, ce qui est une bonne chose car elle demande un développement en longueur. Celle-ci se base sur une construction qui n'a rien d'originale mais qui est bien maîtrisée avec son lot (important) de breaks et de rebondissements tout à fait adéquats. Les riffs se promènent tranquillement sur l'assise musicale générale, comme savent le faire si bien les bons groupes de Black Metal, jouant avec le rythme et les effets atmosphériques. La subtilité n'est pas oubliée, notamment avec l'ajout de passages acoustiques bien insérés ponctuellement dans le jeu des guitares ou servant de prélude à celui-ci. L'inspiration non plus n'est pas absente, c'est carrément le contraire ! La structure mélodique du 1er morceau ou la mélodie centrale du 5e en sont de bons exemples, mais on retrouve en vérité de très belles mélodies dans chaque morceau. On a cette impression si belle, comme savait le manier avec tant de génie Valfar de WINDIR, que les riffs dansent. La voix d'une qualité tout à fait honorable, sait d'ailleurs s'éclipser par moments pour les laisser seuls sur la piste. On ne reprochera finalement, pour les plus difficiles des auditeurs, qu'une façon de riffer assez répétitive entre les morceaux. Mais quand on aime le genre, on ne saurait s'en plaindre !

A la vue de la pochette, qui me faisait penser aux exploits infographiques d'un groupe comme ELUVEITIE, référence à mon sens en matière de visuel, j'en salivais d'avance. Ma déception a donc été grande. En effet, la pochette est très belle (étrange d'ailleurs, car la pochette qui circule un peu partout n'est pas la même que celle du digisleeve vendu, qui est un peu moins belle je trouve. J'ai, à ce sujet, mis dans la chronique la vraie pochette vendue, et non celle en circulation), le reste du visuel aussi, mais...Pest Productions a choisi de sortir ici un simple digisleeve sans livret. Quel dommage ! On reste donc sur un goût d'inachevé. Quant à l'ambiance, encore une fois l'essentiel est là mais il est certain qu'ils pourraient faire mieux, avec notamment plus d'investissement dans les claviers et/ou (surtout) avec l'ajout de quelques instruments particuliers. Mais l'ambiance est très présente et si le concept reste pas évident, on est facilement transporté.

Un premier album donc on ne peut plus réussi, à la hauteur de ce que l'ep laissait présager (si ce n'est mieux !) : il est très fortement conseillé à tous les fans de Black Metal mélodique. On ne regrette pas l'achat ! peut-être l'un des meilleurs albums du genre à mon sens.

par Baalberith
Le 24/06/2013

Votre note

Vous devez être connecté pour discuter de cette chronique sur le forum.

   

Commentaires

Vous devez être connecté pour discuter de cette chronique sur le forum.

   

Evolution des notes du groupe

D'autres albums de Black Metal melodique recommandés

ENISUM - Arpitanian LandsARKONA (POL) - LunarisVELDES - Ember BreatherCELTEFOG - Sounds of the Olden DaysVINDLAND - Hanter savetSANCTUAIRE - Le Sang sur l'AcierVEHEMENCE - AssiégéMORTIS MUTILATI - Mélopée FunèbreNEPTRECUS - Frères de SangSAPAUDIA - Furvus Spiritus AncellusORDER OF THE WHITE HAND - Veren muistoVARGNATT - Grausammler

D'autres albums d'ambiance Nature recommandés

PAYSAGE D'HIVER - Paysage d'HiverTHE CALL - The CallODELEGGER - The Titan's TombBURZUM - Hvis Lyset Tar OssBELENOS - KornôgSENTIMEN BELTZA  - PagopeanFIRN - Edge of Another WorldNORDWIND - Nordwind / Walk to the WoodsPOTENTIAM - BálsýnKHORS - MysticismYE OLDE RELIC - The SeasonsDRUDKH - Eternal Turn of the Wheel

Partager cette chronique

Autres chroniques