TOTAL HATE

Lifecrusher - Contributions to a World in Ruins

Après 14 ans d’activité, le groupe sort ici son 3è album. TOTAL HATE est l’œuvre de cinq Bavarois officiant dans quelques groupes de la scène, parfois connus. Derrière les fûts, nous avons notamment le batteur de HEIMDALLS WACHT, qui a également joué dans quelques formations réputées comme STERBENDNYKTALGIA ou HINSIDIG. Le maître d’œuvre, quant à lui, a un passif assez marqué par le Death Metal, ce qui se comprend aisément à l’écoute de cet album.

Car il n’est pas nécessaire d’attendre le 2è morceau pour comprendre où veulent en venir les allemands : produire un groupe de Black Metal très typé, sombre à la fois dans la musique et dans l’approche conceptuelle (nous y reviendrons).

Le style est globalement soutenu, sans être forcément toujours très rapide, mais n’est jamais mou. Même les passages calmes, comme sur le 2e morceau, sont accompagnés d’une puissance intéressante. Il est agrémenté d’une assise mélodique omniprésente mais rarement surexploitée, s’insérant dans un style froid où les structures suivent un schéma classique duquel sortent ponctuellement quelques riffs plus policés,voire Metal. On retrouverait presque du INFINITY, avec une haine peut-être moins marquée. D’ailleurs, comme pour les Néerlandais,le rendu des compositions n’est pas forcément toujours de grande qualité : il existe de bons passages et des mélodies pertinentes ici, mais l’ensemble reste un peu terne. La voix, assez commune, aurait mérité davantage de fureur pour dynamiser les morceaux et conforter le concept. Malgré tout, les fans du style s’y retrouveront sans grand problème, d’autant que la maîtrise est bonne.

A ce sujet, avec un nom comme le leur, le concept n’était pas très difficile à deviner et le visuel ne fait qu’accentuer la position : l’honneur est ici donnée à la haine et à la guerre. Le visuel, qui se résume à sa plus simple expression (un livret de carton dur de quatre pages avec le posing du groupe en pages centrales), rend tout à fait compte de ce choix conceptuel. L’ambiance, sombre et froide, est bien rendue.

Un album destiné clairement à tous les fans de la vieille école, sans que le groupe ne verse pour autant dans le « Trve Black » le plus marqué. Le pari est plutôt réussi, même si l’impact reste très améliorable.

par Baalberith, le 20/10/2016

Votre note

Vous devez être connecté pour discuter de cette chronique sur le forum.

   

Commentaires

Vous devez être connecté pour discuter de cette chronique sur le forum.

   

D'autres albums de Black Metal recommandés

ENTHRONED - Towards The Skullthrone Of SatanENSLAVED - EldDEVILISH ERA - Under The Aegis Of The MegathropistKERMANIA - AhnenwerkSHINING - V - HalmstadM8L8TH - Nepokolebimaja VeraNUIT NOIRE - Lunar DeflagrationMURMUÜRE - MurmuüreDYSTER - Le Cycle SénescentNUIT NOIRE - Fantomatic PlenitudeNEKROS MANTEIA - Deus OtiosusDIAPSIQUIR - A.N.T.I.

D'autres albums d'ambiance Sombre recommandés

EMPEROR - Anthems To The Welkin At DuskEMPEROR - In The Nightside EclipseTAAKE - Nattestid Ser Porten VidTAAKE - ...DoedskvadMARDUK - WarschauIMMORTAL - Sons of Northern DarknessKHOLD - Mörke Gravers KammerLUNAR AURORA - Ars MoriendiLUNAR AURORA - Elixir Of SorrowCATAMENIA - Winternight TragediesDARK FUNERAL - Where Shadows Forever ReignENTHRONED - Prophecies of Pagan Fire

Partager cette chronique

Autres chroniques