THRONE OF KATARSIS

Helvete - Det Iskalde Mörket

DARKTHRONE, IMMORTAL, MARDUK… Ces groupes ont posé des bases qui font toujours notre bonheur en 2009. Ils ont offert des albums qui demeurent des modèles pour les uns ou les autres d’entre nous. Mais que sont devenus ces groupes maintenant ? A chaque sortie, on espère vibrer comme sur les anciennes galettes et finalement on est souvent déçu. Certaines des légendes ont changé de style, comme SATYRICON ou ULVER. D’autres essaient de se renouveler avec peine (ABIGOR en tête). D’autres enfin, comme GORGOROTH, ressortent un peu la tête de l’eau mais sans atteindre leur glorieux passé.

Paradoxalement, alors qu'on attend qu'ils nous replongent dans les années 90, on a aussi tendance à se plaindre de tous ces groupes plus récents des années 2000 qui plagient nos vieilles idoles. Certains parviennent pourtant à sortir des perles albums et c’est le cas des Norvégiens de THRONE OF KATARSIS, groupe né en 2003 et qui sort là son deuxième album.

Regardez déjà le logo si proche de celui de DARKTHRONE ! Tournez le CD et vous retrouvez les protagonistes grimés présentés dans des carrés comme on le faisait beaucoup il y a près de 15 ans. Visuellement, le groupe a clairement décidé de faire revivre le black norvégien des grandes années. Et dans la musique aussi l’esprit est là. On retrouve sur ces cinq titres tout ce qui fait un classique du trve BM. Il ne faut pas chercher l’originalité, qui est d'ailleurs un gros mot inutile quand on cherche et retrouve l’essence du style comme sur cette galette. 

Les morceaux y sont longs : 9, 6, 10, 18 (!!!) et 10 minutes. C’est un peu leur marque de fabrique du coup. Ceux qui se disent que du trve black de près de 20 minutes est un hérésie feraient mieux de fermer leur mouille et d'écouter car même ce titre réussit à tenir en haleine tout ce temps. Et ce, sans faire de breaks bidons, sans passages ambiant, sans samples de vent, de vagues ou de loup hurlant à la lune.

Alors attention, ça ne bourrine pas sans cesse. C'est plus vicieux. Il y a bien des parties mid-tempo, mais elles rendent la musique plus sombre, plus occulte, exactement comme chez NEHËMAH. D’ailleurs, comme pour la trilogie de nos Français, cet album restera un des meilleurs du style dans les années 2000. On y passe de Transilvanian Hunger à Pentagram en passant par Pure Holocaust dans des morceaux qui évoluent en coulant de source et ne sont que jouissance sur jouissance. Le dernier titre nous donne même un petit coup de Dark Medieval Times en s’achevant avec une guitare sèche concluant à la perfection nos 53 minutes.

S'il vous faut un point négatif pour sembler plus crédible, je dirais juste qu’un peu plus de vocaux auraient été les bienvenus sur « Det Iskalde Mørket », surtout dans ce passage énorme à la GORGOROTH à 5'20 où on s’attend à voir surgir les vocaux clairs de « Gorgoroth » (album Antichrist, troisième minute, raaaaaah).

Alors je n’en ai strictement rien à faire que ce soit du plagiat, du réchauffé ou du cliché parce que là, THRONE OF KATARSIS me sort l’album que les vieux maîtres ne savent plus - ou ne veulent plus - m'offrir !

http://www.myspace.com/throneofkatarsis

par Sakrifiss, le 24/01/2010

Votre note

Vous devez être connecté pour discuter de cette chronique sur le forum.

   

Commentaires

Vous devez être connecté pour discuter de cette chronique sur le forum.

   

D'autres albums de Black Metal old school recommandés

BLOOD OF KINGU - Sun in the House of the ScorpionSHOGGOTH - Pandemia Of HatredMALEFICUM ORGIA - Maleficum OrgiaONE MASTER - Forsaking A Dead WorldAMNION - Burn The ForestIRRLYCHT - IrrlychtZERVM - Nihil Morte CertivmSUPPLICIUM - Atrae PoenaeDEATHCULT (Nor) - Cult of the DragonPAGAN HELLFIRE - The Will of NightCHADENN - ChadennDARKTHRONE - Sardonic Wrath

D'autres albums d'ambiance Sombre recommandés

MIST OF MISERY - Shackles of LifeAFSKY - SorgULG - WindarkRUNESPELL - Unhallowed Blood OathDEADWOOD - Picturing a Sense of LossWHITE DEATH - White DeathSARKRISTA - Summoners of the Serpents WrathDARK SONORITY - KaosrekviemCLANDESTINE BLAZE - Fist of the Northern DestroyerCLANDESTINE BLAZE - City of SlaughterDARKTHRONE - A Blaze in the Northern SkyAU CHAMP DES MORTS - Dans la joie

Partager cette chronique

Autres chroniques