THROES OF DAWN

Pakkasherra

Nous sommes en 1997, alors que le Black Metal à claviers et mélodique tend à se démocratiser dans la scène Black Metal. C'est dans ce contexte que naît THROES OF DAWN, groupe finlandais officiant dans un style résolument mélodique où les guitares ont le beau rôle, et le clavier est chargé de les soutenir, parfois de générer des mélodies. Cela fait déjà trois ans que le groupe compose, c'est ici l'occasion de prouver enfin son mérite !

Et comment ! Le niveau des guitaristes est indéniable, autant dans les rythmiques que dans les soli, heureusement pas trop exhibés bien que largement présents : ils s'intègrent très bien à l'ensemble de la construction musicale qui offre des morceaux assez stéréotypés en longueur, mais qui touchent juste. Les breaks (nombreux) sont bons, à la fois subtiles et aérés, le rythme assez soutenu pour le style sans être trop rapide, et présente aussi quelques passages et morceaux mid-tempo. La batterie, elle aussi, est technique sans axer son jeu sur la double-pédale, permettant de jouer sur les rebondissements. Ainsi, les structures musicales sont travaillées et variées. Certes la production dans l'ensemble est assez terne, mais elle correspond bien au style froid et organique de cet album, et n'empêche pas de mettre en avant la magnifique voix bien haineuse et criarde du chanteur ainsi que quelques beaux chœurs. Finalement, c'est presque logique d'obtenir avec un tel investissement efficace des morceaux inspirés, le summum étant atteint sans nul doute au début du très bon « End is silence ». Dont le nom du titre à lui seul fait rêver !

Le visuel est très évocateur : la pochette parle d'elle-même, bien qu'Henri trouve encore aujourd'hui qu'elle est très laide, conduisant un ensemble tout baigné de bleu nuit très agréable. Il manque pourtant de travail, et l'intérieur est en noir et blanc, contrastant avec le reste et rappelant à quel point les moyens de l'époque n'étaient pas ceux d'aujourd'hui (2012) ! En revanche, rien à dire du côté de l'ambiance : froide et très évocatrice, elle permet de plonger sans problème dans les paysages enneigés et hivernaux de Finlande. C'est d'ailleurs très rare d'avoir un album aussi mélodique et « dépourvu » de claviers qui touche aussi juste !

Leur album le plus mélodique et le moins atmosphérique (donc), qui n'en reste pas moins un grand moment : inspiré et prenant d'un point de vue de l'ambiance !

par Baalberith, le 26/12/2013

Votre note

Vous devez être connecté pour discuter de cette chronique sur le forum.

   

Commentaires

Vous devez être connecté pour discuter de cette chronique sur le forum.

   

Evolution des notes du groupe

D'autres albums de Black Metal melodique recommandés

F41.0 - BürdeDARKENHOLD - Memoria SylvarumASMUND - WillCELTEFOG - Sounds of the Olden DaysVINDLAND - Hanter savetSANCTUAIRE - Le Sang sur l'AcierWIEGEDOOD - De doden hebben het goedSLAEGT - Beautiful and DamnedORDER OF THE WHITE HAND - Veren muistoBAISE MA HACHE - Le Grand SuicidePAGAN BLOOD - Lords of the SeasWYRMS - Morcar Satoric - Les VI Chemins du Crépuscule

D'autres albums d'ambiance Nature recommandés

PAYSAGE D'HIVER - Paysage d'HiverTHE CALL - The CallODELEGGER - The Titan's TombBURZUM - Hvis Lyset Tar OssBELENOS - KornôgSENTIMEN BELTZA  - PagopeanFIRN - Edge of Another WorldNORDWIND - Nordwind / Walk to the WoodsPOTENTIAM - BálsýnKHORS - MysticismYE OLDE RELIC - The SeasonsDRUDKH - Eternal Turn of the Wheel

Partager cette chronique

Autres chroniques