THROES OF DAWN

Dreams Of The Black Earth

Voilà à mon avis le meilleur album de THROES OF DAWN et le plus représentatif de leur carrière : toujours très mélodique, il présente un intérêt pour le sympho plus poussé que le précédent album, mais toujours dans une approche résolument mélodie et immersive.

Côté production, là chapeau ! TOD s'est assuré les services du Tico-Tico, le meilleur studio finlandais, qui s'adapte parfaitement au style très limpide et cristallin du groupe. Tico-Tico est à l'école de bm mélodique finlandaise ce que le Grieghallenétait pour les groupes Norvégiens de la Grande Epoque. ! Il permet donc au groupe de tirer toute l'émotion possible de ses compositions. La production a également permis à Henri de faire profiter pleinement l'auditeur du magnifique organe que lui a offert la Nature. Que dire de plus : c'est sublime ! Elle nuance admirablement une musique plutôt calme en déchirant l'atmosphère. On notera aussi la présence d'une superbe voix claire assurée par le principal compositeur du groupe.

Le travail formel sur cet album est toujours de bien bonne qualité, mais plus timide que l'album précédent au niveau des guitares, style oblige, malgré quelques soli très bien intégrés et les nombreux passages de guitare acoustique. On a l'impression qu'avec cet album, THROES OF DAWN invente le Black Metal suave : entre haine, symphonies, mélodies et mélancolie atmosphérique, nous sommes emportés dans une musique sans aucune violence du tout (jamais le rythme ne s'élève), mais bourrée de feeling, de tristesse, de haine et d'émotion ! Les compos sont d'ailleurs superbes (le 2e morceau est tout simplement jouissif !), bien que d'inégale valeur 'la seconde partie de l'album étant moins bonne que la première), rythmées par une mélodie omniprésente. L'importance accordée aux claviers offre au final un style à mi-chemin entre le bm atmosphérique et le bm mélodique : loin d'être aussi mélodique que le premier album, la musique n'est cependant pas encore pleinement atmosphérique. Cela n'empêche pas le groupe de nous offrir des structures assez travaillées et bien maîtrisées. C'est juste dommage qu'il n'y ait pas d'introduction et que ce soit une reprise orchestrale de "As A Spirit" de Pakkasherra qui fasse office de conclusion (ou de morceau caché ?).

Pour ce qui est du visuel, c'est plus original, maispas terrible. Certes il est homogène, mais ce côté un peu trop hallucinogène et le jeu sur les effets "négatif" créé par le l'ensemble des images en tons violets reste peu crédible. Par contre, cela n'empêche pas les Finlandais de nous offrir une excellente ambiance, toujours dédiée à la Nature, elle est sombre et mélancolique à la fois ! Une ode aux forêts obscures de Finlande ! Il est évident que les progrès de Jani au synthé ne font qu'affermir cette ambiance. La rencontre de la haine et de la sensualité, tout réside dans ce mariage impossible au sein de la musique de TOD.

Bref, encore une sublime prestation avec de bons musiciens : un véritable plaisir ! Dommage seulement que la deuxième partie de l'album ne soit pas aussi sublime que la première…

par Baalberith, le 28/03/2009

Votre note

Vous devez être connecté pour discuter de cette chronique sur le forum.

   

Commentaires

Vous devez être connecté pour discuter de cette chronique sur le forum.

   

Evolution des notes du groupe

D'autres albums de Black Metal atmospherique recommandés

EMPEROR - In The Nightside EclipseTHROES OF DAWN - Binding Of The SpiritSETH - Les Blessures de L'AmeSETH - By Fire, Power Shall Be...ASTARTE - Rise From WithinASTARTE - Quod Superius, Sicut InferiusVORDVEN - Towards The Frozen StreamsTHYRFING - Valdr GalgaMORGUL - Lost In The Shadows GreyMORGUL - Parody Of The MassLUNAR AURORA - Ars MoriendiMISTELTEIN - Rape In Rapture

D'autres albums d'ambiance Nature recommandés

PAYSAGE D'HIVER - Paysage d'HiverTHE CALL - The CallODELEGGER - The Titan's TombBURZUM - Hvis Lyset Tar OssBELENOS - KornôgSENTIMEN BELTZA  - PagopeanFIRN - Edge of Another WorldNORDWIND - Nordwind / Walk to the WoodsPOTENTIAM - BálsýnKHORS - MysticismYE OLDE RELIC - The SeasonsDRUDKH - Eternal Turn of the Wheel

Partager cette chronique

Autres chroniques