THE ORDER OF APOLLYON

The Flesh

Et revoilà BST avec encore un nouveau projet sous le bras. BST ? C’est le Français de AOSOTH qui touche à tout du moment que c’est extrème, brutal et haineux. A chaque projet, il ajoute une petite saveur différente et s’entoure des personnes idéales pour ses envies. Il faut dire qu’il en connaît du beau monde, depuis le temps qu’il est dans le milieu !
Eh bien le voilà avec une nouvelle entité, encore une fois internationale après l’aventure belge ABORTED qui aura duré 4 ans. J’aurais préféré qu’il se remette au travail avec son groupe de BM orthodoxe VI - dont je recommande toujours l’EP De Praestigiis Daemonum - mais il avait envie de s’amuser avec des Anglais ce coup-ci...
Il est donc avec trois autres musiciens :
_ James Mcllroy, guitariste de CRADLE OF FILTH_ Daniel Wilding, batteur qui était déjà son compagnon chez AOSOTH et ABORTED_ Peter Benjamin, bassiste de AKERCOCKECe n’est pas un line-up qui est très parlant. Bien malin celui qui peut deviner le genre pratiqué sans rien écouter. Eh bien, même si c’est évident que les autres membres ont eu leur importance, ce The Flesh m’a surtout donné l’impression d’un condensé de la carrière du Frenchy. Depuis qu’il a pris ses distances avec GARWALL et MALEFICENTIA, BST ne fait plus dans la dentelle, et ce n’est pas par hasard qu’il avait rejoint un groupe de Death ou relancé un BALROG boosté. Il poursuit dans cette voie en intégrant encore plus de death à son black, inversant même la recette à plusieurs reprises, notamment dans les vocaux. C’est surtout le cas sur « Flesh of Yhvh », puis sur « Four Beasts ».
On peut considérer ça comme une bonne chose quand on apprécie le style, puisque c’est en plus de qualité, mais si comme moi on est allergique à des sons proches de BEHEMOTH, on peut être vite gavé. Les parties moins marquées sont cependant très réussies. Elles restent rapides et toujours agressives, lorgnant plus du côté du BM suédois, avec aussi pas mal d’ambiances martiales qui se rapprochent d’AD HOMINEM. « Ich Bin Das Licht » en est un bon exemple, avec des vocaux mêlant l’anglais et l’allemand. Les autres sont uniquement en anglais, à part le petit dernier, « L’Orgueil », qui fait un peu mesure de rappel, se trouvant après un morceau instrumental généralement employé en fin d’album.
En ayant écouté l’album, on n’est surpris de retrouver dans les « remerciements » habituels les noms de VESANIA, VORKREIST, ANTAEUS, CRYPTOPSY et BEHEMOTH... ainsi que ceux de la « famille » BST qui a fait quelques apparitions sur l’album. Ce sont soit des partenaires de projets venant de AOSOTH et VI (vocaux sur « Ich Bin Das Lichté et « L’orgueil »), soit des amis comme Thebon de KEEP OF KALESSIN qui vient donner de la voix sur « Word », un des morceaux les plus réussis d’ailleurs, avec des riffs marquants qui ne versent pas trop dans le death.
L’album m’aura fait passer quelques bons moments, et je garderai en mémoire 3 titres qui conviennent à mes goûts : « Ich Bin Das Licht », « Word » et « White Dust ». Le reste trempe trop dans le death, ou pas assez dans le black, pour me satisfaire...
http://www.myspace.com/templeofapollyon

par Sakrifiss, le 21/03/2011

Votre note

Vous devez être connecté pour discuter de cette chronique sur le forum.

   

Commentaires

Vous devez être connecté pour discuter de cette chronique sur le forum.

   

D'autres albums de Black Death Metal recommandés

BESTIAL WARLUST - Blood and ValourABIGOR - Channeling The Quintessence Of SatanTERRODROWN - Colonize And RegulateLORD BELIAL - Enter The Moonlight GateBORGIA - Promo MMVIIZYGOATSIS - Satanic Kultus - Unholy Desecration (S.K.U.D)HYPERION - Seraphical EuphonyDISSECTION - Storm of the Light's BaneEVOHE - Tellus MaterSEELENTOD - The Ageless DynastyCRADLE OF FILTH - The Principle Of Evil Made FleshDISSECTION - The Somberlain

D'autres albums d'ambiance Satanique recommandés

MARDUK - WormwoodWARLOGHE - Womb Of PestilenceLUCIFERIAN RITES - When the Light DiesDARK FUNERAL - Vobiscum SathanasOBSCURUS ADVOCAM - Verbia DaemonicusGORGOROTH - Under the Sign of HellDARKTHRONE - Under a Funeral MoonDEVILISH ERA - Under The Aegis Of The MegathropistFÖRGJORD - UhripuuENTHRONED - Towards The Skullthrone Of SatanABIGOR - Time is the Sulphur in the Veins of the SaintAMON - The Worship

Partager cette chronique

Autres chroniques