SHINING

VII: Född Förlorare

 Le voilà enfin ce nouvel album après 2 ans d’attente injustifiée depuis l’annonce de sa sortie et la présentation du visuel en 2009 ! Mais avant d’en parler, petite considération personnelle :
 Dans le black, le visuel est un élément à part entière d’un groupe. La pochette, le livret, les photos de membres accompagnent la musique et peuvent aussi bien renforcer les ambiances que les détruire. Les clips de SPEKTR, DIMMU BORGIR ou SATYRICON, les pochettes de SUMMONING ou GRAND BELIAL’S KEY, les lunettes de TVANGESTE ne sont pas que des à-côtés. Même inconsciemment, notre appréciation de la musique peut s’en retrouver influencée.
 SHINING est un groupe qui joue beaucoup de ces éléments extérieurs à la musique. Cela a été très progressif depuis leurs débuts en album en 2000, mais de plus en plus marqué. La fausse mort de Kvarforth, son impossibilité de refuser d’apparaître en guest sur n’importe quel projet (il semble guéri), son look bandana dont tout le monde fait un pataquès alors que c’est pour cacher sa calvitie, et surtout ses déclarations en interview font toujours beaucoup de bruit, et ont pris le pas sur la musique.
 Je pense que c’est tout ce cirque, cette propension à toujours vouloir être sur le devant de la scène qui a cassé l’image du groupe auprès de beaucoup. J’en fais partie et avant d’écouter ce VII, je n’étais pas dans les bonnes conditions pour l’apprécier. J’avais en tête les fanfaronnades de Kvarforth sur son état second (voire tertiaire) lors de la composition de cet opus. « Monsieur était drogué, et il va vous emmener dans sa turbulente expérience ». Le bm junkie, ça n’a jamais été ma came...
 Enfin bref, voilà pourquoi cet album peut décevoir ! Pour des raisons extra-musicales. Rajoutons à cela un VI qui était un bon cran en-dessous du génial V, et on comprend que ce n’était pas gagné. Mais en faisant l’effort de se concentrer sur la musique il faut reconnaître que ces 6 titres ont de très bons passages.
Evidemment on n’atteint pas le summum du groupe et il est difficile de retrouver les sensations des meilleurs moments maintenant que la sauce SHINING nous est très familière. En fait, cela peut sembler contradictoire, mais cet album est tellement fidèle à la ligne de conduite de SHINING avec le lot de mélange qu’on attendait qu’il n’en est plus surprenant.
Dès les premières secondes, on entre dans le monde glauque du groupe. C’est toujours torturé et perturbé, flirtant avec le dépressif ou le doom et proposant parfois des envolées de guitares. On trouve encore des instruments variés : instruments à cordes ou synthé, des vocaux de tout timbres et souvent clairs mais aussi des guests (Erik Danielsson de WATAIN, Chris Amott d’ARCH ENEMY...). Enfin, c’est le SHINING qu’on connaît et qui respecte à fond sa personnalité.
 La durée de l’album aussi est fidèle aux habitudes mais semble plus court. Peut-être parce que même s’il affiche 41 minutes, le 5ème morceau qui en grignote 4 est une reprise de LANDBERK, groupe suédois de rock progressif atmosphérique. L’original date de 1992, mais cette version presque 20 ans plus tard n’apporte rien si ce n’est une aération inutile avant une dernière torture jouissive de 7mn aux superbes choeurs de furies.
 Au final, cet album est réussi, inférieur à V -Halmstad mais peut égaler voire dépasser IV - The Eerie Cold pour ceux qui préfèrent les passages hors BM.
 http://www.facebook.com/shiningofficial

par Sakrifiss
Le 22/08/2011

Votre note

Vous devez être connecté pour discuter de cette chronique sur le forum.

   

Commentaires

Vous devez être connecté pour discuter de cette chronique sur le forum.

   

Evolution des notes du groupe

D'autres albums de Black Metal complexe recommandés

FANISK - NoontideC.Y.T - Configuration of a Yearned TwilightLUDICRA - The TenantDEATHSPELL OMEGA - KénôseHÄMYS - AlkemiaPETRYCHOR - Effigies and EpitaphsWOE - Quietly, UndramaticallySIGH - Scenes from HellDEATHSPELL OMEGA / S.V.E.S.T. - SplitGAUNTLET'S SWORD - TheosophyLIMBONIC ART - Ad Noctum - Dynasty Of DeathARTHEMESIA - Deus-Iratus

D'autres albums d'ambiance Psychologique recommandés

BLUT AUS NORD - 777 - Sect(s)SARKOM - Aggravation Of MindLES CHANTS DE NIHIL - ArmorAMNION - Burn The ForestLUTOMYSL - CatharsisCHROME WAVES - Chrome WavesANTAEUS - Cut Your Flesh And Worship SatanLUTOMYSL - De ProfundisWÜRM - Demo '04ARS MORIENDI - Du tréfonds d'un êtrePURITAS VIRGINUM - Décennie de SouffranceINFESTUS - E x | I s t

Partager cette chronique

Autres chroniques