SARKRISTA

Summoners of the Serpents Wrath

Depuis 2013, le groupe allemand de Black Metal orthodoxe SARKRISTA n’a pas chômé et n’a jamais déçu. Summoners of the Serpents Wrath n’est certes que le deuxième album (mais les splits et EP entre-temps sont d’une qualité tout à fait intéressante), mais encore une fois, le niveau est conforme aux attentes et au potentiel du groupe, cela sur un peu plus de 50 minutes (ce qui est notable pour le style).

Ainsi, c’est un Black Metal orthodoxe rythmé et mélodique, doté d’ajouts de claviers pertinents, qui nous arrive aux oreilles dès les premières minutes. Pas aussi racé qu’un SARGEIST ou un THROMOS, cet album de SARKRISTA bénéficie d’un son plus chaud qu’à l’accoutumée et de mélodies plus proches des canons mélodiques qu’orthodoxes (le 7e morceau est par exemple pas du tout orthodoxe).

Mais à part cela, on retrouve la voix haineuse typique, les redondances rythmiques, l’épuration de la construction musicale qui se restreint aux principaux breaks et rebondissements (celui au piano dans le 6e morceau est aussi beau qu'original pour de l'orthodoxe !), ainsi que le côté cyclique des mélodies. Les morceaux ne sont pas forcément courts (plusieurs dépassent les 6 minutes) mais exploitent sans problème la recette, sans aucun lassitude.

Le rendu général de tout cela est très bon : les mélodies sont inspirées et efficaces, jouant d’abord d’un rythme soutenu, mais avec quelques passages calmes, notamment en introduction de morceau, ce qui permet de monter en puissance sans jamais relâcher ensuite la pression. Une fois que l’auditeur est agrippé, la musique ne le lâche plus jusqu’à la toute dernière seconde du morceau !

Le livret ne fait que douze page et reste sobre, conformément à l’exigence du style, sans pour autant sombrer dans le facile. Certes la pochette un peu lovecraftienne ne casse pas trois pattes à un canard, mais elle a le mérite de rester fidèle au concept satanique et ésotérique promu dans cet album et, surtout, s’insère dans un travail visuel général homogène : l’ensemble noir/gris exploite des effets « salissants » pour personnaliser chaque page, jusqu’au posing satanique bien intègre et bien fichu de la dernière page. Quant à l’ambiance, à la fois sombre et satanique, elle est crédible, même si elle manque un peu de ce côté "charnel" qui permet aux autres groupes orthodoxes de s’imposer dans ce domaine…

Un très bon album, à mi-chemin entre du Black mélodique et orthodoxe, d'un réel talent !


par Baalberith, le 10/06/2017

Votre note

Vous devez être connecté pour discuter de cette chronique sur le forum.

   

Commentaires

Vous devez être connecté pour discuter de cette chronique sur le forum.

   

Evolution des notes du groupe

D'autres albums de Black Metal melodique recommandés

THROES OF DAWN - PakkasherraWINDIR - ArntorWINDIR - 1184WINDIR - LikferdGRAVEWORM - When Daylight's GoneCATAMENIA - EshkataCATAMENIA - Chaos BornCATAMENIA - Winternight TragediesCATAMENIA - Location : ColdARCKANUM - HelvítismyrkrDAWN - Slaughtersun - Crown of the TriarchyALGHAZANTH - Thy Aeons Envenomed Sanity

D'autres albums d'ambiance Sombre recommandés

EMPEROR - Anthems To The Welkin At DuskEMPEROR - In The Nightside EclipseTAAKE - Nattestid Ser Porten VidOBTAINED ENSLAVEMENT - WitchcraftOBTAINED ENSLAVEMENT - SoulblightOBSIDIAN GATE - The Nightspectral VoyageSETH - Les Blessures de L'AmeSETH - By Fire, Power Shall Be...ARTHEMESIA - Deus-IratusDIMMU BORGIR - StormblastLUNAR AURORA - Ars MoriendiMISTELTEIN - Rape In Rapture

Partager cette chronique

Autres chroniques