PESTE NOIRE

La Chaise-Dyable

Un an après sa sortie, que reste-t-il du dernier PESTE NOIRE ? Beaucoup ! C’est bon signe. Il s’essouffle moins que son prédécesseur et nous montre que le groupe a toujours des choses à dire.

Déjà, première satisfaction me concernant, PN a retrouvé ses riffs d’antan, ses fameux riffs déglingués et touchants, à la fois sensibles, désabusés, plein de verve et de fiel, qui avaient progressivement désertés (à regret) les compositions récentes du groupe. L’excellent « Le dernier putsch » suffit à illustrer ce très bon retour de PN. Un album entier de cette trempe serait la claque assurée, tant l’esprit belliqueux qui en émane est convainquant. Même « Payés sur la bête » enchaine avec un rendu presque aussi conquérant que ce dernier. Mais c’est surtout « Le diable existe » et son riff central mémorable qui revient le plus régulièrement dans mes esgourdes. Il sonne comme à la bonne époque et se fait obsédant comme pas possible, terrible. Bref, cette première moitié d’album est hautement satisfaisante !

Je serais en revanche plus mesuré sur la seconde moitié de l'album, moins directe s’il en est, plus portée sur les textes, ce qui n'est pas nécessairement ma came. En réalité, à part « Quand je bois du vin » où même la voix d’Audrey arrive à marquer en bien les esprits — alors qu’on partait de loin, j’ai encore de très mauvais souvenir d’AMESOEURS — le reste ne m’enchante guère. La morosité marquée de « A La Chaise-Dyable » est un peu trop facile, et paradoxalement sympathique, ce qui n’aide pas à l’apprécier à sa juste valeur. Quant à « Dans ma nuit » qui clôture l’album, c'est un titre franchement dispensable dans la discographie du groupe, aucun intérêt de le remettre ici et surtout de finir là-dessus.

Certes, un album aussi diversifié et sujet à interprétation sera fatalement décevant sur certains points, d'aucuns adoreront les titres que je mets de côté et vice versa, mais il m’a redonné foi au projet. Je pense que toute personne ayant été amateur du groupe à un moment donné y trouvera son compte, que ce soit pour les textes ou la musique, les deux facettes sont bien exploitées. 

par Blaise
Le 11/05/2016

Votre note

Vous devez être connecté pour discuter de cette chronique sur le forum.

   

Commentaires

Vous devez être connecté pour discuter de cette chronique sur le forum.

   

Evolution des notes du groupe

D'autres albums de Black Metal avant-gardiste recommandés

BLUT AUS NORD - 777 - Sect(s)ARYOS / REGNANT AND THRALL - A Célébration to Lilith von SiriusENSLAVED - Axioma Ethica OdiniPESTE NOIRE - Folkfuck FolieTHE RUINS OF BEVERAST - Foulest Semen Of A Sheltered EliteWOLD - FreermasonryWOODS OF INFINITY - Frozen NostalgiaSIGH - Ghastly Funeral TheatrePENSEES NOCTURNES - GrotesqueSIGH - Hail Horror HailWOODS OF INFINITY - HamptjärnPSYCHONAUT 4 - Have a Nice Trip

D'autres albums d'ambiance Mélancolique recommandés

DODSFERD - Cursing Your Will to LiveDRAPSNATT - Hymner Till UndergångenWOODS OF INFINITY - HamptjärnSKYFOREST - AftermathBLODSRIT - HelvetshymnerDRAPSNATT - I Denna SkogDEAFHEAVEN - SunbatherGERM - EscapeHYADNINGAR - Imminent Useless SoulURFAUST - EinsiedlerKVIST - For Kunsten Maa Vi Evig VikeBLOOD RED FOG - Harvest

Partager cette chronique

Autres chroniques