OREMUS

Popioły

Popioły (qui veut dire « cendre ») est le premier album d'OREMUS, groupe tout nouveau originaire de Pologne. Cet album étant leur toute première production, il est difficile de savoir à quel type de Black Metal on peut avoir à faire. Quand on cherche un peu, on découvre qu'OREMUS est formé par 2 membres d'un autre groupe polonais, BLAZE OF PERDITION, presque aussi récent et officiant dans un Black relativement brutal.

D'autre part, à la vue de la pochette et de l'artwork du digipack, j'ai tout de suite pensé à Casus Luciferi de WATAIN. En effet, la pochette est principalement blanche et ornée de dessins et fresques montrant des médecins de peste (reconnaissables à ce masque en forme de bec d'oiseau). L'intérieur du digipack est lui orné de différents symboles ésotériques et d'autres fresques à connotation religieuse souvent détournées par les groupes de Black métal dit « Orthodoxes » (WATAIN, FUNERAL MIST ou SIGRBLOT) pour illustrer la déchéance du divin. L'artwork global, sans être purement innovant, est relativement soigné.

Cependant, lorsqu'on lance le premier titre, on est assez loin de ce que à quoi on pouvait attendre. L'album ne comprend que 4 titres relativement longs (entre 6 et 11 minutes pour une durée totale de 35 minutes et 20 secondes). OREMUS officie dans un Black Metal Mélodique assez lent et oppressant. Les compos sont bien ficelées alternant passages lourds et d'autres plus rapides mettant globalement l'accent sur une ambiance sombre et malsaine. Le chant est ici le seul élément pouvant rapprocher cet album du Black Metal « orthodoxe ». Il est hurlé sur les parties mid-tempo et déclamé de manière plus grave et monocorde (telle une incantation) sur les parties lentes et ambiantes. L'ensemble est soutenu par une production claire qui donne une certaine puissance sonore. Notez que la totalité des paroles est en polonais, il est donc difficile d'appréhender les thèmes traités ici. A la vue de la traduction des 4 titres (Le Septième Sceau, Tombe du Tyran, Cendre et Visages Blancs) et du peu que j'ai pu réussir à traduire des textes, l'album tourne autour du culte de la mort à travers différentes évocations historiques et ésotériques.

Ce Popioły est donc une bonne surprise. Mêlant ingénieusement parties violentes et atmosphères morbides, l'album nous entraîne dans une véritable messe noire soutenue par une production propre mais mettant vraiment en valeur le côté malsain de la musique. Le travail graphique effectué sur cet album est une excellente introduction au maelström de déliquescence dans lequel veut vous entraîner OREMUS. On regrette seulement que l'album soit aussi court et que certains passages soient un peu répétitifs. Quelques transitions entre certaines parties lentes et d'autres plus rapides auraient également pu être plus réfléchies, mais rien ne vient vraiment ternir la qualité de l'ensemble de la musique. Après ce début très prometteur, on peut donc espérer que le groupe revienne rapidement pour offrir une suite à ce Popioły.

par Xaph, le 10/10/2011

Votre note

Vous devez être connecté pour discuter de cette chronique sur le forum.

   

Commentaires

Vous devez être connecté pour discuter de cette chronique sur le forum.

   

D'autres albums de Black Metal melodique recommandés

ANGANTYR - UlykkeF41.0 - BürdeSOL SISTERE - Unfading Incorporeal VacuumGRIFT - ArvetGRIFT - SynerANGELSCOURGE - Seraph ImpalerNUMENOREAN  - HomeDARKENHOLD - Memoria SylvarumDER WEG EINER FREIHEIT - FinisterreSARKRISTA - Summoners of the Serpents WrathASMUND - WillGOATMOON - Stella Polaris

D'autres albums d'ambiance Satanique recommandés

ANGELSCOURGE - Seraph ImpalerRIENAUS - Saatanalle1349 - HellfireWATAIN - Casus LuciferiFÖRGJORD - UhripuuDARKTHRONE - Under a Funeral MoonGLORIOR BELLI - Sundown (The Flock That Welcomes)GORGOROTH - Under the Sign of HellOSCULUM INFAME - Axis of BloodPHLEGEIN - From the Land of DeathFALLAKR - LVCLUCIFERIAN RITES - When the Light Dies

Partager cette chronique

Autres chroniques