OBTAINED ENSLAVEMENT

Witchcraft

Dans la série des monuments du Black Metal, Witchcraft est en tête de liste. Difficile d'ignorer l'apport de cet album au Black Metal symphonique et le nombre d'influences qu'il a généré encore aujourd'hui sur pas mal de groupes !

Les éloges ne manquent pas à l'écoute des plus de 50 minutes de ce chef-d'œuvre. D'abord les orchestrations. Elles sont très présentes et de grande qualité. Rien que l'introduction démontre un rare talent pour le domaine dans le Black Metal et les envolées orchestrales ne sont jamais surfaites ou gratuites, elles s'intègrent parfaitement dans des structures musicales élaborées et assez complexes. La construction musicale est à ce sujet très soignée du début à la fin de l'œuvre, avec une belle introduction comme je le disais et une très belle conclusion tout au piano qui ferme magnifiquement le livre. Tout au long de l'album, de très bons breaks et une belle variété musicale agrémente leur travail. Mais c'est surtout les guitares qui ont marqué la scène Black Metal, car la manière de riffer d'OBTAINED ENSLAVEMENT est très particulière : très mélodiques, cycliques et puissants, les riffs s'accompagnent encore une fois parfaitement à l'ensemble de la musique. Le rythme n'est jamais très rapide, mais suffisamment pour correspondre au style. C'est surtout la puissance dégagée par l'ensemble qui est saisissante !

Côté voix, c'est encore du très haut niveau : Pest possède en effet un organe hors-pair qui s'exprime pleinement ici, participant à l'évidence de la force et de la haine dégagées par la musique tout autant que d'une ambiance sombre toute entière consacrée à la sorcellerie, très bien mise en avant. Car il est difficile de ne pas plonger dans ce concept occulte et sombre à l'écoute de Witchcraft et de ne pas se laisser prendre au jeu ! Même le visuel (pour une fois) ne fait pas défaut, sauf pour le titre et le logo dont la couleur jure un peu, mais les moyens de l'époque pour un style encore assez underground l'expliquent aisément.

Finalement, seule peut-être la production est à revoir. Elle n'est pas mauvaise, mais un peu en-dessous de ce qu'un tel album exigerait, sans pour autant prétendre à trop de qualité au risque de dénaturer l'ambiance.

Grandiose, tout simplement !

par Baalberith
Le 23/03/2012

Votre note

Vous devez être connecté pour discuter de cette chronique sur le forum.

   

Commentaires

Vous devez être connecté pour discuter de cette chronique sur le forum.

   

Evolution des notes du groupe

D'autres albums de Black Metal complexe recommandés

FANISK - NoontideC.Y.T - Configuration of a Yearned TwilightLUDICRA - The TenantDEATHSPELL OMEGA - KénôseHÄMYS - AlkemiaPETRYCHOR - Effigies and EpitaphsSHINING - VII: Född FörlorareWOE - Quietly, UndramaticallySIGH - Scenes from HellDEATHSPELL OMEGA / S.V.E.S.T. - SplitGAUNTLET'S SWORD - TheosophyLIMBONIC ART - Ad Noctum - Dynasty Of Death

D'autres albums d'ambiance Sombre recommandés

AOSOTH - IV - Arrow in HeartSETH - By Fire, Power Shall Be...MORTIFERA - MaledictiihHAKUJA - LegacyLUNAR AURORA - Ars MoriendiHARAKIRI FOR THE SKY - Harakiri for the SkyKATECLYSM - Demo 2007OV HOLLOWNESS - DiminishedMORPHINIST - NebulaeMESARTHIM - AbsenceDEADWOOD - Picturing a Sense of LossULG - Windark

Partager cette chronique

Autres chroniques