OBSCURITE

Contemplation

Oui OBSCURITE a un nom cliché, oui le nom de l'album est cliché, oui l'artwork est cliché, ne vous inquiétez pas, moi aussi je l'ai vu venir le résultat. Mais bon, mettons nos aprioris de côté, ce n'est pas forcément un signe de mauvaise volonté, on a tous de bons contre-exemples en tête ! Mais là on doit vraiment pouvoir faire mieux quand même...

En fait cet album transpire l'amateurisme, dans le mauvais sens du terme.
Pour bien faire la différence, prenez les premières démos d'ENSLAVED ou de WINDIR : elles sonnent complètement amateurs et approximatives, je pense qu'on est tous d'accord là dessus, mais elles ont cependant une fougue, un sens de la mélodie et une énergie terrible. On devine en fait déjà l'ingéniosité sous-jacente, le futur de ces groupes l'a ensuite amplement confirmé. En bien moins connu ça marche aussi, pour rester français on peut citer PROPHECY ou même le très jeune projet VINTERGEIST qui ont fait preuve dès le début d'une inspiration rare. Bref, amateurisme n'est pas toujours synonyme de mauvaise qualité.

Mais ici oui.

Le problème majeur vient des mélodies : terriblement basiques, peu inspirées et de fait pas du tout communicative ou très peu (celle de « Elégie » tient la route à la limite). Pour un style où celles-ci ont justement un rôle moteur, c'est toute la structure de l'album qui ne tient pas ! Ce n'est pas chose aisée je veux bien le croire, les fans de Black atmo savent que la frontière est mince entre le talent et le néant (on ne compte plus les mauvaises copies de SUMMONING par exemple), et bien dans un style légèrement différent on a le même problème ici. La redondance se transforme en ennui voire en souffrance, les breaks sont anecdotiques, il n'y a guère que la batterie qui assure car suffisament intense, mais ça ne suffit malheureusement pas. Les vocaux sont de surcroit très médiocres, une sorte de grognement qui ne colle pas du tout au reste et manque de toute façon de véritable profondeur ou de variation dans l'intonation. C'est dommage car à côté de ça, la production elle ne sonne pas du tout amateur. C'est bien la seule raison, avec les arpèges de fin, pour ne pas mettre une note trop basse. Mais croyez-moi le reste n'a que très peu d'intérêt, même pour les fans du genre.

Bref, j'espère qu'OBSCURITE ne restera pas sur un premier essai aussi bancal et que la suite sera meilleure, ça ne devrait pas être bien dur de toute façon. J'essaie chaque année de trouver des sorties qui sortent du lot dans l'underground français, mais ce n'est clairement pas avec cet album que je vais convaincre.

par Blaise, le 05/05/2015

Votre note

Vous devez être connecté pour discuter de cette chronique sur le forum.

   

Commentaires

Vous devez être connecté pour discuter de cette chronique sur le forum.

   

D'autres albums de Black Metal pagan recommandés

BATHORY - Blood Fire DeathHEGEMON - Contemptus MundiHEIMDALLS WACHT - Ut de graute olle Tied - Deel IHEIMDALLS WACHT - Nichtorte....oder die Geistreise des RunenschamanenBELENOS - SpicilegeAORLHAC - A la croisée des ventsYE OLDE RELIC - The SeasonsPOTENTIAM - BálsýnWINTERFYLLETH - The Mercian Sphere HAVUKRUUNU - HavulinnaanHEIMDALLS WACHT - Ut de graute olle Tied - Deel Twee (Land der Nebel)ALDAARON - Nous Reviendrons Immortels

D'autres albums d'ambiance Epique/Fantasy recommandés

HYPERION - Seraphical EuphonyMACABRE OMEN - The Ancient ReturnsTRIUMPHANT - Herald the UnsungWYRMS - Morcar Satoric - Les VI Chemins du CrépusculeFHOI MYORE / WYRMS - Les Limbes Pourpres / Mehxôhorr - Les IV Dimensions CosmogoniquesILDRA - EðellandSA MEUTE - 50 contre 1ETERNUM - Summoning the Wolven SpiritNECROFEAST - SoulwindsTHIASOS DIONYSOS - SatyrHIMINBJORG - WyrdESCHATON - Unshaken

Partager cette chronique

Autres chroniques