NOCTEM CURSIS

Nocturnal Frost

Premier album pour cette jeune formation de Chambéry officiant dans un Black mélodique pouvant paraître générique, mais pourtant pleinement inspiré et maîtrisé. Pas de doute, après un EP correct aux défauts de jeunesse évidents, NOCTEM CURTIS surprend en bien avec cet album et devrait satisfaire sans problème tous les amateurs du genre.

Ce Nocturnal Frost surprend déjà par sa maturité. Pour un premier album, la maîtrise instrumentale est élevé, on a vu certains classiques démarrer de manière bien plus bancale ! La construction est certes classique mais tout est en place, rien est approximatif, les compositions semblent mûrement réfléchies, les transitions sont réglées au millimètre, chaque pont, chaque break est très bien amené. Les vocaux sont convaincants, la batterie ne fait pas semblant, les guitares sont très présentes  évidemment  et le clavier enrobe le tout au bon moment sans se montrer trop imposant, juste ce qu'il faut pour le style. Ajoutez à cela une production irréprochable, permettant à chaque instrument de s'exprimer comme il se doit, ainsi qu'un très bel effort sur l'artwork, suffisament évoquateur, et vous avez sur la forme un album qui n'a rien à envier à des sorties plus professionnelles.

Sur le fond, l'inspiration est fort heureusement au rendez-vous. Pas besoin de chercher longtemps où le groupe la tient d'ailleurs, l'hommage est évident : WINDIR semble avoir été écouté plus que de raison ! Si cela n'est pas flagrant sur tous les morceaux, des titres comme "Secrets of the Elders" ou" Crossing the Everlasting" ne laissent aucun doute, on hurlerait presque au rip-off par moments tant la ressemblance est frappante. Même si l'album est en soit très homogène et cohérent, chaque titre propose sa propre "âme", du tourmenté "Le Guerrier Noir" au plus mid-tempo et mélancolique "Ov Immobile Energy", la qualité se trouve partout. Et pourtant cela ne nous prépare à peine pour "Les Rivages de la Mort", superbe titre dont les mélodies déjà fort prenantes se joignent aux vocaux d'un certain Loïc Cellier (BELENOS, ASYNDESS), grandissant le tout pour en faire certainement le sommet de l'album. Une belle réussite que cette collaboration et peut-être déjà un futur classique du groupe.

Si je devais donner un reproche, ce serait peut-être sur l'absence de patte réelle et reconnaissable, le petit truc qui nous ferait dire "Ah oui, ça c'est du NOCTEM CURSIS". L'impression d'écouter un hommage est quasi-permanent, mais encore une fois, c'est tellement bien fait que c'en est pardonnable.

Bref, un premier album fort convainquant, tant sur le fond que sur la forme, les amateurs même exigeants devraient être convaincus. Un très bel effort pour un groupe à suivre !

par Blaise, le 20/05/2014

Votre note

Vous devez être connecté pour discuter de cette chronique sur le forum.

   

Commentaires

Vous devez être connecté pour discuter de cette chronique sur le forum.

   

Evolution des notes du groupe

D'autres albums de Black Metal melodique recommandés

ANGMAR - Zurück in die Unterwelt CATAMENIA - Winternight TragediesFRIGORIS - WindASMUND - WillFINSTERFORST - Wiege der FinsternisTHY PRIMORDIAL - Where Only The Seasons Mark The Path Of TimeGRAVEWORM - When Daylight's GoneFINSTERFORST - WeltenkraftORDER OF THE WHITE HAND - Veren muistoGOATMOON - VarjotVALLENDUSK - VallenduskELDRIG - Urlagarne

D'autres albums d'ambiance Nordique recommandés

WINDIR - ArntorWINDIR - 1184WINDIR - LikferdMANEGARM - Nordstjarnans TidsalderMANEGARM - Havets VargarTAAKE - Noregs VaapenHIMINBJORG - Where Ravens FlyHIMINBJORG - In the Raven's ShadowMOONSORROW - Suden UniMOONSORROW - Voiamasta Ja KumiastraMOONSORROW - KivenkantajaMOONSORROW - V: Hävitetty

Partager cette chronique

Autres chroniques