MESARTHIM

Absence

Y’a des jours comme ça où l’on tombe sur des pépites. On écoute tellement de Black Metal et tellement d’albums moyens, que l’on oublie à quel point certains albums peuvent être magiques au sein de ce vaste ensemble ! C’est ce qui m’est arrivé aujourd'hui en tombant sur le dernier album des Australiens de MESARTHIM. Un groupe complètement inconnu, dont les membres n’ont pas de nom et qui, pourtant, a réussi à se faire labelliser sur un assez gros label.

Mais venons-en à la musique, car celle de MESARTHIM vaut carrément le détour. Il s’agit d’un Black Metal atmosphérique qui flirte bien souvent avec le symphonique, à mi-chemin entre le 1er et le second album de SKYFOREST. Les structures sont assez classiques pour le genre, suivant une base de claviers bien trempée, évidemment, où les atmosphères sont clairement le principe musical de base. Quelques breaks, mais la construction musicale, entretenue par des rythmes lents, opère d’abord une musique lourde et prenante qui agit sur la longueur. Tout cela n’est pas très technique, mais il existe quand même du travail et une maîtrise de qualité de l’ensemble, d'autant qu'ils ont franchement mis de côté (sur cet album ?) les tendances Trance présentes sur les précédentes réalisations...

Les deux autres points excellents sont les suivants : la voix et les compositions. Cette première est bien haineuse et sert magnifiquement la musique avec des pointes particulièrement jouissives, comme dans le dernier morceau. Les sensations dégagées sont telles que les amateurs seront au paradis (ou en enfer, c’est selon) ! Quant aux compositions, les bases mélodiques sont omniprésentes et se développent tout au long de chaque morceau dont la longueur est pourtant variable. Encore une fois, on est tenté d’y voir l’ensemble des ingrédients d’un bon SKYFOREST.

Un petit tour par le visuel serait inutile, le produit n’existant, il me semble, qu’en digital, mais impossible de passer sous silence l’ambiance. Sombre et introspective, elle est entièrement vouée à l’espace et à ses plus profonds et superbes méandres ;  bénéficiant, il est vrai, des atmosphères très réussies de la musique qui n’ont aucun mal à happer l’auditeur !

Incontournable pour tous les fans du genre. Décidément, la scène australienne n’a pas fini de nous faire rêver ! Merci !


par Baalberith, le 08/09/2016

Votre note

Vous devez être connecté pour discuter de cette chronique sur le forum.

   

Commentaires

Vous devez être connecté pour discuter de cette chronique sur le forum.

   

Evolution des notes du groupe

D'autres albums de Black Metal symphonique-orchestral recommandés

BAL-SAGOTH - The Chthonic ChroniclesMIST OF MISERY - Shackles of LifeBAL-SAGOTH - Starfire Burning Upon the Ice-Veiled Throne of Ultima ThuleSKYFOREST - UnityMOONSORROW - Jumalten aikaSKYFOREST - AftermathEQUILIBRIUM - ErdentempelALGHAZANTH - The Three-Faced PilgrimMOONSORROW - VerisäkeetGRIEVANCE - The Phantom NovelsCHTHONIC - Takasago ArmyALGHAZANTH - Vinum Intus

D'autres albums d'ambiance Sombre recommandés

LEVIATHAN (Swe) - Far Beyond The LightCLANDESTINE BLAZE - Deliverers Of FaithULVER - Bergtatt - Et Eeventyr I 5 CapitlerMORKEKUNST - MørkekunstKARGVINT - Once Killed SoulsPEST (Swe) - DauðafærðSHINING - I - Within Deep Dark ChambersSHINING - V - HalmstadMORTUALIA - MortualiaANGANTYR - HaevnMAKE A CHANGE... KILL YOURSELF - Make a change...kill yourselfCRAFT - Void

Partager cette chronique

Autres chroniques