LUTOMYSL

Lutomysl

9 ans d'existence et 7e album pour le one-man-band ukrainien et toujours la forme ! C'est d'autant plus plaisant qu'à une cadence assez élevée de sorties et un style qui n'évolue pas beaucoup, Pavel Shishkovskiy possède suffisamment de ressources pour ne pas lasser l'auditeur.

La recette n'a pas changé : une voix rauque, des riffs incisifs tournant sur des structures musicales assez simples mais efficaces et une construction musicale classique mais maîtrisée. Quelques variations dans le rythme à l'image du 7e morceau sont peut-être à ajouter à son crédit, mais en tout cas rien de bien nouveau. Toujours ce rôle prépondérant des guitares pour qui Pavel semble vouer un véritable culte, pour preuve le posing aux côtés de son instrument dans le livret. Le danger de ce mélange musical est donc bien de générer l'ennui dès la première écoute. Mais c'est sans compter sur la capacité du compositeur à garder la flamme de l'inspiration au cours des 9 morceaux et de la bonne heure de musique. En effet, LUTOMYSL ne nous a pas toujours habitués à autant, on se souvient de quelques opi précédents qui tournaient à moins de 38 minutes. Donc de la quantité et de la qualité, on ne va pas s'en plaindre ! Certes, malgré tout il faut avouer que le niveau du rendu des compositions reste inférieur à mon avis aux trois albums précédents. On décèle çà et là quelques passages à vide qui ne sont pas du tout horripilants, ni même vraiment gênants, mais qui témoignent peut-être d'un album au final un peu trop long. A côté les passages vraiment bien inspirés, comme le riff principal dans la 2e moitié du 7e morceau, sont assez rares. Il s'agit surtout avec cet album pour le groupe de confirmer son style et ses capacités dans un registre plus que correct mais pas forcément très fouillé.

Un gros bémol par contre sur le visuel. C'est vrai que le groupe n'a jamais vraiment brillé sur ce point, mais là plus que jamais on regrette qu'un peu de travail n'y soit pas consacré. Un livret quasiment noir, une pochette toujours bizarre et des dessins monochromatiques pas très pertinents, voilà en quoi consiste le digipack. Dommage.

Du bon LUTOMYSL comme on en a maintenant l'habitude, alors les fans peuvent acheter sans sourciller et les autres feraient bien de se mettre à la musique de ce bon groupe ukrainien !

par Baalberith
Le 31/01/2011

Votre note

Vous devez être connecté pour discuter de cette chronique sur le forum.

   

Commentaires

Vous devez être connecté pour discuter de cette chronique sur le forum.

   

Evolution des notes du groupe

D'autres albums de Black Metal melodique recommandés

CELESTIA - Frigidiis Apotheosia: Abstinencia GenesiisMORTIFERA - MaledictiihEPHELES - Je Suis AutrefoisHAKUJA - LegacyMORTIFERA - IV: Sanctii tristhessHARAKIRI FOR THE SKY - Harakiri for the SkyHARAKIRI FOR THE SKY - AokigaharaKATECLYSM - Demo 2007APOPTOSIS - From Fall to Winter SolsticeOV HOLLOWNESS - DiminishedCRYPTIC FOREST - Dawn of the EclipseGARLEBEN - Hammonia

D'autres albums d'ambiance Occulte recommandés

ORANSSI PAZUZU - VärähtelijäSLAEGT - Beautiful and DamnedHÄMYS - AlkemiaARYOS - Les Stigmates d'HécateARYOS - Prophétie AcideARYOS / REGNANT AND THRALL - A Célébration to Lilith von SiriusARYOS - Maître des Dominations CérébralesDUX - VintrasNYSEIUS - De Divinatione DaemonumALGHAZANTH - Vinum Intus ALGHAZANTH - Wreath of ThevetatDER WEG EINER FREIHEIT - Finisterre

Partager cette chronique

Autres chroniques