LUNAR AURORA

Elixir Of Sorrow

LUNAR AURORA se trouve à la tête ou presque, depuis déjà pas mal d’'années, de la scène ug du Black Metal atmosphérique. Il enfonce une fois de plus le clou avec ce cinquième album sur un nouveau (encore !) label totalement inconnu au bataillon. Le groupe va d'ailleurs certainement finir par créer son propre label et promouvoir enfin (peut-être ?) de façon correcte leurs produits. Ceux-ci sont en effet, à la date de rédaction de cette chronique (2004), difficiles à trouver (voire impossibles) et pourtant de grande qualité !

Ici donc, pas de black soft et pro avec un son clean et une travail formel approfondi. Il s'’agit d'’un Black Metal atmo qui n'est certes pas raw mais qui reste bien intègre, autant quant au concept, qu'à la démarche et à la musique. On peut dire également que cet album est peut-être jusqu'à présent celui de LUNAR AURORA dans lequel les claviers ont le rôle le plus important parmi l'ensemble des instruments. Un synthé donc plus hétéroclite et présent, mais toujours aussi étrangement utilisé, avec des samples angoissants. Malgré tout, tout est à sa place et redoutablement efficace ! Cette musique si bien ficelée permet d’'établir une ambiance primordiale pour l'auditeur, on le sait depuis déjà quelques albums, mais encore plus sur cet album…. Le morceau au piano vient à ce sujet ajouter une touche de subtilité et de crédibilité tout à fait bienvenue.

Côté concept, LUNAR AURORA a cette fois-ci abordé une ambiance toujours sombre, mais dans une thématique différente. Ici, on navigue davantage dans un univers dans la veine d’'un From Hell et d'un Vidocq. Ce sont irrésistiblement à ces deux films que me fait penser leur musique lorsque j'’écoute le soir… Elixir Of Sorrow. Le soir, car plus que jamais avec cet opus, il est hors de question de comprendre et ressentir cette musique en pleine journée au risque de passer à côté des émotions générées par celle-ci. En effet, la musique de LUNAR AURORA insiste sur des ambiances sombres et intimistes, et s'appuie musicalement sur des structures simples et linéaires, angoissantes et parfois anarchiques. Tout ce méli-mélo à première ouïe désordonnée en vient en fait à créer une sensation bien crédible chez celui qui est sensible à leur style. Par contre, côté visuel, les pochettes sont toujours aussi mauvaises, bien qu'ici l'’intérieur présente une réelle qualité, tout dans le jeu du dégradé de vert et de noir.

Un album encore meilleur que le précédent, au niveau musical comme pour les ambiances. De bien belles compositions extrêmement expressives et qui touchent au plus profond de notre être. Un excellent moment pour vos nuits (blanches ?) !!

par Baalberith, le 28/03/2009

Votre note

Vous devez être connecté pour discuter de cette chronique sur le forum.

   

Commentaires

Vous devez être connecté pour discuter de cette chronique sur le forum.

   

Evolution des notes du groupe

D'autres albums de Black Metal atmospherique recommandés

EMPEROR - In The Nightside EclipseTHROES OF DAWN - Dreams Of The Black EarthTHROES OF DAWN - Binding Of The SpiritSETH - Les Blessures de L'AmeSETH - By Fire, Power Shall Be...ASTARTE - Rise From WithinASTARTE - Quod Superius, Sicut InferiusVORDVEN - Towards The Frozen StreamsTHYRFING - Valdr GalgaMORGUL - Lost In The Shadows GreyMORGUL - Parody Of The MassLUNAR AURORA - Ars Moriendi

D'autres albums d'ambiance Sombre recommandés

AOSOTH - IV - Arrow in HeartSETH - By Fire, Power Shall Be...MORTIFERA - MaledictiihHAKUJA - LegacyLUNAR AURORA - Ars MoriendiHARAKIRI FOR THE SKY - Harakiri for the SkyKATECLYSM - Demo 2007OV HOLLOWNESS - DiminishedMORPHINIST - NebulaeMESARTHIM - AbsenceDEADWOOD - Picturing a Sense of LossULG - Windark

Partager cette chronique

Autres chroniques