LEGION OF DOOM

The Horned Made Flesh

LEGION OF DOOM est un vétéran de la scène grecque, né en 1990 et pourtant encore méconnu, bien moins cité que ses compatriotes NAER MATARON ou KAWIR. La faute en revient sûrement plus à leur instabilité et à leur mauvaise promotion qu’à quelque raison musicale. Effectivement, leurs deux premières sorties des années 90 étaient réussies, officiant dans un trve black simple et direct. Puis, après de longues années de silence, ils ont sorti un excellent album en 2005, God is Dead, qui était bien plus mélodique et surtout avec une production idéale qui mettait enfin leurs compositions en valeur.

Trois ans plus tard encore, fin 2008, le groupe revient et frappe encore plus fort. Les trois maestros sortent un album brillant tout droit sorti de la plus belle époque du black mélodique. Pendant plus de 40 minutes et 7 titres, ils nous inondent de riffs entêtants de ceux qui nous font lâcher des « Rhaaaaa » et des « Oh la la ! » incontrôlés.

LEGION OF DOOM flirte alors avec ma période préférée de DIMMU BORGIR, celle de Enthrone Darkness Triumphant lorsque la communion était parfaite entre la haine et la mélodie. Les vocaux sont rageurs avec quelques heureuses incursions « incantatrices ». Les riffs s’enchaînent sans tomber dans la démonstration, souvent synonyme de castration d’ambiance. La batterie est humaine, énergique à souhait. Et enfin les claviers sont omniprésents mais excellemment bien intégrés dans les morceaux.

Ces claviers « à l’ancienne » varient les effets. Ils sont ravageurs sur « The Golden Nebula », tragiques sur « Horned Moon », épiques sur « The Serpent of Caduceus »... Toujours incroyables de simplicité et d’efficacité. Après quelques écoutes seulement, les morceaux deviennent familiers tant ils sont évidents, purs, jouissifs.

Seuls les allergiques aux claviers devront passer leur chemin, les autres devront se ruer sur cet album avant qu’il soit écoulé, et vu le peu de copies, il faudra se dépêcher.

par Sakrifiss, le 28/03/2009

Votre note

Vous devez être connecté pour discuter de cette chronique sur le forum.

   

Commentaires

Le 28/08/2016 à 18:08:19

Album excellent, sans doute l'un des meilleurs de l'année 2008 : LEGION OF DOOM nous propose, une fois de plus, un Black racé et empreint de sincérité, tout à la fois rageur et mélodique, haineux et mélancolique.

Certains pourraient craindre un sur-dosage des claviers, mais ceux-ci sont tellement bien intégrés, tellement "utiles" au développement des ambiances retranscrites par la musique du groupe, qu'en réalité, ce n'est pas à un sur-dosage que l'on assiste, mais tout simplement à un dosage parfait.

 

Vous devez être connecté pour discuter de cette chronique sur le forum.

   

Evolution des notes du groupe

D'autres albums de Black Metal melodique recommandés

WINDIR - ArntorCELTEFOG - Sounds of the Olden DaysARYAN ART - ...I Berem Plodovete Na Nasheto NehajstvoULVER - Bergtatt - Et Eeventyr I 5 CapitlerFINSTERFORST - ...Zum Tode HinWINDIR - 1184HAKUJA - LegacyFINSTERFORST - WeltenkraftLES CHANTS DE NIHIL - Propagande ErogèneVALLENDUSK - Black Clouds GatheringWOLFNACHT - Project OrdensburgCATAMENIA - Location : Cold

D'autres albums d'ambiance Sombre recommandés

MIST OF MISERY - Shackles of LifeAFSKY - SorgULG - WindarkRUNESPELL - Unhallowed Blood OathDEADWOOD - Picturing a Sense of LossWHITE DEATH - White DeathSARKRISTA - Summoners of the Serpents WrathDARK SONORITY - KaosrekviemCLANDESTINE BLAZE - Fist of the Northern DestroyerCLANDESTINE BLAZE - City of SlaughterDARKTHRONE - A Blaze in the Northern SkyAU CHAMP DES MORTS - Dans la joie

Partager cette chronique

Autres chroniques