KHORS

Cold

Groupe ukrainien découvert par le label du leader de NOKTURNAL MORTUM (Oriana), KHORS a déjà plusieurs albums à son actif au jour où j'écris cette chronique (fin 2011). Après un début un peu difficile, The Flame of Eternity's Decline n'étant pas un album très intéressant à plus d'un point, le 2e album sobrement appelé Cold présente une maturité musicale qui n'empêche nullement l'efficacité mélodique de s'exprimer.

Cold est en effet un album efficace qui propose plusieurs passages dont la mélodie est intéressante (sans être vraiment très prégnante), même si elle pourrait paraître à certains parfois un peu trop « naïve ». Musicalement, c'est pourtant bien fichu : assez riche et varié, avec une approche résolument mélodique, tant sur les riffs que sur les claviers. Le petit bémol sur ce point est l'utilisation un peu trop récurrente (mais non rédhibitoire !) de soli placés en avant de la musique. On sait que dans le bm traditionnel, on préfère ces soli en retrait ou en tout cas noyés dans la musique, ce qui n'est pas le cas ici. Bref, rien de nouveau, mais une bonne maîtrise et une influence assez multiple : on retrouve un peu LUX OCCULTA sur certaines structures musicales et sur la voix, quelques approches plus posées voire doom qui font parfois penser à LEGENDA, des riffs à la fois black et d'autres plus « metal traditionnel », comme pouvait le sortir un groupe comme NECROMICON, à qui quelques passages de claviers font également penser. Bref, les Ukrainiens piochent un peu à gauche et à droite la matière pour faire leur musique et le résultat est là. Les structures musicales sont à la hauteur de cette dernière, c'est-à-dire qu'elles témoignent d'une certaine hétérogénéité avec un bon nombre de breaks toujours bien fichus et placés, ou presque.

Un bon point aussi pour le visuel, tout baigné de bleu qui, simplement mais sûrement, tente de plonger le lecteur dans un voyage au cœur des montagnes enneigées. Le travail est suffisant et en tout cas pertinent. Le jeu entre les photos, les tons et les effets graphiques génèrent un ensemble un peu terne, il est vrai, mais de qualité et crédible. Le lecteur, car pour l'auditeur, et c'est au final peut-être le seul vrai problème de cet album, l'ambiance est trop mise de côté : difficile de deviner les vagues de froid montagnard frapper ses joues en écoutant les 38 minutes (seulement !) de cet album.

Un bon album qui balance entre mélodique et atmosphérique, assez inspiré, mais trop court et pas assez soigné dans son concept. C'est dommage car il y avait moyen de faire mieux avec ce potentiel !

par Baalberith, le 11/12/2011

Votre note

Vous devez être connecté pour discuter de cette chronique sur le forum.

   

Commentaires

Vous devez être connecté pour discuter de cette chronique sur le forum.

   

Evolution des notes du groupe

D'autres albums de Black Metal melodique recommandés

ARYAN ART - ...I Berem Plodovete Na Nasheto NehajstvoFINSTERFORST - ...Zum Tode HinWINDIR - 1184FOREST OF FOG - AbgründeDER WEG EINER FREIHEIT - AgonieHARAKIRI FOR THE SKY - AokigaharaULVEGR - ArctogaiaLES CHANTS DE NIHIL - ArmorWINDIR - ArntorENISUM - Arpitanian LandsGRIFT - ArvetGALLOWBRAID - Ashen Eidolon

D'autres albums d'ambiance Indéfinissable recommandés

DEATHSPELL OMEGA - Si Monumentum Requires CircumspiceABIGOR - Channeling The Quintessence Of SatanSOLEFALD - The Linear ScaffoldSPITE EXTREME WING - Non Dvcor, DvcoMURMUÜRE - MurmuüreSIGH - Imaginary SonicscapeMISOGI - Tofotukami WemitamafeGERM - WishJANVS - VegaALGHAZANTH - Thy Aeons Envenomed SanityNUIT NOIRE - Infantile EspiegleryCIRRHUS - Cirrhus

Partager cette chronique

Autres chroniques