KARGVINT

Once Killed Souls

Jeune formation d'un jeune label (les deux étant d'ailleurs intimement liés puisque le même homme mène les deux), le nom de KARGVINT apparaît pour la première fois en 2004 par l'intermédiaire du titre Stimmen Auf Der Tiefe, sur un excellent split avec le non moins prometteur et excellent groupe norvégien GRENJAR.

Ici le style de cette première offrande est, sans être totalement conservé, parfaitement reconnaissable, bien qu'un peu moins torturé et plus linéaire, plus lancinant. Ainsi passe-t-on d'une influence bien allemande, en quelque sorte un mid tempo façon NARGAROTH en plus hanté cependant, à quelque chose qui se détache un peu plus encore de cette influence initiale pour se rapprocher d'un black dépressif particulièrement intéressant.
Once Killed Souls débute par une magnifique introduction, mélange de percussions très sourdes, de râles désespérés, de guitare sèche et de synthé très organique. Pas de rédemption, et pourtant...
Viennent ensuite les quatre titres qui vont composer cet hymne à la nuit. Le son est typique du style, guitares grisonnantes mais audibles et surtout, les mélodies sont parfaitement intelligibles, créant donc une impression de lame de fond sans jamais être ennuyeux ni abrutissant. Les riffs se font longs, l'ambiance est mortuaire sans être fondamentalement glauque. Rien de surfait, une chape de plomb se pose sur l'auditeur sans crier gare, tout est amené progressivement, tel sur le premier titre, "Mother Of The Night", dans lequel la musique se fait définitivement prenante après une approche de près de sept minutes. Roac joue en effet parfaitement du rythme, donnant sans cesse l'impression de vouloir donner la clef du morceau, pour mieux la subtiliser au dernier moment, augmentant ainsi sensiblement l'effet recherché quand arrive le riff majeur du titre. Et lorsque le morceau se fait (un peu) plus rapide, le rythme décroche de temps en temps pour asséner une leçon de feeling. Les guitares sèches réapparaissent parfois en arpège, concluant ainsi excellemment le titre "Black Heavens" par exemple.
Autre point fort de Roac, c'est sa voix, qui d'une base rauque parvient à aller titiller la mélancolie la plus complète. Généralement les guitares suivent, renforçant ce misérabilisme communicatif. C'est sur le quatrième titre "Fog And Cold" que cela est le plus remarquable : sa performance vocale est vraiment désenchantée, surtout grâce au soutient d'une lointaine souffrance, rappelant ainsi le split dans ses aspects les plus hantés. Sans doute ce titre est le plus significatif du style de KARGVINT, sans doute même est-il le meilleur, le plus intéressant dans le jeu rythmique dont je faisais mention plus haut. Ainsi donc le Black Metal de KARGVINT est d'une noirceur rampante dont il est malaisé de se soustraire, tant les mélodies sont nuancées et pénétrantes.
Malheureusement, tant la version tape que la version cd-r, toutes deux limitées à 150 exemplaires, sont sold out (néanmoins encore trouvable sur quelques distros, les dernières en date étant Obscure Abhorrence et THR).

En conclusion, le groupe semble bien placé pour s'assurer une reconnaissance à plus grande échelle et gageons que l'album qui va bientôt sortir, toujours chez Fimbul, va conforter cette impression.

par Cweorth, le 28/03/2009

Votre note

Vous devez être connecté pour discuter de cette chronique sur le forum.

   

Commentaires

Vous devez être connecté pour discuter de cette chronique sur le forum.

   

Evolution des notes du groupe

D'autres albums de Black Metal orthodoxe recommandés

WHITE DEATH - White DeathCATACOMBES - "Le Démoniaque"ABSOLUTUS - Pugnare In Iis Quae Obtinere Non PossisDARK SONORITY - KaosrekviemFÖRGJORD - UhripuuPANPHAGE - JordPANPHAGE - DrengskaprMAQUAHUITL - Blood of Kings and Ancestral MightASTHENIE - Oraison funèbre par le sang et la maladieFALLAKR - LVCLUCIFERIAN RITES - When the Light DiesRIENAUS - Saatanalle

D'autres albums d'ambiance Sombre recommandés

AOSOTH - IV - Arrow in HeartSETH - By Fire, Power Shall Be...MORTIFERA - MaledictiihHAKUJA - LegacyLUNAR AURORA - Ars MoriendiHARAKIRI FOR THE SKY - Harakiri for the SkyKATECLYSM - Demo 2007OV HOLLOWNESS - DiminishedMORPHINIST - NebulaeMESARTHIM - AbsenceDEADWOOD - Picturing a Sense of LossULG - Windark

Partager cette chronique

Autres chroniques